L’épidémie de cholera sévit en province Bubanza...


L’épidémie de cholera sévit en province Bubanza ou plus de trente cas sont déjà déclarés dans les communes de Bubanza et Gihanga dont un décès. Le médecin directeur de cette province précise que vingt-trois cas constatés à Gihanga ne sont pas encore confirmés bien qu’à l’hôpital, on leur administre des médicaments contre le choléra. Cependant, l’épidémie est déjà confirmée à Muramba en commune Bubanza selon docteur Bonnit Havyarimana .



Par: Isanganiro , mardi 13 octobre 2015  à 17 : 57 : 54
a

Dans la salle d’isolement de l’hôpital Saint Augustin de Gihanga, seize malades y sont entrain d’être soignés contre le choléra bien qu’on attende encore les résultats pour les prélèvements que les médecins ont envoyés à Bujumbura pour examiner si c’est réellement le choléra. Le médecin directeur de la province sanitaire de Bubanza précise cependant que tous les symptômes montrent que c’est le choléra et qu’un cas a été confirmé à Muramba en commune Bubanza. Il regrette de voir qu’il y a des gens qui se font soigner à leur domicile au lieu de se presser vers les structures de santé reconnues. Celui qui a succombé la semaine passée en cours de route vers l’hôpital est mort de cette façon, selon ce médecin.

Les collines déjà atteintes en commune Gihanga sont Gihungwe, Ndavabusongo, Kagwema, Rugunga et Cabiza. Kagwema et Cabiza sont des localités très proches de la rivière Rusizi, source de cette épidémie depuis des années puisque les habitants de ces collines puisent l’eau très sale de cette rivière, selon Léopold Ndayisaba, administrateur de la commune Gihanga. Il ajoute que les chefs de colline, aides par les techniciens de promotion de santé sont à pied d’œuvre dans la vulgarisation des mesures hygiène et dans la pulvérisation des ménages déjà atteints.

« Nous n’avons pas d’autres choix, nous sommes condamnés à boire cette eau salle de la Rusizi tous les jours. Et nous sommes surs qu’elle est la source de cette épidémie », se lamentait une veuve originaire de la colline Kagwema rencontrée à l’hôpital de Gihanga et qui gardait son fils atteint de cette maladie. Elle nous a appris que dans son entourage, quatre personnes sont déjà atteintes dont son enfant de huit ans.

De son côté, le médecin directeur de cette province sanitaire indique qu’à son niveau, il n’a pas la prérogative de déclarer une épidémie. Seul le ministre de la santé publique et de lutte contre le Sida en a la compétence selon docteur Bonnit Havyarimana qui affirme que les malades sont entrain d’être soignés et que tout est en marche pour contrer cette maladie.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

111 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rutovu : des magouilles dans la distribution des décodeurs de Startimes.



a

Hôpital de Rumonge : Les patients apprécient différemment les services



a

Neuf millions de dollars américains chaque année alloues à la lutte contre le paludisme



a

Rumonge : Plus d’une centaine d’élèves voient leurs notes au concours national annulées



a

Lumitel : la réconciliation de l’inspection générale du travail finit en queue de poissons



a

Rumonge : Les robinets de la Regideso ont tari



a

L’enlèvement des déchets ménagers écarte les pavés de Bwiza



a

Bubanza : La population de Mpanda, yeux fixés sur les 500 millions de la commune



a

Société : Les tailleurs de l’Avenue de la Mission reprennent leurs activités



a

Rumonge : Une trentaine de diplômes annulée au lycée Dama





Les plus populaires
Rutovu : des magouilles dans la distribution des décodeurs de Startimes.,(popularité : 30 %)

Hôpital de Rumonge : Les patients apprécient différemment les services,(popularité : 9 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 7 %)

NGOZI : Un nouveau centre neuropsychiatrique ,(popularité : 5 %)

Neuf millions de dollars américains chaque année alloues à la lutte contre le paludisme,(popularité : 3 %)

Rumonge : Plus d’une centaine d’élèves voient leurs notes au concours national annulées,(popularité : 3 %)

UB : Ça sent le détournement ,(popularité : 3 %)

PSG : Les agents crient à l’injustice,(popularité : 2 %)

La thérapie de l’eau thermale, des habitants de Mugara témoignent,(popularité : 2 %)

Les universités publiques ont fermé les portes,(popularité : 2 %)