L’opposition burundaise contre les relations Burundo-Iranienne




Par: Désiré Nimubona , mardi 21 février 2012  à 09 : 08 : 49
a

Les partis d’opposition réunis au sein de l’Alliance des Démocrates pour le Changement, ADC-Ikbiri, demandent au Gouvernement du Burundi de revoir leur politique de nouer des relations diplomatiques avec l’Iran.

Selon le président en exercice de cette coalition, Léonce Ndengakumana, les relations diplomatiques entre le Gouvernement du Burundi et celui de Teheran est un piège et pourrait conduire le pays vers un gouffre.

« Ces relations peuvent nous amener des problèmes surtout que l’Iran est perçu comme un ennemi des pays qui assistent le Burundi, » déclare Ngendakumana, ajoutant qu’envoyer les soldats burundais en Somalie et en même temps nouer des amitiés avec l’Iran, revient à faire une chose et son contraire.

L’ADC-Ikibiri qui avait organisé une fête d’échange des vœux ce vendredi entre les partis membres de cette coalition, et certains diplomates accrédités à Bujumbura avaient répondu présent à cette fête.

Ambassadrice sortante des Etats Unis, Pamela Slutz, avait appelé, dans un journal local, au Gouvernement Burundais « de s’éloigner de l’Iran ».

L’ex-ministre des Relations Extérieures et de la Coopération, Augustin Nsanze avait visité l’Iran, il y a quelques mois et avait été reçu par le président Iranien Ahmadinejad en personne, dans son bureau.

Le ministre avait souligné que l’occident déclinait et que l’Iran pourrait prendre la relève dans le développement du monde.

Dans une réunion avec les diplomates accrédités à Bujumbura, la semaine dernière, l’actuel ministre de la coopération, Laurent Kavakure, avait minimisé l’impact que ces relations pourraient faire au Burundi, qui vit essentiellement des aides de l’occident, ennemi de l’Iran.

Si le pays a des relations avec l’Iran, ça ne signifie pas que c’est une attaque contre les intérêts des autres pays, a souligné Laurent Kavakure, ajoutant que le Burundi et l’Iran avaient par ailleurs de bonnes relations depuis un certains temps.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1546 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La demande d’Agathon Rwasa rejetée



a

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais



a

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » !



a

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni



a

Arusha : Ouverture solennelle du dialogue à l’absence du gouvernement



a

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC



a

« Dialogue » ou « Monologue » ?



a

Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !



a

Certains invités au 5ème round du dialogue inter burundais affichent un recul



a

La province Gitega décide d’enlever les pancartes de Nyambeho controversées





Les plus populaires
La demande d’Agathon Rwasa rejetée,(popularité : 10 %)

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais,(popularité : 7 %)

L’uprona, aile de la réhabilitation, soutient l’appel à la grève lancé par la société civile sur la vie chère,(popularité : 7 %)

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni,(popularité : 4 %)

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC,(popularité : 4 %)

Muyinga : La Tanzanie et le Burundi clarifient leurs frontières ,(popularité : 3 %)

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » ! ,(popularité : 3 %)

Les bashingantahe de l’UPRONA jugent inutile la tenue des congrès provinciaux ,(popularité : 3 %)

Corruption, protection des droits humains : défis qui menacent le Burundi selon Pamela J. Slutz,(popularité : 3 %)

ONU : Soutenons ce pays en exigeant encore,(popularité : 3 %)