Rumonge : Mise en garde contre les étrangers


A l’occasion de la célébration du 54ème anniversaire de l’assassinat du prince Louis Rwagasore, héros de l’indépendance du Burundi, le gouverneur de Rumonge a recommandé aux étrangers vivant à Rumonge de ne pas s’ingérer dans la politique burundaise.



Par: Isanganiro , mardi 13 octobre 2015  à 17 : 06 : 32
a

Les discours de la circonstance ont été prononcés dans la RN3 près du monument de l’indépendance situé dans la ville de Rumonge du moins pour les habitants de la commune Rumonge. Le gouverneur de cette province avait rehaussé de sa présence ces cérémonies.

Dans son discours, il a surtout repris les propos de Rwagasore notamment dans son ferme engagement dans la lutte contre les détournements des deniers publics.

Le gouverneur Juvénal Bigirimana a demandé aux habitants de Rumonge de respecter les étrangers (les congolais, les tanzaniens, les rwandais,…) vivant dans la province qu’il dirige.

Quant à ces étrangers, ils ont l’obligation de se garder de s’ingérer dans la politique burundaise, a insisté le gouverneur de Rumonge.

Les uniformes scolaires dominaient dans le public lors de ces cérémonies. Quelques personnes interrogées dans les rues de Rumonge sur le pourquoi de leur absence ont répondu qu’elles ne sont plus intéressées par des propos et actes de la plupart des dirigeants actuels qui sont diamétralement opposés à la ligne nous retracée par le héros de l’indépendance.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

447 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La demande d’Agathon Rwasa rejetée



a

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais



a

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » !



a

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni



a

Arusha : Ouverture solennelle du dialogue à l’absence du gouvernement



a

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC



a

« Dialogue » ou « Monologue » ?



a

Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !



a

Certains invités au 5ème round du dialogue inter burundais affichent un recul



a

La province Gitega décide d’enlever les pancartes de Nyambeho controversées





Les plus populaires
La demande d’Agathon Rwasa rejetée,(popularité : 5 %)

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais,(popularité : 4 %)

Un sommet de l’EAC au Burundi en novembre 2011 ,(popularité : 3 %)

Pascaline Kampayano dément les propos du porte-parole du président ,(popularité : 3 %)

Les ONG contre le nouveau projet de loi sur la presse,(popularité : 3 %)

Corruption, protection des droits humains : défis qui menacent le Burundi selon Pamela J. Slutz,(popularité : 3 %)

Une rhétorique de mésentente entre le CNDD FDD et le FORSC autour de la gouvernance ,(popularité : 3 %)

La CENI de 2015 : Comment retoucher la constitution du Burundi,(popularité : 3 %)

La rencontre rouvrira l’espace politique ,(popularité : 3 %)

EurAc plaide pour des sanctions contre certains responsables burundais,(popularité : 3 %)