Cotonou : Des opportunités pour des étudiants burundais


Les étudiants burundais peuvent désormais bénéficier de bourses d’études au Bénin pour leur master ou licence, sur financement de la Guinée Equatoriale.



Par: Isanganiro , vendredi 23 octobre 2015  à 21 : 04 : 49
a

Selon Madame Monique Kayibanda, qui représente l’Ordre des Grandes Ecoles et Universités (ORAGEU), qui gère ce programme, l’organisation paie les frais de bourses pour les étudiants admis. : " Cela fait déjà deux ans que de jeunes étudiants burundais sont admis et financés par l’ORAGEU et réussissent bien dans des universités de Cotonou".

Le projet s’intitule Formation pour tous. Il a été initié il y a trois ans par le président de la de la République de Guinée Equatoriale afin d’aider les jeunes Africains qui n’ont pas assez de moyens financiers pour faire leurs études supérieures », ajoute Madame Monique Kayibanda.

Elle vivait elle - même au Bénin et y étudiait depuis huit ans quand elle a appris l’information. Elle a donc immédiatement pensé à connecter Bujumbura et à en faire profiter sa patrie, le Burundi. Elle dit avoir alors approché l’ORAGEU qui l’a déléguée pour aider à préparer les dossiers des candidatures.

Ces deux dernières années, elle a envoyé 16 étudiants en master et 11 en licence. Ceux du niveau Master sont en train de terminer leurs études et vont retourner au Burundi bientôt.

Monique Kayibanda souligne néanmoins une particularité pour les bourses de cette année : « Pour cette année, l’appel est lancé seulement aux étudiants qui font le master, pas ceux de la licence », indique-t-elle.

Dans un système BMD, 3 ans BAC et deux ans pour Master, les bénéficiaires de bourses ont la chance d’apprendre ou approfondir des cours tels que l’Audit et contrôle de gestion, le Commerce international, le Marketing et stratégie d’entreprise ; la Gestion des ressources humaines, l’Informatique appliquée à la gestion des entreprises et enfin les finances.

Le seul grand problème que les étudiants burundais rencontrent au Bénin, c’est le paiement des visas d’entrée et de séjour. Madame Monique Kayibanda pense que le gouvernement burundais pourrait aider à payer ces frais ; parce que les ressortissants de la communauté de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) eux ne paie pas. Elle invite les intéressés à visiter le site de l’ORAGEU.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1133 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par NDAYISENGA VIANNEY   ce  dimanche 27 novembre 2016   à 10 : 27 : 51

Salut,
Je suis un etudiant burundais inscrit dans une université. je viens de terminer le 2ème bac en science de l’environnement.
je suis beaucoup interessé par ces opportunités offertes aux étudiants burundais par l’intervention de cotonou.
En effet, j’ai une grande volonté à vous solliciter une bourse d’etudes en master .
veuiller agréer l’expression de mes sentiments les plus respectueux.

Bien Cordialement



Par Manariyo arthémon   ce  mercredi 6 septembre 2017   à 16 : 36 : 28

Bonjour !je viens de terminer mes études universitaires à l’université de Ngozi au Burundi et je veux faire master.
Je veux juste vous demander comment je peux obtenir un bourse



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rumonge : Plus d’une centaine d’élèves voient leurs notes au concours national annulées



a

Lumitel : la réconciliation de l’inspection générale du travail finit en queue de poissons



a

Rumonge : Les robinets de la Regideso ont tari



a

L’enlèvement des déchets ménagers écarte les pavés de Bwiza



a

Bubanza : La population de Mpanda, yeux fixés sur les 500 millions de la commune



a

Société : Les tailleurs de l’Avenue de la Mission reprennent leurs activités



a

Rumonge : Une trentaine de diplômes annulée au lycée Dama



a

Editorial : « Eduquer ou Périr »



a

Rumonge : Pots de vin pour corriger l’Examen d’Etat !



a

Mayengo : Les conditions de vie se détériorent





Les plus populaires
Rumonge : Plus d’une centaine d’élèves voient leurs notes au concours national annulées,(popularité : 60 %)

Lumitel : la réconciliation de l’inspection générale du travail finit en queue de poissons ,(popularité : 32 %)

Rumonge : Les robinets de la Regideso ont tari,(popularité : 22 %)

Société : Les tailleurs de l’Avenue de la Mission reprennent leurs activités ,(popularité : 10 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 9 %)

L’enlèvement des déchets ménagers écarte les pavés de Bwiza ,(popularité : 7 %)

Rumonge : Une trentaine de diplômes annulée au lycée Dama,(popularité : 6 %)

Bubanza : La population de Mpanda, yeux fixés sur les 500 millions de la commune ,(popularité : 6 %)

Un nouveau code des assurances au Burundi,(popularité : 6 %)

Editorial : « Eduquer ou Périr »,(popularité : 5 %)