Les autochtones ont besoin d’être rétablis dans leurs droits


A l’occasion de la célébration de la Journée internationale de la réduction des risques de catastrophes naturelles, le Ministre de la Sécurité publique appelle les partenaires en la matière à préparer une réponse au phénomène El niño qui pourra s’abattre sur le Burundi d’ ici décembre 2015.



Par: Isanganiro , mardi 13 octobre 2015  à 13 : 10 : 48
a

Célébrée tous les 13 octobre depuis 2011, la journée internationale contre les catastrophes naturelles coïncide avec l’Assassinat du Prince Louis Rwagasore d’ où la célébration est reportée au 17 octobre 2015. Elle aura lieu en commune Mpanda de la province Bubanza.

Cette journée a pour thème « la résilience aux catastrophes grâce à la diversité centrée sur les autochtones », un thème retenu, dit le Commissaire de Police Chef Alain Guillaume Bunyoni, vue l’importance de la diversité des peuples dans l’effort mondial de prévention des cataclysmes naturelles ou l’atténuation de leurs effets.

Il annonce que le Gouvernement burundais fera tout pour mettre en pratique la déclaration de l’ Assemblée Générale des Nations-Unies du 13 septembre 2007 relative aux droits des autochtones dont l’accès aux terres fertiles, à la scolarisation , à l’eau potable , l’hygiène et l’assainissement .

C’est ainsi que le ministre de la sécurité publique interpelle la plate-forme nationale sur la réduction des catastrophes à développer et intégrer des activités visant l’amélioration des soins de santé et l’autodétermination.

Cette journée est célébrée alors que des bouleversements naturels ont endeuillé le Burundi. L’on se souviendra des fortes pluies qui se sont abattues sur Gatunguru, RN1, au nord de la capitale Bujumbura dans la nuit du 9 au 10 février 2014 suite au débordement de la rivière Gasenyi. Les mémoires sont encore fraîches à propos des pluies torrentielles de Rutunga sur la RN 3 à la fin Mars 2015.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

254 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Neuf millions de dollars américains chaque année alloues à la lutte contre le paludisme



a

Rumonge : Plus d’une centaine d’élèves voient leurs notes au concours national annulées



a

Lumitel : la réconciliation de l’inspection générale du travail finit en queue de poissons



a

Rumonge : Les robinets de la Regideso ont tari



a

L’enlèvement des déchets ménagers écarte les pavés de Bwiza



a

Bubanza : La population de Mpanda, yeux fixés sur les 500 millions de la commune



a

Société : Les tailleurs de l’Avenue de la Mission reprennent leurs activités



a

Rumonge : Une trentaine de diplômes annulée au lycée Dama



a

Editorial : « Eduquer ou Périr »



a

Rumonge : Pots de vin pour corriger l’Examen d’Etat !





Les plus populaires
Neuf millions de dollars américains chaque année alloues à la lutte contre le paludisme,(popularité : 22 %)

Rumonge : Plus d’une centaine d’élèves voient leurs notes au concours national annulées,(popularité : 11 %)

Lumitel : la réconciliation de l’inspection générale du travail finit en queue de poissons ,(popularité : 7 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 5 %)

Rumonge : Une trentaine de diplômes annulée au lycée Dama,(popularité : 4 %)

Les taxis motards BAJAJ sont mécontent de la mesure de fermer à 19hoo,(popularité : 4 %)

Le plumpy’nut fraudé à Bubanza ,(popularité : 4 %)

Muyinga- Les élèves de l’ECOFO fiers des sections et filières choisis pour l’enseignement après le collège,(popularité : 4 %)

Burundi : Un hôpital couronné par le Président de la république,(popularité : 4 %)

Les vaches en débandade dans la réserve naturelle de la Rukoko,(popularité : 3 %)