Marché Cotebu : Des stands inoccupés défoncés


Construit non loin du marché dit chez Sion sur le boulevard de l’OUA, près de l’Afri-textile, ce marché situé dans la zone Ngagara en commune Ntahangwa est partiellement occupé.



Par: Isanganiro , jeudi 29 octobre 2015  à 05 : 34 : 21
a

Comme nous l’avons constaté ce mercredi, de nombreux espaces de ce marché restent inoccupés .Dans d’autres stands, les marchandises sont entreposés mais ils restent fermés. Des sources sur place indiquent que la plupart des propriétaires de ces installations ont d’autres stands au centre-ville de Bujumbura ou au marché de chez Sion.

Se rendant compte que le marché dit de Cotebu ne fonctionnait pas normalement, le maire de la ville de Bujumbura Freddy Mbonimpa avait fixé un délai pour que tous les installes soient occupées. Un délai qui expire ce mercredi. Ce qui a poussé les services de gestion de ce marché à défoncer les cadenas de stands inoccupés. En l’absence des propriétaires. Nous n’avons pas pu nous entretenir avec le commissaire de ce marché qui est en congé, comme nous l’avons appris. Son suppléant ne nous a pas reçus arguant qu’il n’est pas au courant des places inoccupées au marché dit de Cotebu.

Le hangar se trouvant à côté de la poissonnerie de ce marché est le plus inoccupé, où nous avons pu dénombrer une dizaine de stands sur une seule rangée.

Des commerçants expliquent qu’ils n’ont pas de clientèle et qu’ils sont tentés de revendre les espaces qui leur ont été attribués. Une commerçante de pagne nous ont signifié qu’elle reste assise à longueur de journée sans recettes.

Les commerçants de ce marché sont les rescapés de l’ancien Marché Central de Bujumbura réduit en cendres le 27 janvier 2013. Certains d’ entre eux préfèrent le commerce ambulant dans d’autres marchés où il y a une forte affluence de clientèle.

Photo : igihe.bi




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

401 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Classement des hôtels burundais, Royal Palace qualifié



a

BE-SWIFT, une carte pour retirer de l’argent partout



a

Muyinga : La clientele de regideso réclame les compteurs électriques



a

Energie : La province Cibitoke dépourvue de carburant depuis une semaine



a

Burundi : La SOSUMO tend vers la réorganisation



a

Burundi : Muyinga fait face à la pénurie du Mazout



a

Burundi : Des Etats Généraux des Assurances se retrouvent à Ngozi



a

Economie : "Le secteur minier doit être régulé"



a

Burundi : Une faible inclusion financière inquiète le RIM



a

Initiatives porteuses d’un probable redressement du secteur minier au Burundi !





Les plus populaires
Stock stratégique carburant, une solution à la pénurie,(popularité : 7 %)

Burundi : Classement des hôtels burundais, Royal Palace qualifié ,(popularité : 7 %)

Barrage Jiji-Murembwe : La BAD accorde 22 millions de dollars,(popularité : 6 %)

L’économie du pays va decrescendo ,(popularité : 6 %)

Commerce : « Niet, plus d’accès au marché de Gatunguru-Karama »,(popularité : 6 %)

Le Burundi classé plus corrompus en Afrique de l’Est, mais avance en économie ,(popularité : 6 %)

Une politique de charroi zéro pour la croissance budgétaire au Burundi ,(popularité : 6 %)

"Il est temps de mettre en œuvre les programmes nationaux de développement ’ ,(popularité : 6 %)

« Le Gouvernement doit plus ou moins 10 milliards aux pétroliers », dixit le président de l’Olucome ,(popularité : 6 %)

Bujumbura : Les commerçants contraints de déménager temporairement,(popularité : 6 %)