CNPK : beaucoup de patients et de rechutes enregistrés ces derniers mois


En ce jour de la célébration de la journée internationale dédié aux malades mentaux, le Centre Neuro- Psychiatrique de Kamenge, CNPK, enregistre ces derniers mois beaucoup de nouveaux malades et des cas de rechutes élevés.



Par: Isanganiro , vendredi 30 octobre 2015  à 19 : 06 : 15
a

« Nous enregistrons beaucoup de rechutes et de nouveaux cas de personnes qui souffrent des troubles mentaux », indique le directeur du CNPK, Frère Hyppolite MANIRAKIZA.

Il souligne que le gouvernement devrait faire un effort pour augmenter les subventions octroyées à ce centre pour qu’il puisse continuer à fonctionner.

Frère Hyppolite MANIRAKIZA souligne aussi que parmi les besoins d’urgences pour l’amélioration des conditions de travail au sein de ce Centre figurent l’augmentation de l’effectif du personnel soignant et des spécialistes en santé mentale. Il salut en passant la création du département de santé mentale au sein de l’INSP.

Pour lui, l’intégration des soins mentaux au sein d’autres structures sanitaires pour essayer de réduire les effectifs des patients pourraient constituer un avantage.

« Les soins des malades mentaux exigent beaucoup d’argent, l’introduction d’une carte d’assurance maladie dans ce secteur pourrait contribuer à alléger les charges des familles des patients », estime Frère Manirakiza.

Il appelle le ministère de la santé public à organiser des séances de sensibilisation sur les maladies mentales et leurs moyens de prévention.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

279 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rumonge : À quand les factures de l’électricité ?



a

Bubanza : pandémie du paludisme



a

Muyinga : halte à la démographie galopante



a

Chômage : des députés souhaitent des conventions d’embauche à l’étranger



a

Urbanisme : OBUHA, au service des villes burundaises



a

Assemblée nationale : la réinsertion des enfants de la rue jugée peu productive



a

Bujumbura : grogne des taxi-vélos membres de la Sotavebu



a

Bujumbura : introduction d’un nouveau cahier de ménage



a

Karusi : une mère et ses trois enfants accueillis au bureau du CDFC



a

L’Aïd el-Fitr : les leaders appellent à l’unité des musulmans à l’approche des élections de 2020





Les plus populaires
Muyinga- Les élèves de l’ECOFO fiers des sections et filières choisis pour l’enseignement après le collège,(popularité : 13 %)

MWARO : Les écoles à internat sont au point-mort à quelques jours de la rentrée scolaire,(popularité : 9 %)

Bubanza : pandémie du paludisme,(popularité : 8 %)

Désiré Niyondiko n’est plus, son épouse et son guide spirituel témoignent ,(popularité : 8 %)

Pose de la première pierre du bâtiment de la présidence par le numéro un burundais,(popularité : 8 %)

Burundi : Quand la “vie” du scanner de Karuzi est dans les mains du ministère de la santé,(popularité : 8 %)

Père Noel donne la joie aux touts petits,(popularité : 8 %)

Rumonge : Une trentaine de diplômes annulée au lycée Dama,(popularité : 8 %)

EDUCATION/Pas de désœuvrement dans les classes de 9 ème à kabezi,(popularité : 8 %)

Les hôpitaux privés très affectés par la crise,(popularité : 7 %)