Actualité thématique

Economie


Burundi : Vers le démarrage de construction des barrages hydroélectriques de Jiji et Murembwe

Environnement


Sud du Burundi : vers la disparition de la réserve naturelle forestière de Vyanda ?

Justice/Droits de l’homme


Rumonge : le nouveau directeur du centre de formation professionnelle de Gatete incarcéré

Nouvelles de l’EAC


1 million de dollars américains sur 25 millions de dollars que le Burundi doit à l’EAC

Politique


Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?

Santé


Un don de 45 millions d’euros a été octroyé au ministère de la Santé par l’Union européenne

Sécurité


Bubanza : un détenu tabassé par un OPJ à Musigati

Société


Burundi : le ministère de l’Intérieur menace de retirer l’agrément de certaines églises

Sport et culture


Nkazamyampi organise la première édition de marathon pour la paix à Bujumbura


Nos émissions

Culture


Agashitsi, 31 ntwarante 2019

Débat


Ku nama, 17 ruheshi 2019

Diaspora


Karadiridimba, 9 Ruheshi 2019

Economie


Umuyange, 16 ndamukiza 2019

Emissions musicales


Uburundi buraririmba, 6 rusama 2019

Environnement


Tahura utahuze abandi, 25 Ndamukiza 2018

Feuilleton radiophonique


Murikira Ukuri, 22 Rheshi 2016

Gouvernance


Kebuka wibaze, 9 rusama 2019

Jeunesse


Tweho, 8 nzero 2019

Justice


Nkingira, 10 rusama 2019

Mugona iki ?


Aho iwanyu havugwa amaki, 27 rusama 2019

Société


Ukuri gushirira mu kuyaga, 19 rusama 2019 (Ngendanganya Adrien), 1ere partie


L’opposition burundaise contre les relations Burundo-Iranienne




Par: Désiré Nimubona , mardi 21 février 2012  à 09 : 08 : 49
a

Les partis d’opposition réunis au sein de l’Alliance des Démocrates pour le Changement, ADC-Ikbiri, demandent au Gouvernement du Burundi de revoir leur politique de nouer des relations diplomatiques avec l’Iran.

Selon le président en exercice de cette coalition, Léonce Ndengakumana, les relations diplomatiques entre le Gouvernement du Burundi et celui de Teheran est un piège et pourrait conduire le pays vers un gouffre.

« Ces relations peuvent nous amener des problèmes surtout que l’Iran est perçu comme un ennemi des pays qui assistent le Burundi, » déclare Ngendakumana, ajoutant qu’envoyer les soldats burundais en Somalie et en même temps nouer des amitiés avec l’Iran, revient à faire une chose et son contraire.

L’ADC-Ikibiri qui avait organisé une fête d’échange des vœux ce vendredi entre les partis membres de cette coalition, et certains diplomates accrédités à Bujumbura avaient répondu présent à cette fête.

Ambassadrice sortante des Etats Unis, Pamela Slutz, avait appelé, dans un journal local, au Gouvernement Burundais « de s’éloigner de l’Iran ».

L’ex-ministre des Relations Extérieures et de la Coopération, Augustin Nsanze avait visité l’Iran, il y a quelques mois et avait été reçu par le président Iranien Ahmadinejad en personne, dans son bureau.

Le ministre avait souligné que l’occident déclinait et que l’Iran pourrait prendre la relève dans le développement du monde.

Dans une réunion avec les diplomates accrédités à Bujumbura, la semaine dernière, l’actuel ministre de la coopération, Laurent Kavakure, avait minimisé l’impact que ces relations pourraient faire au Burundi, qui vit essentiellement des aides de l’occident, ennemi de l’Iran.

Si le pays a des relations avec l’Iran, ça ne signifie pas que c’est une attaque contre les intérêts des autres pays, a souligné Laurent Kavakure, ajoutant que le Burundi et l’Iran avaient par ailleurs de bonnes relations depuis un certains temps.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1607 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?



a

CVR : plus de 21 milliards de francs pour le plan stratégique



a

Burundi : L’ombudsman et le ministère de l’intérieur divergent sur l’intolérance politique



a

Burundi - Coopération : le Comesa prêt à rembourser le Burundi



a

Rumonge : Le CNL dénonce l’intolérance politique



a

Bubanza : cinq membres du parti CNL incarcérés



a

Muyinga : des plans communaux de développement indispensables mais onéreux



a

Le CNDD-FDD accuse l’opposition de "provocation"



a

Le parti CNL hausse le ton face au "harcèlement politique" à son encontre



a

Burundi : les églises dans le viseur du ministère de l’intérieur





Les plus populaires
Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?,(popularité : 69 %)

La plus belle ambassade des Etats Unis en Afrique est au Burundi ,(popularité : 15 %)

Ils seraient sur le point d’être réconciliés ,(popularité : 14 %)

Muyinga/L’évêque du diocèse catholique dénonce les messages divisionnistes,(popularité : 14 %)

Burundi : Fin officielle des travaux de BNUB sur fond de manifestation en solo ,(popularité : 14 %)

Des manifestations aux allures de violences ciblées ,(popularité : 14 %)

Minago : 14 ans après l’assassinat d’un Nonce apostolique,(popularité : 14 %)

‘’Acteur politique’’, un concept aux limites politiquement flous,(popularité : 14 %)

Le président Nkurunziza réclame un Sommet extraordinaire de l’EAC,(popularité : 14 %)

L’Union Européenne renouvelle les sanctions contre 4 personnes ,(popularité : 14 %)