La BRB met la main sur les devises des personnes morales, PARCEM en voit une crise


Le 02 octobre2015, la Banque de le République du Burundi (BRB) sort une note informant toutes les banques que les retraits en devises ne sont plus autorisés pour des personnes morales, l’organisation Parole et réveil pour l’évolution et changement des mentalités (PARCEM) parle d’une crise sans précédent de devises dans le pays.



Par: Isanganiro , jeudi 8 octobre 2015  à 09 : 45 : 27
a

« C’est une démonstration sans ambages d’une crise de devises ! Le gouvernement essaie de récupérer la plupart de devises qui entrent dans le pays pour combler le vide créé par la rétention des fonds par les bailleurs de fonds », dit le président de la PARCEM. 

Faustin NDIKUMANA indique que la balance commerciale est fortement déficitaire. Le peu de devises que l’Etat tire de l’exportation du café et des minerais et celles qui sont envoyées par la diaspora ne peuvent pas suffire pour ses besoins en devises.

La récupération des devises des organisations privées va avoir comme conséquence, la fuite des capitaux, dit le président de la PARCEM. Les opérateurs privés vont migrer vers les pays voisins et ou y ouvrir des comptes pour les transactions.

« La crise de devises va plonger d’avantage dans des problèmes économiques car les institutions burundaises étaient mal cotées en matière de bonne gouvernance », s’indigne le président de la PARCEM.

Faustin NDIKUMANA estime que la solution ne peut être que politique. Le gouvernement doit faire le choix, s’il faut dialoguer, dialoguer ; s’il doit négocier, négocier pour se doter des institutions crédibles qui inspirent confiance auprès des bailleurs de fonds. La dépendance du Burundi aux appuis budgétaires ne lui laisse pas un autre choix, ajoute le président de la PARCEM




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

526 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par   ce  jeudi 8 octobre 2015   à 14 : 47 : 23

Tiens ! Tiens !
BRB et negociations n’ont rien en commun.
Ici je me dis que ce monsieur n’a pas lu la lettre et les references dont il est question.
je sens tout simpliment de la politique ici.
LE CHANGEMENT DE MENTALITE DOIT COMMENCER PAR SOI !!!



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Bubanza : La distribution de carburant entachée d’irrégularités



a

Burundi : Du dégel « gelé »



a

Burundi : Vers le démarrage de construction des barrages hydroélectriques de Jiji et Murembwe



a

Burundi : La Régideso face à la demande accrue d’eau et d’électricité



a

Bujumbura : arrestation de deux agents d’une agence de crypto-monnaie



a

Mwaro : les friands des avocats dans le spleen



a

Bururi -Rumonge : 8 « promoteurs » de grève des transporteurs arrêtés



a

ECONOMIE- Mwaro : une pénurie de mazout fait le bonheur des spéculateurs



a

Le prix du kilo de l’huile de palme grimpe



a

Bujumbura frappée par la pénurie du mazout





Les plus populaires
Bubanza : La distribution de carburant entachée d’irrégularités,(popularité : 77 %)

Burundi : Du dégel « gelé »,(popularité : 61 %)

Rutana : Les cultivateurs de canne à sucre demandent l’augmentation du prix d’une tonne,(popularité : 34 %)

Burundi : La SOSUMO tend vers la réorganisation,(popularité : 24 %)

Bujumbura : arrestation de deux agents d’une agence de crypto-monnaie ,(popularité : 24 %)

Barrage Jiji-Murembwe : La BAD accorde 22 millions de dollars,(popularité : 21 %)

Office du Thé du Burundi lance une nouvelle ligne du thé vert,(popularité : 21 %)

Le Burundi gifle 53 importateurs de carburant,(popularité : 21 %)

Burundi : Vers le démarrage de construction des barrages hydroélectriques de Jiji et Murembwe ,(popularité : 20 %)

Foire informatique : Les jeunes moins intéressés ,(popularité : 20 %)