Grève au Lycée Musinzira à Gitega




Par: Isanganiro , samedi 17 octobre 2015  à 12 : 48 : 51
a

Les élèves internes du Lycée Musinzira ont arrêté les cours le matin de ce vendredi à cause de la nourriture insuffisante, ainsi que le réaménagement de la disposition dans le réfectoire, une mesure prise par la direction de l’école.

Comme le fait savoir le représentant des élèves, ce réaménagement met ensemble des élèves de classes différentes, ce qui cause des irrégularités dans les heures à table.

En plus de ces réclamations, les lycéens exige le remplacement de l’économe de l’école qu’ils accusent de mauvaise gestion du patrimoine de l’école soit remplacé.

Charlemagne Nduwayo , directeur de l’école, souligne qu’il prévoit na suspension de la mesure sur le réaménagement de la disposition des élèves dans le réfectoire comme ils le réclament, qualifiant de sans fondement les réclamations sur la quantité de la nourriture.

« Ces élèves ne veulent tout simplement pas étudier », indique-t-il.

Le directeur fait savoir qu’il a dû suspendre les cours de vendredi et renvoyer les élèves externes pour revenir lundi matin alors que le Directeur Communal de l’enseignement lui a demandé de renvoyer ceux qui ne veulent pas étudier.

Des informations en provenance du Lycée Musinzira soulignent qu’il y aurait des étrangers qui mangent dans ce lycée sur invitation d’autres élèves suite au manque de clôture. Par ce fait, les encadreurs ont du mal à surveiller les mouvements des élèves, une situation qui risque d’être une source d’insécurité selon les policiers qui étaient déployés à cette école pour assurer la sécurité.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

613 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

"Les pays qui hébergeraient ceux qui ont commis des crimes au Burundi n’auront plus de prétexte", dit le ministre de la sécurité



a

Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa



a

Bubanza, Des mineurs "bandits"



a

Santé : Les employés du CNPK menacent d’arrêter le travail



a

Santé : Suspension de toutes les associations des tradipraticiens



a

Bubanza : Des accusations de sorcellerie refont surface



a

Bubanza : La mesure de sécurité "couvre-feu" à Gihanga sème de zizanie



a

La police burundaise présente un des présumés auteurs des massacres de Ruhagarika



a

Des arrestations en cascades des agents de lumitel en grève



a

Des chiens errants à Bubanza, un danger public





Les plus populaires
"Les pays qui hébergeraient ceux qui ont commis des crimes au Burundi n’auront plus de prétexte", dit le ministre de la sécurité,(popularité : 85 %)

Santé : Suspension de toutes les associations des tradipraticiens ,(popularité : 12 %)

Francis Rohero dans le collimateur du SNR,(popularité : 8 %)

Bubanza, Des mineurs "bandits",(popularité : 6 %)

Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa,(popularité : 5 %)

Santé : Les employés du CNPK menacent d’arrêter le travail ,(popularité : 4 %)

Zénon Ndaruvukanye échappe à un attentat, plusieurs armes saisies ,(popularité : 4 %)

"Plus jamais ça à l’endroit des journalistes", implore le CNC,(popularité : 4 %)

Bururi : Commémoration de vingt ans après les massacres des 40 séminaristes de Buta ,(popularité : 4 %)

Musaga : la tension monte !,(popularité : 3 %)