Les relations diplomatiques entre le Burundi et d’autres pays se dégradent, l’UPRONA s’inquiète


A la veille de la commémoration du 54ème anniversaire de l’assassinat du Prince Louis RWAGASORE, héro de l’indépendance, la présidente du Parti UPRONA a animé une conférence de presse ce lundi le 12 octobre 2015 dans laquelle elle s’est montrée préoccupée de la détérioration des relations diplomatiques entre le Burundi et les pays amis.



Par: Isanganiro , lundi 12 octobre 2015  à 20 : 17 : 46
a

« Le Parti UPRONA est préoccupé par la dégradation des relations diplomatiques entre le Burundi et ceux de l’Union Européenne » a annoncé Concilie NIBIGIRA. Embarrassée par cette situation, elle demande au gouvernement de faire son possible pour renouer de bonnes relations diplomatiques au moins avec ses voisins.

La présidente du parti UPRONA espère que l’Union Européenne ne va pas abandonner le Burundi : « Le Parti UPRONA demande aux pays de l’Union Européenne, en particulier la Belgique dont la coopération date de très longtemps, de continuer à soutenir le Burundi surtout dans cette période postélectorale ».

Concilie NIBIGIRA demande aux pays de l’Union Européenne de ne pas prêter oreille aux « détracteurs du gouvernement » qui se trouvent chez eux en exile.


Où est passé le héros de l’indépendance ?

« Je pense que la manifestation de samedi dernier devant l’Ambassade de la Belgique au Burundi ne va pas empirer la situation », s’inquiète le leader du parti UPRONA. La question « où est passé l’héro de l’indépendance » qui était sur les pancartes des manifestants devant l’Ambassade de la Belgique à Bujumbura ne doit plus inquiéter la Belgique, on l’a toujours posé. L’UPRONA l’a posée dans les négociations d’Arusha et cela n’a pas empêché la Belgique de continuer à nous aider, renchérie Concilie NIBIGIRA.

La présidente du parti UPRONA estime qu’en cas de crise diplomatique, il faut utiliser la stratégie d’échange et de dialogue avec tous les concernés pour trouver des solutions concertées. Concilie NIBIGIRA promet que le parti UPRONA va élaborer un mémorandum qu’il va adresser au gouvernement pour lui montrer sa position sur les questions de l’heure.

Cette sortie médiatique du parti UPRONA intervient au moment où les déclarations du parti au pouvoir et celles du gouvernement contre l’Union Européenne se multiplient, cela après que l’Union Européenne ait pris des sanctions contre 4 personnalités du parti du Président de la République. Toutes sont accusées de violation des droits humains.

Photo : igihe.bi




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

363 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La demande d’Agathon Rwasa rejetée



a

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais



a

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » !



a

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni



a

Arusha : Ouverture solennelle du dialogue à l’absence du gouvernement



a

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC



a

« Dialogue » ou « Monologue » ?



a

Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !



a

Certains invités au 5ème round du dialogue inter burundais affichent un recul



a

La province Gitega décide d’enlever les pancartes de Nyambeho controversées





Les plus populaires
La demande d’Agathon Rwasa rejetée,(popularité : 8 %)

Pas de négociation en Suisse mais un atelier,(popularité : 3 %)

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais,(popularité : 2 %)

La CENI de 2015 : Comment retoucher la constitution du Burundi,(popularité : 2 %)

La rencontre rouvrira l’espace politique ,(popularité : 2 %)

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI,(popularité : 2 %)

« Dialogue » ou « Monologue » ?,(popularité : 2 %)

Le Frodebu plaide pour la mise en place de la Haute Cour de Justice au Burundi ,(popularité : 2 %)

Le comité central est gestionnaire de la crise de l’Uprona,(popularité : 2 %)

Coalition autour des malversations économiques par l’Uprona et le Cndd-fdd ,(popularité : 2 %)