Actualité thématique

Economie


Burundi : Vers le démarrage de construction des barrages hydroélectriques de Jiji et Murembwe

Environnement


Sud du Burundi : vers la disparition de la réserve naturelle forestière de Vyanda ?

Justice/Droits de l’homme


Rumonge : le nouveau directeur du centre de formation professionnelle de Gatete incarcéré

Nouvelles de l’EAC


1 million de dollars américains sur 25 millions de dollars que le Burundi doit à l’EAC

Politique


Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?

Santé


Un don de 45 millions d’euros a été octroyé au ministère de la Santé par l’Union européenne

Sécurité


Bubanza : un détenu tabassé par un OPJ à Musigati

Société


Burundi : le ministère de l’Intérieur menace de retirer l’agrément de certaines églises

Sport et culture


Nkazamyampi organise la première édition de marathon pour la paix à Bujumbura


Nos émissions

Culture


Agashitsi, 31 ntwarante 2019

Débat


Ku nama, 17 ruheshi 2019

Diaspora


Karadiridimba, 9 Ruheshi 2019

Economie


Umuyange, 16 ndamukiza 2019

Emissions musicales


Uburundi buraririmba, 6 rusama 2019

Environnement


Tahura utahuze abandi, 25 Ndamukiza 2018

Feuilleton radiophonique


Murikira Ukuri, 22 Rheshi 2016

Gouvernance


Kebuka wibaze, 9 rusama 2019

Jeunesse


Tweho, 8 nzero 2019

Justice


Nkingira, 10 rusama 2019

Mugona iki ?


Aho iwanyu havugwa amaki, 27 rusama 2019

Société


Ukuri gushirira mu kuyaga, 19 rusama 2019 (Ngendanganya Adrien), 1ere partie


Crise au Burundi : l’Ouganda annonce la reprise du dialogue


Source : Rfi ( Radio France Internationale)



Par: Isanganiro , jeudi 22 octobre 2015  à 12 : 43 : 26
a

Le gouvernement ougandais a annoncé la reprise du dialogue entre les acteurs de la crise burundaise à Kampala, courant novembre. Des réunions préparatoires en vue d’établir une liste de participants sont en cours depuis lundi 19 octobre. C’est ce qu’a révélé le porte-parole du gouvernement ougandais. Des déclarations qui surprennent pourtant le gouvernement burundais. « Il y a des réunions préparatoires à Kampala pour sélectionner ceux qui sont invités au dialogue pour cette première session depuis les élections. Nous espérons que d’ici la fin octobre, il y a un accord autour de cette liste », assure Ofwono Opondo, le porte-parole du gouvernement ougandais.

Il a ensuite détaillé le déroulement des évènements tels qu’il l’envisage. « Une fois qu’elle sera préparée par la médiation, elle sera envoyée aux différentes parties pour s’assurer du consensus. Et ce n’est qu’à partir de ce moment-là que des invitations seront envoyées pour participer à ce premier round de discussions qui devrait avoir lieu à Kampala d’ici la fin novembre. Nous espérons qu’après cette première session, la deuxième aura lieu à Bujumbura au Burundi. »

Ofwono Opondo se dit confiant pour la suite : « ces rencontres devraient nous permettre d’aller de l’avant. Le président Museveni va continuer de mener cette médiation au nom de la communauté des Etats d’Afrique de l’Est, il est en contact avec toutes les parties au conflit. Ils ont tous accepté qu’il prenne la tête de ces négociations. »

Le porte-parole du gouvernement ougandais n’a pas donné de précisions sur ces réunions préparatoires ni sur l’identité des personnes consultées pour établir cette liste de participants au dialogue.


Surprise côté burundais

Mais ses propos ont pour le moins surpris le ministre burundais des Affaires étrangères. Il dit avoir eu le ministre ougandais de la Défense, Crispus Kiyonga , qui avait mené les derniers pourparlers ,lundi soir au téléphone et il ne lui a jamais parlé de tout ça. « A ce stade nous ne sommes ni pour ni contre quoi que ce soit. Pour montrer notre bonne volonté, nous avons cherché monsieur Kiyonga, je l’ai eu moi-même. Nous avons convenu qu’il allait venir à Bujumbura. Il n’a pas évoqué quoi que ce soit par rapport à cette histoire de consultations ni de liste ni quoi que ce soit », assure Alain Aimé Nyamitwe.

Le ministre des Affaires étrangères insiste : c’est le gouvernement burundais qui est à l’origine de la prise de contact. « De toute façon, c’est nous qui avons voulu les voir. On a discuté, mais il ne m’a jamais dit qu’ils étaient en train d’élaborer des listes. Nous avons toujours voulu travailler dans la transparence. Ce que nous faisons au niveau interne doit être le plus large et le plus inclusif possible, y compris avec les gens à l’étranger. Mais cela se fait sans cachoteries. »

Avant de conclure : « Ils ne peuvent pas constituer de liste pour nous, le gouvernement. J’imagine qu’ils peuvent contacter qui ils veulent à l’ONU, à l’Union africaine, ou à l’Union européenne, comme on sait qu’ils l’ont fait. Maintenant qu’ils continuent. Mais ce qui se fait sans nous, se fait absolument contre nous. »

Source : Rfi ( Radio France Internationale)




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

545 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?



a

CVR : plus de 21 milliards de francs pour le plan stratégique



a

Burundi : L’ombudsman et le ministère de l’intérieur divergent sur l’intolérance politique



a

Burundi - Coopération : le Comesa prêt à rembourser le Burundi



a

Rumonge : Le CNL dénonce l’intolérance politique



a

Bubanza : cinq membres du parti CNL incarcérés



a

Muyinga : des plans communaux de développement indispensables mais onéreux



a

Le CNDD-FDD accuse l’opposition de "provocation"



a

Le parti CNL hausse le ton face au "harcèlement politique" à son encontre



a

Burundi : les églises dans le viseur du ministère de l’intérieur





Les plus populaires
Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?,(popularité : 59 %)

La plus belle ambassade des Etats Unis en Afrique est au Burundi ,(popularité : 13 %)

Ils seraient sur le point d’être réconciliés ,(popularité : 12 %)

Muyinga/L’évêque du diocèse catholique dénonce les messages divisionnistes,(popularité : 12 %)

Burundi : Fin officielle des travaux de BNUB sur fond de manifestation en solo ,(popularité : 12 %)

Des manifestations aux allures de violences ciblées ,(popularité : 12 %)

Minago : 14 ans après l’assassinat d’un Nonce apostolique,(popularité : 12 %)

‘’Acteur politique’’, un concept aux limites politiquement flous,(popularité : 12 %)

Le président Nkurunziza réclame un Sommet extraordinaire de l’EAC,(popularité : 12 %)

L’Union Européenne renouvelle les sanctions contre 4 personnes ,(popularité : 12 %)