Cotonou : Des opportunités pour des étudiants burundais


Les étudiants burundais peuvent désormais bénéficier de bourses d’études au Bénin pour leur master ou licence, sur financement de la Guinée Equatoriale.



Par: Isanganiro , vendredi 23 octobre 2015  à 21 : 04 : 49
a

Selon Madame Monique Kayibanda, qui représente l’Ordre des Grandes Ecoles et Universités (ORAGEU), qui gère ce programme, l’organisation paie les frais de bourses pour les étudiants admis. : " Cela fait déjà deux ans que de jeunes étudiants burundais sont admis et financés par l’ORAGEU et réussissent bien dans des universités de Cotonou".

Le projet s’intitule Formation pour tous. Il a été initié il y a trois ans par le président de la de la République de Guinée Equatoriale afin d’aider les jeunes Africains qui n’ont pas assez de moyens financiers pour faire leurs études supérieures », ajoute Madame Monique Kayibanda.

Elle vivait elle - même au Bénin et y étudiait depuis huit ans quand elle a appris l’information. Elle a donc immédiatement pensé à connecter Bujumbura et à en faire profiter sa patrie, le Burundi. Elle dit avoir alors approché l’ORAGEU qui l’a déléguée pour aider à préparer les dossiers des candidatures.

Ces deux dernières années, elle a envoyé 16 étudiants en master et 11 en licence. Ceux du niveau Master sont en train de terminer leurs études et vont retourner au Burundi bientôt.

Monique Kayibanda souligne néanmoins une particularité pour les bourses de cette année : « Pour cette année, l’appel est lancé seulement aux étudiants qui font le master, pas ceux de la licence », indique-t-elle.

Dans un système BMD, 3 ans BAC et deux ans pour Master, les bénéficiaires de bourses ont la chance d’apprendre ou approfondir des cours tels que l’Audit et contrôle de gestion, le Commerce international, le Marketing et stratégie d’entreprise ; la Gestion des ressources humaines, l’Informatique appliquée à la gestion des entreprises et enfin les finances.

Le seul grand problème que les étudiants burundais rencontrent au Bénin, c’est le paiement des visas d’entrée et de séjour. Madame Monique Kayibanda pense que le gouvernement burundais pourrait aider à payer ces frais ; parce que les ressortissants de la communauté de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) eux ne paie pas. Elle invite les intéressés à visiter le site de l’ORAGEU.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1163 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par NDAYISENGA VIANNEY   ce  dimanche 27 novembre 2016   à 10 : 27 : 51

Salut,
Je suis un etudiant burundais inscrit dans une université. je viens de terminer le 2ème bac en science de l’environnement.
je suis beaucoup interessé par ces opportunités offertes aux étudiants burundais par l’intervention de cotonou.
En effet, j’ai une grande volonté à vous solliciter une bourse d’etudes en master .
veuiller agréer l’expression de mes sentiments les plus respectueux.

Bien Cordialement



Par Manariyo arthémon   ce  mercredi 6 septembre 2017   à 16 : 36 : 28

Bonjour !je viens de terminer mes études universitaires à l’université de Ngozi au Burundi et je veux faire master.
Je veux juste vous demander comment je peux obtenir un bourse



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

« Etre francophone ne suffit plus pour le monde d’aujourd’hui », constate un docteur en langue, lettres et traductologie, Remy ndikumagenge



a

Le PAM assiste les populations de Kirundo menacées par la famine



a

Le Burundi plaide pour l’augmentation de quantité des vivres destinés aux cantines scolaires



a

Les travailleurs de l’Ecole Indépendante réclament une réunion extraordinaire



a

La décision de faire payer 300 fbu chez les dockers du marché dit chez Sion reste inchangée



a

Le secteur de l’éducation "en ruine" !



a

« Je ne vois pas comment le directeur ne nous...



a

Neuf institutions universitaires interdites d’enrôler de nouveaux étudiants



a

Bubanza : le lycée kanura de Gihanga, confrontée à plusieurs difficultés



a

Buyenzi : Les filles et femmes face à l’éducation conjugale !





Les plus populaires
« Etre francophone ne suffit plus pour le monde d’aujourd’hui », constate un docteur en langue, lettres et traductologie, Remy ndikumagenge ,(popularité : 33 %)

Infirmiers sans Frontières va bientôt traire le soja,(popularité : 12 %)

Santé : Le virus d’Ebola approche dangereusement le Burundi ,(popularité : 11 %)

Burundi : Les chiffres des personnes vivant avec handicap mental vont augmentant,(popularité : 11 %)

Université du Burundi : Le Recteur Gaston Hakiza limogé après neuf ans de règne ,(popularité : 11 %)

Le centre d’assistance intégrale pour les victimes des violences sexuelles moins connu à Muyinga.,(popularité : 10 %)

Muyinga- Les élèves de l’ECOFO fiers des sections et filières choisis pour l’enseignement après le collège,(popularité : 10 %)

Inhumation ce jeudi de la mère de l’héros de la démocratie,(popularité : 10 %)

Rupture de Bactrim : RBP+ s’inquiète ,(popularité : 10 %)

Bubanza : Manque criant de matelas aux écoles à régime d’internat,(popularité : 10 %)