Le président du Sénat met en garde certains quartiers du nord de la capitale


Lors d’une rencontre avec les démembrements communaux de la municipalité de Bujumbura ce jeudi, le président de la chambre haute du parlement burundais a intimé l’ordre aux chefs des quartiers et les chefs de 10 ménages à dénoncer toute personne troublant la sécurité surtout dans certains quartiers de la commune Ntahangwa. Il a en outre précisé qu’il ne peut y avoir d’île au Burundi.



Par: Isanganiro , vendredi 30 octobre 2015  à 11 : 16 : 39
a

Réunis pour parler de la sécurité en Mairie de Bujumbura, le Maire de la ville a d’abord tracé la situation sécuritaire, remerciant vivement les forces de l’ordre pour leur comportement. Freddy Mbonimpa a promis de multiplier des réunions dans le but de sensibiliser les habitants de ces quartiers à remettre volontairement des armes illégalement détenus.

Ce samedi, il visite le quartier Ngagara. Il a indiqué qu’il y a certains quartiers dont Cibitoke, Mutakura, Ngagara et Musaga toujours sous insécurité, d’où il a demandé l’aide de la présidence du Sénat.

Réverien Ndikuriyo a expliqué que les chefs des quartiers ont un grand rôle à jouer dans le rétablissement de l’ordre dans ces quartiers.

Rappelant ce qu’il a enduré hier au maquis, son discours est resté centré sur des opérations policières qui peuvent être menées dans ces quartiers au cas où les armes n’étaient pas remises à temps. Les policiers ne vont plus accepter d’être tués à coups de grenade et que personne ne regrette l’action des policiers, a-t-il laissé entendre.

Qu’en disent les chefs de quartiers ?

Un chef de quartier de Gitaramuka dans la zone de Musaga au sud de la capitale a regretté la non-collaboration des autorités locales avec les forces de l’ordre. Il a indiqué que de jeunes hommes sont arrêtés par des forces de l’ordre et sont des fois retrouvés morts.

Selon certains chefs des quartiers Mutakura et Cibitoke au nord de Bujumbura, les habitants de ces quartiers devraient vider les lieux et être rassemblés dans certains endroits pour que les policiers cherchent des armes.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1474 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

"Les pays qui hébergeraient ceux qui ont commis des crimes au Burundi n’auront plus de prétexte", dit le ministre de la sécurité



a

Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa



a

Bubanza, Des mineurs "bandits"



a

Santé : Les employés du CNPK menacent d’arrêter le travail



a

Santé : Suspension de toutes les associations des tradipraticiens



a

Bubanza : Des accusations de sorcellerie refont surface



a

Bubanza : La mesure de sécurité "couvre-feu" à Gihanga sème de zizanie



a

La police burundaise présente un des présumés auteurs des massacres de Ruhagarika



a

Des arrestations en cascades des agents de lumitel en grève



a

Des chiens errants à Bubanza, un danger public





Les plus populaires
"Les pays qui hébergeraient ceux qui ont commis des crimes au Burundi n’auront plus de prétexte", dit le ministre de la sécurité,(popularité : 100 %)

Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa,(popularité : 17 %)

Bubanza, Des mineurs "bandits",(popularité : 5 %)

Francis Rohero dans le collimateur du SNR,(popularité : 5 %)

Gihanga : Deux personnes d’une même famille tuées dans une embuscade ,(popularité : 4 %)

Le site de Businde est désormais un camp militaire ,(popularité : 4 %)

Le début de l’année devrait être prometteur,(popularité : 4 %)

Hussein Radjabu introuvable à Mpimba,(popularité : 3 %)

Santé : Les employés du CNPK menacent d’arrêter le travail ,(popularité : 3 %)

Nord Kivu : Boycott de l’appel du M23 par la population ,(popularité : 3 %)