La CVR a besoin des journalistes pour accomplir ses missions


La commission vérité et réconciliation du Burundi en partenariat avec l’Institut pour la justice et la réconciliation de l‘Afrique du Sud organise un atelier sur l’élaboration d’un plan stratégique de communication.



Par: Isanganiro , jeudi 15 octobre 2015  à 12 : 19 : 23
a

Selon Abbé Désiré YAMUREMYE chargé de la communication au sein de la Commission Vérité et Réconciliation CVR aura besoin du concours des médias dans l’accomplissement de ses missions.

Abbé Désiré YAMUREMYE dit attendre une relation de partenariat, une bonne entente avec les journalistes qui accompagneront les journalistes dans le processus de vérité et de réconciliation.

Le chargé de la communication au sein de la CVR est sure qu’il y aura ceux qui ne voudront pas entrer dans la marche de la CVR. Abbé Désiré YAMUREMYE se sert de l’exemple de l’Afrique du sud ou il y’ en a qui ont diffamé la commission et ses membres.

Cela n’a pas empêché la Commission Vérité et Réconciliation de ce pays de fonctionner et de donner des résultats des recommandations pour bâtir une société juste d’Afrique du sud post apartheid poursuit-il.

L’Abbé Désiré YAMUREMYE conclut que pour la CVR et Les journalistes, leur rôle sera de travailler en concert pour travailler et donner des recommandations pour bâtir un état juste démocratique ou tous les peuples burundais dans leurs différences sont égaux.

Cet atelier qui a comme thème : stratégie efficace pour la réussite de la commission vérité et réconciliation au Burundi a débuté ce mercredi et va durer trois jours.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

305 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !



a

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda



a

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke





Les plus populaires
Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi ,(popularité : 13 %)

Le Président Nkurunziza promet à Ban Ki-Moon son engagement à un dialogue inclusif ,(popularité : 3 %)

Burundi : L’avant-dernier pas de l’amendement de la constitution burundaise,(popularité : 3 %)

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?,(popularité : 3 %)

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques,(popularité : 3 %)

Transfert temporaire du siège de la CIRGL,(popularité : 2 %)

Lucien Rukevya : Le SNR ne travaille pas tambour battant,(popularité : 2 %)

François Bizimana quotte négativement le parti Uprona ,(popularité : 2 %)

Le Burundi vers 2027 ,(popularité : 2 %)

Présidence : Vagues de remaniements et de nominations,(popularité : 2 %)