Quand Ashley a plusieurs cordes à son arc


Elle est styliste à Nairobi au Kenya, son travail consiste à habiller des vedettes qui font leurs clips, leurs concerts,……. Ou des individus qui veulent bien s’habiller surtout au cours de grands évènements comme des mariages, des fêtes de diplômes, etc.



Par: Isanganiro , jeudi 15 octobre 2015  à 12 : 48 : 08
a

Ashley Diva dit que son travail lui permet de payer les studios quand elle enregistre ses chansons audio et ses clips vidéo, et même tous ses besoins élémentaires de tous les jours comme le loyer, l’alimentation.

Lorsqu’elle était encore enfant, elle rêvait de devenir styliste ou « make artiste », un travail qui consiste à s’occuper de la beauté d’un artiste, c’est-à-dire faire le maquillage, améliorer l’apparence et les apparitions en public. Son rêve reste toujours, mais elle n’a pas encore les moyens de ses ambitions.

« Un styliste est un créateur, qui a le talent de voir quel habit mettre, de quelle couleur, suivant la taille de l’individu et l’évènement. Tu peux acheter un habit de mille francs qui te va bien au lieu d’acheter un habit de cent mille francs qui ne te va pas du tout » dit Ashel Diva.

Cette artiste gagne par pourcentage, par achat ou par location. Elle voudrait ouvrir son propre magasin à Bujumbura.

L’argent qu’elle gagne l’aide à soigner son propre look. Les fans sont très exigeants, il faut rester au top. Elle invite les amis artistes à voyager, à aller voir ce qui se passe ailleurs au lieu de rester les bras croisés à attendre de signer de pauvres contrats qui ne font même pas survivre l’artiste.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

445 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Le Japon renforce les capacités du karaté burundais



a

L’étoile du Burundi à la coupe de confédération, risque la dernière position du championnat national



a

"Vuga, révélation de mes talents ", témoigne Vestine



a

Championnat national : la FFB à la chasse aux documents manquants



a

Culture : l’élection Miss Burundi 2018 reportée sine die



a

Liliane Nshimirimana rejoint le bureau exécutif de l’AIPSA



a

Miss Burundi : la couronne à quel prix ?



a

PSG - REAL : Une finale avant la lettre



a

Football : L’importance de l’éducation des jeunes joueurs



a

Victoires prévisibles d’Olympique Stars et Lydia Lydic, rassurent les entraineurs





Les plus populaires
Vestine, 6ème lauréat d’ Isanganiro Awards ,(popularité : 7 %)

CECAFA 2015 : Les Intamba mu rugamba dans le groupe B ,(popularité : 5 %)

Intamba mu Rugamba : 32 joueurs convoqués pour le Mondial 2018 et le CHAN Rwanda 2016 ,(popularité : 3 %)

Onze pros pour renforcer les Intamba mu Rugamba ,(popularité : 2 %)

Eliminatoires Mondial 2018 : Le Burundi plie les bagages ,(popularité : 2 %)

"Vuga, révélation de mes talents ", témoigne Vestine ,(popularité : 2 %)

Chan 2016 : le Mali et la Guinée s’envolent pour les demi-finales,(popularité : 2 %)

L’étoile du Burundi à la coupe de confédération, risque la dernière position du championnat national ,(popularité : 2 %)

LLBS4A vient provisoirement toujours en tête du championnat national du Primus ligue,(popularité : 2 %)

Journée internationale du sport féminin inconnue au Burundi,(popularité : 2 %)