La campagne de vaccination contre la dermatose nodulaire boycottée à Bururi


Près de 10% des vaches que compte la province de Bururi ont été vaccinées contre la dermatose nodulaire lors de la récente campagne. Des raisons sécuritaires mais surtout politiques ont été évoquées par les éleveurs.



Par: Isanganiro , samedi 31 octobre 2015  à 12 : 51 : 08
a

Sur 113000 vaches qui devraient être vaccinées contre la dermatose nodulaire du 20 au 24 octobre 2015 en province Bururi, environ 12000 ont reçu ce vaccin. Les communes Vyanda et Rutovu ont eu respectivement 600 et 1300 vaches et occupent ainsi les deux dernières places parmi les six communes que compte actuellement la province Bururi, selon des chiffres disponibles à la Direction Provinciale de l’Agriculture et de l’Elevage à Bururi.

Plusieurs raisons ont été avancées par les éleveurs selon Bernard Habonimana, Directeur Provincial de l’Agriculture et de l’Elevage à Bururi. Pour les uns, c’est une campagne du CNDD-FDD qui aurait d’autres visées que celles de redynamiser ce secteur. Pour d’autres, leurs vaches avaient transhumé dans l’Imbo, le Buragane et dans le Kumoso. D’autres encore ont évoqué des raisons sécuritaires ou météorologiques.

Bernard Habonimana ajoute que même l’administration n’a pas sensibilisé la population. Mais, quoi qu’il en soit, ce sont les éleveurs qui en subiront les conséquences. Selon lui, c’est tout simplement une activité purement technique qui profite aux éleveurs et à leurs troupeaux. Il conseille aux récalcitrants et aux retardataires de consulter la Direction de la santé animale où le rapport sera transmis.

Des cas de dermatose nodulaire étaient signalés dans les zones de Gatete et Kirwena dans la commune et province Rumonge avant le lancement de cette campagne. Dans ce genre de situation, toutes les vaches des alentours de la zone contaminée doivent être vaccinées pour stopper la propagation de la maladie, précise Bernard Habonimana.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

273 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Les commerçants de Buterere réclament « un marché public »



a

Bujumbura : Une partie de Ngagara appelle au secours



a

Bubanza : Les femmes réclament une sensibilisation sur l’égalité de genre



a

Burundi : le ministère de l’Intérieur menace de retirer l’agrément de certaines églises



a

Burundi - ONGs : le ministère de la Solidarité invite les ONG partenaires d’allers sur terrain



a

Muyinga : des familles inquiètes suite à un verdict de la CNTB



a

Bubanza:15 élèves définitivement renvoyés de l’école



a

Journée internationale des réfugiés : Plus de 70 milles réfugiés burundais sont déjà rentrés



a

Rumonge : À quand les factures de l’électricité ?



a

Bubanza : pandémie du paludisme





Les plus populaires
Muyinga- Les élèves de l’ECOFO fiers des sections et filières choisis pour l’enseignement après le collège,(popularité : 18 %)

Un examen de sélection pour la fac de médecine,(popularité : 16 %)

Le saignement chez la femme : Un problème de décollement placentaire,(popularité : 16 %)

Père Noel donne la joie aux touts petits,(popularité : 16 %)

Santé : Manque de devises, pas de médicaments,(popularité : 15 %)

Rumonge : Un dernier redéploiement des enseignants ?,(popularité : 15 %)

Burundi : Quand la “vie” du scanner de Karuzi est dans les mains du ministère de la santé,(popularité : 15 %)

L’Hôpital Général de Mpanda en difficultés ,(popularité : 15 %)

Gihanga, 700 Fr Bu pour acheter un bidon d’eau potable ,(popularité : 15 %)

Hôpital Roi Khaled : Les infirmiers décrient l’absence à la garde des médecins spécialistes,(popularité : 15 %)