La campagne de vaccination contre la dermatose nodulaire boycottée à Bururi


Près de 10% des vaches que compte la province de Bururi ont été vaccinées contre la dermatose nodulaire lors de la récente campagne. Des raisons sécuritaires mais surtout politiques ont été évoquées par les éleveurs.



Par: Isanganiro , samedi 31 octobre 2015  à 12 : 51 : 08
a

Sur 113000 vaches qui devraient être vaccinées contre la dermatose nodulaire du 20 au 24 octobre 2015 en province Bururi, environ 12000 ont reçu ce vaccin. Les communes Vyanda et Rutovu ont eu respectivement 600 et 1300 vaches et occupent ainsi les deux dernières places parmi les six communes que compte actuellement la province Bururi, selon des chiffres disponibles à la Direction Provinciale de l’Agriculture et de l’Elevage à Bururi.

Plusieurs raisons ont été avancées par les éleveurs selon Bernard Habonimana, Directeur Provincial de l’Agriculture et de l’Elevage à Bururi. Pour les uns, c’est une campagne du CNDD-FDD qui aurait d’autres visées que celles de redynamiser ce secteur. Pour d’autres, leurs vaches avaient transhumé dans l’Imbo, le Buragane et dans le Kumoso. D’autres encore ont évoqué des raisons sécuritaires ou météorologiques.

Bernard Habonimana ajoute que même l’administration n’a pas sensibilisé la population. Mais, quoi qu’il en soit, ce sont les éleveurs qui en subiront les conséquences. Selon lui, c’est tout simplement une activité purement technique qui profite aux éleveurs et à leurs troupeaux. Il conseille aux récalcitrants et aux retardataires de consulter la Direction de la santé animale où le rapport sera transmis.

Des cas de dermatose nodulaire étaient signalés dans les zones de Gatete et Kirwena dans la commune et province Rumonge avant le lancement de cette campagne. Dans ce genre de situation, toutes les vaches des alentours de la zone contaminée doivent être vaccinées pour stopper la propagation de la maladie, précise Bernard Habonimana.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

237 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Neuf millions de dollars américains chaque année alloues à la lutte contre le paludisme



a

Rumonge : Plus d’une centaine d’élèves voient leurs notes au concours national annulées



a

Lumitel : la réconciliation de l’inspection générale du travail finit en queue de poissons



a

Rumonge : Les robinets de la Regideso ont tari



a

L’enlèvement des déchets ménagers écarte les pavés de Bwiza



a

Bubanza : La population de Mpanda, yeux fixés sur les 500 millions de la commune



a

Société : Les tailleurs de l’Avenue de la Mission reprennent leurs activités



a

Rumonge : Une trentaine de diplômes annulée au lycée Dama



a

Editorial : « Eduquer ou Périr »



a

Rumonge : Pots de vin pour corriger l’Examen d’Etat !





Les plus populaires
Neuf millions de dollars américains chaque année alloues à la lutte contre le paludisme,(popularité : 38 %)

Rumonge : Plus d’une centaine d’élèves voient leurs notes au concours national annulées,(popularité : 19 %)

Lumitel : la réconciliation de l’inspection générale du travail finit en queue de poissons ,(popularité : 7 %)

SOS : Six millions de fbu pour sauver la vie d’Edgard,(popularité : 7 %)

Entre la CNTB et la fondation Intahe , le torchon brule,(popularité : 4 %)

Rumonge : Les robinets de la Regideso ont tari,(popularité : 4 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 3 %)

Société : Les tailleurs de l’Avenue de la Mission reprennent leurs activités ,(popularité : 3 %)

Muyinga/Quelques ménages rapatriés à partir de la Tanzanie ,(popularité : 3 %)

Mayengo : Les conditions de vie se détériorent,(popularité : 3 %)