57 milliards de fbu pour construire la ligne électrique Kamanyola-Bujumbura de 220 kilovolts


Pause de la première pierre par le Deuxième Vice-Président en zone Rubirizi de la commune Mutimbuzi, où vont être implantées les installations hydro-électriques reliant 5 pays africains. Ce plan d’interconnexion des réseaux électriques est financé par la BAD et la KFW. Le gouvernement burundais va supporter les indemnités. Les travaux seront exécutés par une société indienne pour une durée de 21 mois.



Par: Isanganiro , mercredi 28 octobre 2015  à 08 : 33 : 52
a

Ce plan multinational part de Kamanyola en République Démocratique du Congo jusqu’au Burundi en passant par les communes Rugombo et Buganda de la province Cibitoke, Gihanga de la province Bubanza et Mutimbuzi de la province Bujumbura Rural.

Lors de ces cérémonies de lancement officiel des travaux, le Directeur Général de la Régideso a fait savoir que la Banque Africaine de Développement a contribué à hauteur de 27 milliards de francs burundais pour la construction des lignes, les services et le fonctionnement. La KFW (banque allemande) a donné une enveloppe de 30 milliards de francs burundais. Selon toujours le Directeur général de la Regideso le gouvernement burundais va supporter les frais d’indemnisation de ceux qui seront affectés par le projet pour 600 millions de fbu. Il a en outre précisé que le niveau de décaissement de la BAD est de 12%.

Prenant la parole, le Ministre de l’énergie et mines, Côme Manirakiza, a annoncé que l’enveloppe y allouée est déjà sur le compte de la Regideso. Ce réseau va relier le Burundi, la RDC, le Rwanda, l’Ouganda, le Kenya et plus tard l’Ethiopie.

Grand orateur du jour, le numéro deux de l’Exécutif burundais demande aux habitants de la zone Rubirizi de coopérer avec les travailleurs de la Regideso et d’essayer de protéger les installations. A ces travailleurs, Joseph Butore conseille d’être rapides et justes dans l’octroi des frais d’indemnisation.

Cette interconnexion contribuera à améliorer la fourniture du courant au Burundi, qui souffre d’un déficit chronique d’électricité.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

285 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative



a

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo



a

Bubanza : plus de 500 enseignants inscrits de force dans des syndicats



a

Moins de 10% de taux de réussite à l’examen d‘état au lycée Bubanza.



a

Burundi : Vers une délimitation définitive des zones de frayère dans le lac Tanganyika



a

Rumonge : Le Burundi célèbre la journée internationale dédiée à la fille



a

Le Japon finance la CFP/OPDE à plus de 140 millions de francs burundais



a

Le parlement burundais recommande la prolongation du mandat de la CVR



a

Education : les universités privées n’ont qu’un taux de réussite de 21 %



a

Bubanza : Classes pléthoriques, indicateur d’une forte croissance





Les plus populaires
Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative,(popularité : 8 %)

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo ,(popularité : 3 %)

CNTB : La date du 24 courant devrait être prometteuse,(popularité : 2 %)

Burundi : Vers une délimitation définitive des zones de frayère dans le lac Tanganyika ,(popularité : 2 %)

Une ignorance du ministre de la santé intrigue l’ABDDM ,(popularité : 2 %)

L’enlèvement des déchets ménagers écarte les pavés de Bwiza ,(popularité : 2 %)

Musée Vivant , site intéressant au Burundi mais moins enrichi,(popularité : 2 %)

Bujumbura : La liste des Bashingantahe s’allonge,(popularité : 2 %)

Mayengo : Les conditions de vie se détériorent,(popularité : 2 %)

UB : Peut -être vers la fin de la crise au sein des enseignants ,(popularité : 2 %)