Valorisation des biens du parti UPRONA, des U .F.B de Buyenzi grognent


Destruction ce jeudi matin de la toiture d’une maison servant de stock pour des femmes du parti UPRONA réunies dans une association qui produit et vend de la farine de manioc près de la zone Buyenzi au numéro 26. Les bénéficiaires - des UFB - grognent. La permanence nationale de ce parti parle de nécessité d’exploitation de ses biens.



Par: Isanganiro , vendredi 16 octobre 2015  à 19 : 01 : 13
a

Sous l’œil vigilant d’un mudasigana de Kumugumya à la permanence nationale du parti de Rwagasore et du chef de poste de la zone Buyenzi, les tôles couvrant le toit d’une maison non loin du chef-lieu de la zone Buyenzi ont été arrachées et mises de côté.

La maison appartient à l’Uprona. Depuis la Deuxième république, elle sert de stock et de lieu de commercialisation de farine par des femmes membres de l’UFB, l’Union des Femmes Burundaises, mouvement intégré au parti de Rwagasore. Ces femmes sont donc chassées par une mesure de la hiérarchie uproniste ; parce qu’elles ne partagent pas l’opinion politique avec la représentation actuelle du parti, d’après Selon Sada Hakizimana, présidente de l’association. Ce que réfute l’UPRONA.

Cette mesure de déloger ces femmes de l’Union des Femmes Burundaises (UFB) n’est pas du tout politique, précise le secrétaire permanent du parti UPRONA, qui confirme qu’une fois l’endroit transformé, valorisé, ces femmes seront prioritaires comme attributaires parmi les futurs locataires.

Selon toujours Jean Bosco Wakana, ces dames ont refusé de déménager vers le quartier Jabe en zone Bwiza dans un autre espace appartenant à l’ancien parti unique, bien qu’un délai relativement long leur ait été offert.

En attendant, les interprétations divergent entre la direction du parti et les femmes qui ont des décennies durant exploité l’espace litigieux.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

405 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

« Je ne vois pas comment le directeur ne nous...



a

Neuf institutions universitaires interdites d’enrôler de nouveaux étudiants



a

Bubanza : le lycée kanura de Gihanga, confrontée à plusieurs difficultés



a

Buyenzi : Les filles et femmes face à l’éducation conjugale !



a

Le plan innovant de la ville de Bujumbura 2020-2045 : Les habitants de Gihanga s’inquiètent



a

Burundi-Education : Un nouveau campus de l’ENS s’ouvre à Mugara



a

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques



a

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative



a

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo



a

Bubanza : plus de 500 enseignants inscrits de force dans des syndicats





Les plus populaires
Neuf institutions universitaires interdites d’enrôler de nouveaux étudiants,(popularité : 25 %)

La COSYBU plaide pour une harmonisation salariale juste ,(popularité : 4 %)

Tollé autour d’un probable détournement de plus de 12 millions de Fbu ,(popularité : 4 %)

Village Health Works veut construire un pavillon pour la santé de la mère au Burundi ,(popularité : 4 %)

Lettres de noblesses 2012 à Isanganiro ,(popularité : 4 %)

Le chef a dit, la grève prend de l’ampleur ,(popularité : 4 %)

Eusébie : Même l’orphelinat est fermé,(popularité : 4 %)

Suspension de la grève des enseignants ,(popularité : 4 %)

Crainte autour de la réhabilitation du centre de santé de Bwiza ,(popularité : 4 %)

Tentative de viol à Cibitoke : Une affaire politique ou pénale ? ,(popularité : 4 %)