L’épidémie de cholera sévit en province Bubanza...


L’épidémie de cholera sévit en province Bubanza ou plus de trente cas sont déjà déclarés dans les communes de Bubanza et Gihanga dont un décès. Le médecin directeur de cette province précise que vingt-trois cas constatés à Gihanga ne sont pas encore confirmés bien qu’à l’hôpital, on leur administre des médicaments contre le choléra. Cependant, l’épidémie est déjà confirmée à Muramba en commune Bubanza selon docteur Bonnit Havyarimana .



Par: Isanganiro , mardi 13 octobre 2015  à 17 : 57 : 54
a

Dans la salle d’isolement de l’hôpital Saint Augustin de Gihanga, seize malades y sont entrain d’être soignés contre le choléra bien qu’on attende encore les résultats pour les prélèvements que les médecins ont envoyés à Bujumbura pour examiner si c’est réellement le choléra. Le médecin directeur de la province sanitaire de Bubanza précise cependant que tous les symptômes montrent que c’est le choléra et qu’un cas a été confirmé à Muramba en commune Bubanza. Il regrette de voir qu’il y a des gens qui se font soigner à leur domicile au lieu de se presser vers les structures de santé reconnues. Celui qui a succombé la semaine passée en cours de route vers l’hôpital est mort de cette façon, selon ce médecin.

Les collines déjà atteintes en commune Gihanga sont Gihungwe, Ndavabusongo, Kagwema, Rugunga et Cabiza. Kagwema et Cabiza sont des localités très proches de la rivière Rusizi, source de cette épidémie depuis des années puisque les habitants de ces collines puisent l’eau très sale de cette rivière, selon Léopold Ndayisaba, administrateur de la commune Gihanga. Il ajoute que les chefs de colline, aides par les techniciens de promotion de santé sont à pied d’œuvre dans la vulgarisation des mesures hygiène et dans la pulvérisation des ménages déjà atteints.

« Nous n’avons pas d’autres choix, nous sommes condamnés à boire cette eau salle de la Rusizi tous les jours. Et nous sommes surs qu’elle est la source de cette épidémie », se lamentait une veuve originaire de la colline Kagwema rencontrée à l’hôpital de Gihanga et qui gardait son fils atteint de cette maladie. Elle nous a appris que dans son entourage, quatre personnes sont déjà atteintes dont son enfant de huit ans.

De son côté, le médecin directeur de cette province sanitaire indique qu’à son niveau, il n’a pas la prérogative de déclarer une épidémie. Seul le ministre de la santé publique et de lutte contre le Sida en a la compétence selon docteur Bonnit Havyarimana qui affirme que les malades sont entrain d’être soignés et que tout est en marche pour contrer cette maladie.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

139 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

« Etre francophone ne suffit plus pour le monde d’aujourd’hui », constate un docteur en langue, lettres et traductologie, Remy ndikumagenge



a

Le PAM assiste les populations de Kirundo menacées par la famine



a

Le Burundi plaide pour l’augmentation de quantité des vivres destinés aux cantines scolaires



a

Les travailleurs de l’Ecole Indépendante réclament une réunion extraordinaire



a

La décision de faire payer 300 fbu chez les dockers du marché dit chez Sion reste inchangée



a

Le secteur de l’éducation "en ruine" !



a

« Je ne vois pas comment le directeur ne nous...



a

Neuf institutions universitaires interdites d’enrôler de nouveaux étudiants



a

Bubanza : le lycée kanura de Gihanga, confrontée à plusieurs difficultés



a

Buyenzi : Les filles et femmes face à l’éducation conjugale !





Les plus populaires
L’Hôpital Général de Mpanda en difficultés ,(popularité : 7 %)

« Etre francophone ne suffit plus pour le monde d’aujourd’hui », constate un docteur en langue, lettres et traductologie, Remy ndikumagenge ,(popularité : 7 %)

Rumonge : Travaux communautaires ou activités du CNDD-FDD ?,(popularité : 5 %)

L’ONU regrette la promulgation d’une loi aux effets « négatifs » sur la liberté de la presse,(popularité : 5 %)

Sorbonne, SIHO et HCR ouvrent l’université des réfugiés au Burundi en septembre ,(popularité : 5 %)

Des passagers manquent des bus à la gare du Nord,(popularité : 5 %)

Rwanda :les réfugiés burundais transférés vers Kirehe,(popularité : 5 %)

Le plan innovant de la ville de Bujumbura 2020-2045 : Les habitants de Gihanga s’inquiètent ,(popularité : 5 %)

Education : les universités privées n’ont qu’un taux de réussite de 21 % ,(popularité : 5 %)

La route Makamba-Bururi encore impraticable,(popularité : 5 %)