L’UE rappelle au Burundi son appui de plus de 4OOO milliards de bif les 15 dernières années




Par: Isanganiro , lundi 12 octobre 2015  à 18 : 39 : 32
a

Dans une déclaration "locale" rendue publique ce vendredi, la Délégation de l’Union Européenne et les Etas membres rappellent au Burundais qu’elle s’est beaucoup investi pour appuyer le Burundi ces 15 dernières années : "Deux milliards d’euro, soit 4000 milliards de francs burundais est le montant que l’union européenne a déjà investi au Burundi depuis la signature de l’accord d’Arusha, dans le processus de consolidation de la paix ainsi que la politique de développement et ses réformes ».

La déclaration fait comprendre que cet appui implique des obligations réciproques : "Ce soutien important envers le Burundi est la traduction des valeurs et principes fondamentaux énoncées par l’accord de Cotonou, un accord qui implique le respect de tous les droits de l’homme, les libertés fondamentales et les principes fondamentaux".

Le message finit par la perspective de la carotte et du bâton pour le pays : "C’est le respect de ces valeurs qui permettra à l’Union européenne de poursuivre et renforcer son appui visant à accompagner le Burundi dans la réconciliation et la lutte contre la pauvreté".

Ce message de l’Union Européenne sur la crise politico-sécuritaire au Burundi intervient une semaine après que la Belgique ait annoncé sa suspension de l’aide qu’elle donne au Burundi en matière de développement, poussant Bujumbura à renvoyer l’ambassadeur de la Belgique au Burundi.

Depuis lors, les relations entre les deux pays restent tendues, une tension qui s’est matérialisée par la manifestation sur l’instigation du gouvernement ce samedi devant l’ambassade de la Belgique au Burundi.

Le 4 Octobre dernier, le CNDD FDD, le parti au pouvoir avait exigé de l’Union Européenne de mettre à la disposition du Burundi les fonds destinés à aider ce pays et le manque à gagner pour les projets qui n’ont pas été exécutés.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

551 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Banque pour les jeunes : un rêve ou une réalité ?



a

Gihanga : les cultivateurs du village 2 demandent la levée de la mesure de la SRDI



a

Transport : Kenya Aiways cède pour Air Tanzania à Bujumbura ?



a

Commerce : « Niet, plus d’accès au marché de Gatunguru-Karama »



a

Economie : La mise en application effective de la convention « Orts-Milner » tombe à l’eau



a

Transport : Le Sénat burundais fustige l’état des routes construites ces derniers jours



a

Diplomatie : Le Burundi confirme son boycott au 20eme sommet du COMESA



a

Rumonge : Le commerce ambulant s’amplifie



a

Gouvernance : A qui profite l’échec de la politique de « charroi zéro » ?



a

Le président de la République, un professeur sévère face à la corruption





Les plus populaires
EAC : Les procédures douanières et transitaires doivent être professionnalisées,(popularité : 6 %)

Banque pour les jeunes : un rêve ou une réalité ? ,(popularité : 5 %)

Les victimes de l’incendie appelées à contacter le réseau des institutions des micros finances ,(popularité : 5 %)

Extension de la palmeraie dans les zones potentiellement palmicoles du Burundi, l’OHP satisfait du pas franchi,(popularité : 5 %)

Une ONG demande au Gouvernement de rembourser sa dette à la Banque Centrale ,(popularité : 4 %)

Des conflits autour de la salubrité en Marie de Bujumbura ,(popularité : 4 %)

Commerce : « Niet, plus d’accès au marché de Gatunguru-Karama »,(popularité : 3 %)

Transport : Kenya Aiways cède pour Air Tanzania à Bujumbura ?,(popularité : 3 %)

Burundi : Une nouvelle taxe sur éducation est en cours de préparation,(popularité : 3 %)

SYDONIA world : solution aux coûts élevés de transport au Burundi,(popularité : 3 %)