Burambi : L’administrateur communal dans la panique


Le nouvel administrateur dit craindre pour sa sécurité ces derniers jours. A l’origine, c’est la disparition d’un jeune de cette commune après son arrestation qui, selon les proches du disparu, aurait été commanditée par ce responsable communal.



Par: Isanganiro , vendredi 16 octobre 2015  à 18 : 35 : 17
a

Cette panique monte d’un cran à partir de ce jeudi 15 octobre 2015 au lendemain de l’abattage méchant de 2 des trois vaches de son beau frère. Cet acte orchestré par des inconnus pendant la nuit sans que les domiciliés ne s’en rendent compte est perçu comme un avertissement sérieux à l’encontre de l’administrateur communal.

Selon certaines sources à Burambi, le nouvel administrateur, qui serait déjà gardé la nuit par des imbonerakure ces derniers jours, est accusé d’avoir ordonné l’arrestation, le 2 octobre courant, d’un certain Ndayiragije Paul de la colline Rwaniro dans cette commune.

Ce jeune de 22 ans, accusé de faire partie des déstabilisateurs de Musaga en Mairie de Bujumbura selon la police de Rumonge, a été arrêté à Musave en commune Rumonge puis remis au Service National de Renseignement de Rumonge. Manirambona Eliezer, chargé de la police présidentielle à Rumonge, l’a immédiatement transféré au SNR Bujumbura après avoir signé une décharge selon la police à Rumonge.

Depuis lors, on est sans nouvelle du jeune homme. Ses proches pensent qu’il aurait été tué et accusent leur administrateur d’en être responsable. Adélaïde Nduwimana, administrateur communal de Burambi, reconnait qu’elle est actuellement dans une situation sécuritaire inconfortable. Elle nie cependant avoir participé dans l’arrestation de ce jeune de Rwaniro.

Alors que son domicile a déjà été attaqué à jets de pierres, cet administrateur dit que seules les enquêtes policières sur 4 personnes arrêtées pourront donner de la lumière.

Interrogé à ce sujet, Eliezer Manirambona, chargé des renseignements à Rumonge, affirme que le jeune homme arrêté est en vie et subit une rééducation pour être ensuite libéré. Pour lui, ce n’est pas ce jeune qui a commis l’irréparable plus que les autres pour être immédiatement tué.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

571 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Un conducteur de vélo abattu par balle aux yeux des passants



a

Cibitoke : Une attaque à la grenade occasionne un bilan lourd



a

Burundi : Le gouverneur de Rumonge suspend les voyages des burundais vers la RDC



a

Le HCR s’en lave les mains !



a

Gihanga : 12 vaches frisonnes du PNSADRIM mortes trois semaines après distribution



a

Burundi : Des accidents de roulage s’amplifient



a

Burundi : Condamnation à perpétuité contre un officier de police qui a tué sa femme



a

Bujumbura : La voierie urbaine rongée par des nids de poule



a

Bujumbura : des poteaux des feux tricolores sont menacés



a

Rumonge : Mugerangabo a débordé





Les plus populaires
Burundi : Un conducteur de vélo abattu par balle aux yeux des passants ,(popularité : 5 %)

Attaque à Cibitoke : Un silence intriguant du gouvernement ,(popularité : 1 %)

Intamba mu Rugamba : Les pros commencent à arriver,(popularité : 1 %)

Muyinga : Panique au centre de Mugano à Giteranyi à la suite du passage d’hommes armés ,(popularité : 1 %)

Après l’arrestation d’un pasteur d’une église à Gashasha, certains parmi la population paniquent,(popularité : 1 %)

La sécurité manque au Burundi : Le pouvoir interpellé,(popularité : 1 %)

L’armée demande un soutien de la population pour lutter contre l’insécurité,(popularité : 1 %)

La sécurité de la célébration du cinquantième anniversaire de l’indépendance ,(popularité : 1 %)

Le gouvernement dit ignorer le plan safisha, la société civile toujours inquiète ,(popularité : 1 %)

Nkurunziza appelle au calme et à l’arrestation des assassins du Général Nshimirimana,(popularité : 1 %)