Actualité thématique

Economie


Burundi : Vers le démarrage de construction des barrages hydroélectriques de Jiji et Murembwe

Environnement


Sud du Burundi : vers la disparition de la réserve naturelle forestière de Vyanda ?

Justice/Droits de l’homme


Rumonge : le nouveau directeur du centre de formation professionnelle de Gatete incarcéré

Nouvelles de l’EAC


1 million de dollars américains sur 25 millions de dollars que le Burundi doit à l’EAC

Politique


Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?

Santé


Un don de 45 millions d’euros a été octroyé au ministère de la Santé par l’Union européenne

Sécurité


Bubanza : un détenu tabassé par un OPJ à Musigati

Société


Burundi : le ministère de l’Intérieur menace de retirer l’agrément de certaines églises

Sport et culture


Nkazamyampi organise la première édition de marathon pour la paix à Bujumbura


Nos émissions

Culture


Agashitsi, 31 ntwarante 2019

Débat


Ku nama, 17 ruheshi 2019

Diaspora


Karadiridimba, 9 Ruheshi 2019

Economie


Umuyange, 16 ndamukiza 2019

Emissions musicales


Uburundi buraririmba, 6 rusama 2019

Environnement


Tahura utahuze abandi, 25 Ndamukiza 2018

Feuilleton radiophonique


Murikira Ukuri, 22 Rheshi 2016

Gouvernance


Kebuka wibaze, 9 rusama 2019

Jeunesse


Tweho, 8 nzero 2019

Justice


Nkingira, 10 rusama 2019

Mugona iki ?


Aho iwanyu havugwa amaki, 27 rusama 2019

Société


Ukuri gushirira mu kuyaga, 19 rusama 2019 (Ngendanganya Adrien), 1ere partie


Muyinga/Des jeunes diplômés en quête d’emploi s’occupent par des formations continues




Par: Isanganiro , dimanche 25 octobre 2015  à 07 : 28 : 39
a

Plus de 70 jeunes hommes et femmes ont parachevé au cours de cette semaine une formation en informatique, logiciels courants comme Microsfoft Word, Excel et power point d’après Abou Bakar, jeune participant au cycle des formations qui ont débuté en juin.

« Je venais de passer deux ans sans rien faire, coincé chez nous ὰ Nkoyoyo avec mon diplôme A2 en techniques juridiques avant de m’engager dans ces formations, dit-il. Ce jeune chômeur fait partie d’un noyau de jeunes formés tout au début de ces formations puis sélectionnés par test pour former à leur tour bénévolement leurs pairs en besoin de formation, nous révèle M. Jean Baudouin Ntakiyica, responsable de la MANE [Maison des Acteurs Non Etatiques] Muyinga.

Face au désespoir de nombreux jeunes diplômés sans emploi, la MANE, cadre de rencontre des
acteurs de la société civile a voulu contribuer dans l’épanouissement de ces jeunes par des formations pratiques.

Depuis la semaine prochaine, les formations seront centrées sur l’entreprenariat et
l’élaboration des projets, a-t-on appris à la MANE. Cela poussera ces jeunes à initier leurs propres projets de développement au lieu de croiser les bras en attendant d’avoir un emploi dans le public ou le
privé, poursuit-il.

Ces jeunes chômeurs viennent de fonder une association dénommée « Association des demandeurs d’emploi » mais Célestin NUWIMANA, conseiller socio-administratif de la commune Muyinga leur suggère de changer d’appellation de leur organisation. Selon lui, il faut des organisations créatrices d’emploi car le temps où les jeunes diplômés attendaient toujours d’être embauchés par l’Etat est révolu.

Sans fournir de données exactes sur le taux de chômage dans la commune, cet administratif reconnaît qu’il y a beaucoup de chômeurs sur les collines. L’effectif des chômeurs est gonflé par les lauréats des écoles de formation pédagogique D6 non recrutés par le ministre de l’enseignement ces dernières années alors que le même ministère continuait à délivrer ces diplômes d’instituteur.

Ntamagendero Pascal, un parent croise à la MANE précise qu’avec beaucoup de chômeurs, l’engouement pour l’école diminue chez les jeunes. « A-t-on envoyé nos enfants à l’école pour qu’ils soient abandonnés à eux-mêmes après avoir décroché des diplômés ? » s’interroge-t-il.

A ces formations en cours à Muyinga, participent certaines femmes non désœuvrées dont trois religieuses, dans la vie la formation est toujours nécessaire comme elles le disent.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

288 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : le ministère de l’Intérieur menace de retirer l’agrément de certaines églises



a

Burundi - ONGs : le ministère de la Solidarité invite les ONG partenaires d’allers sur terrain



a

Muyinga : des familles inquiètes suite à un verdict de la CNTB



a

Bubanza:15 élèves définitivement renvoyés de l’école



a

Journée internationale des réfugiés : Plus de 70 milles réfugiés burundais sont déjà rentrés



a

Rumonge : À quand les factures de l’électricité ?



a

Bubanza : pandémie du paludisme



a

Muyinga : halte à la démographie galopante



a

Chômage : des députés souhaitent des conventions d’embauche à l’étranger



a

Urbanisme : OBUHA, au service des villes burundaises





Les plus populaires
Le Japon finance la CFP/OPDE à plus de 140 millions de francs burundais,(popularité : 18 %)

Un monument qui n’est pas le bienvenu au Burundi !,(popularité : 18 %)

Ex-Etat : pas de défis majeurs sauf quelques absences et retards ,(popularité : 17 %)

Burundi : La réhabilitation de la RN3 pour bientôt,(popularité : 16 %)

Education : les universités privées n’ont qu’un taux de réussite de 21 % ,(popularité : 15 %)

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative,(popularité : 15 %)

Une bactérie cultivée au Burundi pour jouer le rôle de complément nutritif et réguler les maladies chroniques,(popularité : 15 %)

L’Hôpital Général de Mpanda en difficultés ,(popularité : 14 %)

La brigade spéciale anti-corruption veut commencer par les jeunes pour éradiquer la corruption,(popularité : 14 %)

Rwanda :les réfugiés burundais transférés vers Kirehe,(popularité : 13 %)