De nouvelles arrestations dans l’affaire "entrainements militaires à Rubanga"




Par: Isanganiro , mardi 27 octobre 2015  à 20 : 26 : 26
a

5 élèves du lycée communal Kwishi dans la commune Buyengero de la nouvelle province de Rumonge et une autre personne originaire de Ngozi sont dans les mains de la police de Buyengero depuis ce lundi 26 octobre 2015. La police et l’administration les accusent d’être parmi le groupe armé débusqué à Rubanga en commune Matana il y a de cela plus d’une semaine.

Selon OPC1 Donatien Manirakiza, commissaire provincial de police à Rumonge, deux de ces élèves ont été arrêtés chez eux dimanche soir. Ceux-ci avaient déserté l’école selon ce responsable policier. Les autres ont été arrêtés ce lundi matin alors qu’ils avaient regagné l’école. Des écrits retrouvés à Rubanga par les forces de l’ordre ont guidé ces arrestations selon Amos Ntiranyibagira, administrateur communal de Buyengero.

Tous les cinq sont accusés d’être parmi la bande armée démantelée il ya plus d’une semaine sur la colline Rubanga, commune Matana de la province Bururi. Selon le commissaire provincial de police à Rumonge, ces élèves reconnaissent les faits et un parmi eux avait déjà terminé la formation de trois semaines dans ce centre d’instruction qu’est le centre de santé privé dénommé "NEMA".

Alors que certaines personnes parlent d’un montage, les sources policières parlent d’une réalité. Celles-ci affirment que 4 personnes de ce groupe habitant la commune Bugarama de la nouvelle province de Rumonge auraient même demandé pardon à l’administration locale et seraient au point de se rendre.

Fidèle Nkurunziza, représentant la ligue des droits de l’homme Iteka en province Bururi, mêmes l’administration de Matana ainsi que les forces de l’ordre y positionnées devraient être interrogées dans cette affaire. Pour lui, c’est inconcevable qu’une centaine de personnes puisse s’entrainer militairement pendant tout un mois sans que personne ne s’en rende compte.

14 personnes soupçonnées d’appartenir dans ce groupe armé étaient déjà dans les mains du parquet de Bururi.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

710 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rumonge : le nouveau directeur du centre de formation professionnelle de Gatete incarcéré



a

Burundi-Médias : Que risque la RFI ?



a

Buta a commémoré le 22ème anniversaire de l’assassinat des 40 séminaristes, martyrs de la fraternité



a

Ruyigi : Les enfants incarcérés réclament une école



a

L’affaire de gribouillage de photos qui conduit trois écolières de kirundo en prison



a

L’office du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme ferme ses portes au Burundi



a

La CNIDH change de "look"



a

L’Ombudsman burundais tranquillise une famille qui crie à ‘’une spoliation de sa parcelle’’



a

En brève : quatre personnes emprisonnées dont Nahum Barankiriza



a

Bujumbura promet des poursuites judiciaires contre la BBC





Les plus populaires
Buta a commémoré le 22ème anniversaire de l’assassinat des 40 séminaristes, martyrs de la fraternité,(popularité : 13 %)

Massacre à l’Université du Burundi : Gaston Hakiza, Recteur, témoin et lobbyiste ,(popularité : 12 %)

Rumonge : le nouveau directeur du centre de formation professionnelle de Gatete incarcéré,(popularité : 10 %)

Les survivants du « génocide de 1972 » dans les rues de New York en mai ,(popularité : 10 %)

Muyinga/Un containeur sert de cachot clandestin à Gasorwe,(popularité : 9 %)

Le gouvernement burundais décide une fermeture définitive du bureau du Haut-Commissariat de l’ONU aux droits de l’homme au Burundi,(popularité : 8 %)

Attaques de Cibitoke : Une famille reconnait son fils « victime d’exécution »,(popularité : 8 %)

Le président de l’ADC-Ikibiri écouté par la justice ,(popularité : 8 %)

Karusi : La justice acquitte le policier Augustin Bigirindavyi, auteur présumé d’attentat meurtrier,(popularité : 8 %)

L’Olucome menacée de suspension, alerte Gabriel Rufyiri,(popularité : 7 %)