Douze réfugiés politiques en Belgique dans le collimateur de justice burundaise


Ils sont de différentes origines. La plupart sont des politiciens frondeurs du parti CNDD-FDD, d’autres sont de l’opposition, de la société civile et de l’armée. Le Procureur Général de la République demande leur extradition.



Par: Isanganiro , jeudi 22 octobre 2015  à 12 : 00 : 14
a

Dans sa correspondance du 12 octobre 2015, Valentin BAGORIKUNDA demande au Ministre de la Justice et Garde des Sceaux de solliciter auprès des autorités belges compétentes l’extradition de 12 Burundais se trouvant sur le sol belge, recherchées par la justice burundaise.

En tête de liste vient Pacifique NININAHAZWE, président de l’ONG locale FOCODE, et Vital NSHIMIRIMANA, Délégué Général de FORSC, tous de la société civile. A ceux-là s’ajoute Marguerite BARANKITSE, fondatrice de Maison Shalom.

Les frondeurs du parti au pouvoir occupent le gros de la liste. Ils sont 4 à être visés par la justice burundaise. Il s’agit de Gervais RUFYIKIRI, ancien deuxième Vice-Président de la République ; Pie NTAVYOHANYUMA, ancien Président de l’Assemblée Nationale ; Evariste NSABIYUNVA et Félix NDAYISENGA, ex ambassadeur en Belgique.

Les autres politiciens visés sont Alexis SINDUHIJE, patron du parti MSD, Chauvineau MUGWENGEZO du parti UPD Zigamibanga, Pancrace CIMPAYE et Catherine Mabobori du parti UPRONA.

Le général de brigade Pontien GACIYUBWENGE, est le seul militaire sur la liste, recherché par la justice burundaise.

Tous les 12 sont poursuivis dans le cadre de l’instruction du dossier RMPG 697/MA, d’après la correspondance Procureur Générale de la République.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

421 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Des dossiers « ayant fait couler beaucoup d’encre et de salive » !



a

Télécommunication : Des bureaux de LUMITEL presque déserts



a

Droits de l’Homme : Des effectifs pléthoriques dans les prisons du Burundi



a

Droits de l’homme : Le Burundi dans la persistance des violations de droits humains selon l’ONU



a

Le parquet général met en place une commission d’enquête sur le carnage de Ruhagarika



a

Buta : 21 ans après l’assassinat des 40 séminaristes



a

Justice :Un militant du parti au pouvoir condamné à 3 ans de prison pour tenue de propos haineux



a

Droits l’homme l’homme : Le cimetière de Mpanda inondé



a

Kayanza : 5 ans de prison ferme contre une dizaine d’enseignants de Murambi



a

Dossier PARCEM, « l’affaire loin d’être terminée »





Les plus populaires
Des dossiers « ayant fait couler beaucoup d’encre et de salive » ! ,(popularité : 4 %)

Muyinga /CVR Les agents de déposition sont déjà désignés sur les collines,(popularité : 3 %)

Deux pays différents deux justices différentes : Sinduhije libéré ce mardi ,(popularité : 3 %)

Pierre Claver Mbonimpa devant la justice ce vendredi,(popularité : 3 %)

Le FORSC satisfait de l’appel de l’UE contre des agents cités dans des assassinats,(popularité : 3 %)

Affaire Nyakabeto : lourdes sanctions contre les opposants à l’expulsion,(popularité : 3 %)

Le procès de Gatumba : Des cadres de la police dans la ligne de mire de la défense,(popularité : 3 %)

MAHOPA : fuite ou enlèvement ?,(popularité : 2 %)

Le rapport des massacres de Gatumba « remis à qui de droit » ,(popularité : 2 %)

Les inquiétudes de la LDGL dans la sous région,(popularité : 2 %)