La Radio Isanganiro n’émet plus depuis jeudi 14 mai 2015. Elle a été attaquée. On a tiré sur les écrans des machines de montage, les câbles pour abimer les installations, l’ordinateur utiliser pour émettre, les véhicules, etc. Radio Isanganiro ntiriko irashikiriza ibiganiro kuva kuwa kane 14 rusama 2015. Yaratewe, ivyuma vyayo, amamodokari n’ibindi biramenagurwa. Mwihangane !!

Muhozi : Birakwiye ko amaradiyo yigenga yugawe yugurugwa ngo kuko atariko arakora bitera ibibazo vyinshi mu gihugu

Inyuma yiminsi ibiri yibiganiro hagati yimigwi itandukanye yabarundi numuhuza Président wa Uganda KAGUTA YOWERI MUSEVENI, ikibazo cibimenyeshamakuru vyigenga bimaze amezi abiri bidakora caravuzwe nkuko bimenyeswha na Innocent MUHOZI arongoye ugwego gwo guhanurana mubimenyeshamakuru , ugwego O.P.B yari yabiserukiye . Nkuko uwo arongoye OPB abivuga, ngo bimenyeshamakuru vyigenga bitariko birakora biratera ibibazo vyinshi mugihugu. Ntawovuga ko hariho demokarasi ubwigenge bwo kumenyesha amakuru butubahirijwe

Isanganiro sur Facebook
Nos tweets
Spéculation en province de Bubanza : la guerre entre les anciens et les nouveaux billets

aAnnonciate Niyonkuru, une vieille femme rencontrée au marché de Gihanga ce mercredi matin avait dans les mains deux nouveaux billets de 10000et se lamente beaucoup du fait qu’elle a été obligée de laisser un billet de 10000 à un commerçant qui a accepté d’échanger les nouveaux billets et les anciens que détient cette femme. Elle avait trois anciens billets de 10000 Fb, mais elle ne pouvait pas (...) ...

Par:Isanganiro , mercredi 29 juillet 2015





Plus de fous au Burundi dans les mois et les années avenir ?

Les médiats indépendants privés burundais devraient travailler car cela cause beaucoup de problèmes, conclut le facilitateur KAGUTA Yoweli Museveni

Après deux jours de dialogue entre différentes catégories de Burundais et le facilitateur ougandais, la question des médiats privés qui n’emettent plus depuis deux mois a été soulevée. Selon Innocent MUHOZI, président de l’Observatoire de la presse au Burundi (OPB) ayant représenté les médiats, le droit à l’information devrait être respecté. Le Burundi devrait revenir dans une logique démocratique, martèle-t-il.



Tribune des internautes

La démocratie en danger au Burundi

Analyse faite par Isaac Nizigama Le Burundi est en train de se diriger dangereusement vers une crise sans précédent, du moins si rien n’est fait pour renverser la tendance. Celle-ci est alimentée par une propagande malsaine des gens voulant à tout prix se maintenir au pouvoir, sans se soucier des lois, de la paix, de la stabilité et de la démocratie dans ce petit pays longtemps meurtri par des violences cycliques. À quelques semaines seulement avant le début des élections, les tenants du pouvoir à Bujumbura, membres du parti CNDD-FDD, s’évertuent à défendre un troisième mandat illégal du Président actuel en entretenant volontairement la confusion notamment autour de trois enjeux : 1° La popularité et l’avenir du parti CNDD-FDD sont confondus avec ceux du Président actuel et de son troisième mandat. (...)

...Lire la suite