Des burundais expulsés de la Tanzanie


15 burundais dont deux ex-militaires sont dans les mains de la police de Nyanza-lac depuis ce samedi 10 octobre 2015. Ils ont été expulsés de la Tanzanie pour des raisons non encore connues.



Par: Isanganiro , dimanche 11 octobre 2015  à 20 : 04 : 42
a

Des sources administratives à Nyanza-lac parlent de 16 Personnes expulsées de la Tanzanie ce vendredi 9 octobre courant. Mais le commissariat provincial de police à Makamba parle seulement de 15 personnes. Les deux sources convergent sur le fait que la police tanzanienne a remis ces burundais expulsés de la Tanzanie à la police de l’Air, des Frontières et des Etrangers Poste Kabonga ce samedi matin.

Après identification, ils ont été conduits au cachot de la police de Nyanza-lac pour la poursuite des enquêtes. Le commissariat de police à Makamba confirme leur rétention par la police mais ne veut pas reconnaitre qu’ils ont passé leur première nuit de samedi à dimanche dans le cachot policier.

Le commissariat provincial de police à Makamba dit ne pas connaitre les mobiles de leur expulsion. A ce niveau, il estime que ces burundais étaient en situation d’irrégularité sur le sol tanzanien. Selon d’autres sources, ces burundais étaient aux cachots tanzaniens depuis juin dernier.

Ces burundais seront remis à leurs familles respectives après enquêtes policières à commencer par les civiles. De leur côté, un déserteur de l’armée burundaise et un autre militaire pensionné devront attendre encore des enquêtes plus approfondies sur leur séjour en Tanzanie, a indiqué le commissaire provincial de police à Makamba.

23 burundais qui avaient été interceptés en commune Nyanza-lac fin septembre dernier et qui étaient soupçonnés de se rendre en Tanzanie pour s’enrôler dans des groupes rebelles ont été remis à leurs familles respectives après enquête policière, selon l’administration et la police à Makamba.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1293 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

« Etre francophone ne suffit plus pour le monde d’aujourd’hui », constate un docteur en langue, lettres et traductologie, Remy ndikumagenge



a

Le PAM assiste les populations de Kirundo menacées par la famine



a

Le Burundi plaide pour l’augmentation de quantité des vivres destinés aux cantines scolaires



a

Les travailleurs de l’Ecole Indépendante réclament une réunion extraordinaire



a

La décision de faire payer 300 fbu chez les dockers du marché dit chez Sion reste inchangée



a

Le secteur de l’éducation "en ruine" !



a

« Je ne vois pas comment le directeur ne nous...



a

Neuf institutions universitaires interdites d’enrôler de nouveaux étudiants



a

Bubanza : le lycée kanura de Gihanga, confrontée à plusieurs difficultés



a

Buyenzi : Les filles et femmes face à l’éducation conjugale !





Les plus populaires
« Etre francophone ne suffit plus pour le monde d’aujourd’hui », constate un docteur en langue, lettres et traductologie, Remy ndikumagenge ,(popularité : 33 %)

Infirmiers sans Frontières va bientôt traire le soja,(popularité : 12 %)

Santé : Le virus d’Ebola approche dangereusement le Burundi ,(popularité : 11 %)

Université du Burundi : Le Recteur Gaston Hakiza limogé après neuf ans de règne ,(popularité : 11 %)

Le centre d’assistance intégrale pour les victimes des violences sexuelles moins connu à Muyinga.,(popularité : 10 %)

Muyinga- Les élèves de l’ECOFO fiers des sections et filières choisis pour l’enseignement après le collège,(popularité : 10 %)

Inhumation ce jeudi de la mère de l’héros de la démocratie,(popularité : 10 %)

Rupture de Bactrim : RBP+ s’inquiète ,(popularité : 10 %)

Le saignement chez la femme : Un problème de décollement placentaire,(popularité : 10 %)

Le Burundi affiche une malnutrition chronique chez les enfants de moins de 5 ans,(popularité : 10 %)