Au moins 53 mineurs libérés après le discours de Nkurunziza


Des centaines de mineurs ont été arrêtés depuis le début des manifestations contre la troisième candidature du président Pierre Nkurunziza. Une partie d’entre eux avaient été libérés avant d’arriver dans les prisons centrales. Une autre cinquantaine vient de recouvrer la liberté après la promesse du président de la République.



Par: Isanganiro , jeudi 15 octobre 2015  à 13 : 50 : 11
a

53 mineurs qui étaient détenus dans la prison centrale de Rumonge viennent de rejoindre le centre de réintégration se trouvant dans la même province, sur décision de la justice après le discours de la Nation du chef de l’Etat. David Ninganza, porte-parole de la Solidarité de la Jeunesse pour la Paix et l’Enfance (SOJPAE) qui donne l’information précise que les associations locales qui luttent pour le bien de l’enfant, en collaboration avec les Organisations Internationales et le Gouvernement, font le suivi de ces enfants qui seront par après réintégrés dans leurs familles et dans des écoles.

Cette mesure vient quatre mois après que plus de 200 mineurs qui se trouvaient dans le cachot du Bureau Spécial de Recherche (BSR) ont été relâchés au mois de juin.

La SOJPAE se réjouit de l’état d’avancement de la libération des mineurs arrêtés du fait qu’en plus de la cinquantaine, d’autres ont été transférés dans le centre de réinsertion de Ruyigi. « Les représentants de nos organisations se rencontrent chaque jeudi avec les cadres du ministère de la Solidarité pour évaluer où nous en sommes, » fait savoir David Ninganza qui ajoute que les familles d’accueil doivent elles aussi être préparées.

Dans son discours à la Nation du 30 septembre de cette année, le président de la République avait demandé à la justice burundaise de libérer les mineurs détenus pour avoir été impliqués dans les manifestations que le pouvoir qualifie d’insurrection.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

671 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

L’affaire de gribouillage de photos qui conduit trois écolières de kirundo en prison



a

L’office du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme ferme ses portes au Burundi



a

La CNIDH change de "look"



a

L’Ombudsman burundais tranquillise une famille qui crie à ‘’une spoliation de sa parcelle’’



a

En brève : quatre personnes emprisonnées dont Nahum Barankiriza



a

Bujumbura promet des poursuites judiciaires contre la BBC



a

Burundi : Le procureur général de la République apporte un démenti contre une vidéo de la BBC



a

« Le Burundi ne respecte pas les droits de l’homme pour satisfaire la communauté internationale », selon le ministre Nivyabandi



a

Mgr Jean Louis Nahimana remet sa veste à Ndayicariye à la tête de la CVR



a

Le gouvernement burundais décide une fermeture définitive du bureau du Haut-Commissariat de l’ONU aux droits de l’homme au Burundi





Les plus populaires
La liste des demandes d’extradition de burundais à l’étranger s’allonge,(popularité : 4 %)

Attaques de Cibitoke : Une famille reconnait son fils « victime d’exécution »,(popularité : 4 %)

Les survivants du « génocide de 1972 » dans les rues de New York en mai ,(popularité : 4 %)

Muyinga/Un containeur sert de cachot clandestin à Gasorwe,(popularité : 3 %)

Le gouvernement burundais décide une fermeture définitive du bureau du Haut-Commissariat de l’ONU aux droits de l’homme au Burundi,(popularité : 3 %)

Muyinga /CVR Les agents de déposition sont déjà désignés sur les collines,(popularité : 3 %)

Démocrate relâché par la justice à Cibitoke ,(popularité : 3 %)

L’Eglise Catholique dénonce encore des violations des droits de l’homme ,(popularité : 2 %)

L’affaire de gribouillage de photos qui conduit trois écolières de kirundo en prison ,(popularité : 2 %)

HRW en faveur des internautes ,(popularité : 2 %)