Rumonge : Un pas en avant dans la destruction des engins de pêche prohibée


128 engins de pêche prohibée dans le lac Tanganyika ont été incendiés ce jeudi et vendredi sur les plages de pêche de Rumonge et Gitaza. Le président de la Fédération des Pêcheurs et Fournisseurs de Poissons au Burundi se dit satisfait de ce bilan qui place le Burundi au premier rang dans cette lutte qui concerne les quatre pays se partageant les eaux du lac Tanganyika.



Par: Isanganiro , samedi 10 octobre 2015  à 13 : 21 : 56
a

84 filets maillants mono filaments (kamusipi) et 32 sennes de plage moustiquaires (imikwabu y’imisegetera) ont été incendiés jeudi soir sur la plage de pêche de Rumonge. Il s’agit des engins qui avaient été saisis à Nyanza-lac en province Makamba et à Minago en province Rumonge dans des patrouilles opérées conjointement par la marine burundaise, la police, l’administration et les comités des pêcheurs burundais.

C’est au cours de ces mêmes patrouilles que 210kg d’alevins ont été saisis à Minago et déversés dans le lac Tanganyika ce même jeudi. Ces alevins pouvaient constituer des prises de poissons sur une période de 5ans selon Gabriel Butoyi, président de la fédération des pêcheurs et fournisseurs de poissons au Burundi. Ici, la police de Rumonge a arrêté 9 personnes pour interrogatoire.

A Gitaza dans la commune Muhuta de la province Rumonge, 12 autres filets maillants mono filaments saisis ont été incendiés ce vendredi 9 octobre 2015. Ils portent ainsi à 4972 le nombre d’engins de pêche prohibée déjà détruits sur le sol burundais depuis le lancement de la campagne y relative depuis le 21déc2011.

Pour Gabriel Butoyi, le pas franchi par le Burundi dans la lutte contre ces engins aux effets destructeurs de la faune aquatique, est satisfaisant et le classe au premier rang dans cette lutte des quatre pays qui se partagent les eaux du lac Tanganyika. La République Démocratique du Congo occupe la dernière position. La région est de la RDC, riveraine du lac Tanganyika, échappe au contrôle rigoureux du pouvoir central de Kinshasa, explique Butoyi.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

254 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Environnement : La peur au ventre des habitants de Buterere à la veille de la période pluvieuse



a

Bujumbura : L’eau du lac Tanganyika en vert , coté Bujumbura Mairie



a

La réserve naturelle forestière de Vyanda en proie aux incendies



a

Des palettes de la Brarudi dans la fabrication de meubles



a

Environnement : Après Kiyange, c’est le tour de Gatumba



a

Plus de 25 chèvres atteintes par la peste à Bubanza



a

Qui a attribué les parcelles au bassin d’écrêtement de Buterere ?



a

La RN 17 devenue impraticable



a

La vallée de la rivière Murembwe de nouveau inondée



a

Des constructions au bord du Lac Tanganyika,quel avenir pour les amphibiens ?





Les plus populaires
La réserve naturelle forestière de Vyanda en proie aux incendies,(popularité : 3 %)

Environnement : La peur au ventre des habitants de Buterere à la veille de la période pluvieuse ,(popularité : 2 %)

Rutana : Des chutes attirent les touristes ,(popularité : 2 %)

Bujumbura : L’eau du lac Tanganyika en vert , coté Bujumbura Mairie,(popularité : 2 %)

Burundi : Tout pour mettre fin au braconnage dans le parc de la Ruvubu,(popularité : 1 %)

GASHINYIRA ,Un site historique non entretenu,(popularité : 1 %)

Le Burundi a encore du chemin à faire dans la lutte contre la déforestation,(popularité : 1 %)

Bubanza : chenilles défoliantes qui ravagent les cultures ,(popularité : 1 %)

Bubanza, des ponts menacés par les pluies ,(popularité : 1 %)

Bujumbura : Les riverains de Ntahangwa crient au secours,(popularité : 1 %)