3 corps mal enterrés dans une extraction de carrière




Par: Isanganiro , lundi 2 novembre 2015  à 12 : 45 : 05
a

Le jeudi 29 octobre, 3 corps sans vie ont été retrouvés sur la colline Karama, commune Isale de la province Bujumbura. Ils ne sont pas encore ensevelis jusqu’à présent.

D’après les habitants de la colline Karama, ce sont des enfants qui gardaient des chèvres qui ont vu une partie d’un bras et de la tête dans la terre. Pris par la peur, les uns ont crié et ont vite appelé des personnes adultes qui passaient et les autres se sont précipitaient à la maison pour appeler leurs parents.

« Arrivés à cet endroit, nous avons constaté que les enfants n’ont pas menti » a dit un homme qui a requis l’anonymat. « Au même endroit mais à quelques mètres, nous avons découvert deux places où grouillaient des mouches » a ajouté notre source qui nous a servi de guide.

Nous avons alors constaté que les 3 corps sont mal enterrés dans une ancienne carrière abandonnée. Un peu de terre couvrait ces corps sans vie et certaines parties à l’air libre. Quand un des administratifs à la base y est arrivé, il a demandé aux gens qui étaient présents d’amener de la terre pour les couvrir.

La population de la colline Karama a voulu bien enterrer ces corps vendredi de la semaine passée mais elle a manqué des produits désinfectants et des gants. D’après l’administrateur de Isale rapporté par un conseiller collinaire de Gishingano la commune n’a pas de moyens pour s’en procurer. Cette population craint des maladies causées par la décomposition de ces corps humains en décomposition et mal enterrés.

Les habitants de la localité affirment ne pas savoir ni quand ni comment ces personnes ont été tuées.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

470 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

"Les pays qui hébergeraient ceux qui ont commis des crimes au Burundi n’auront plus de prétexte", dit le ministre de la sécurité



a

Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa



a

Bubanza, Des mineurs "bandits"



a

Santé : Les employés du CNPK menacent d’arrêter le travail



a

Santé : Suspension de toutes les associations des tradipraticiens



a

Bubanza : Des accusations de sorcellerie refont surface



a

Bubanza : La mesure de sécurité "couvre-feu" à Gihanga sème de zizanie



a

La police burundaise présente un des présumés auteurs des massacres de Ruhagarika



a

Des arrestations en cascades des agents de lumitel en grève



a

Des chiens errants à Bubanza, un danger public





Les plus populaires
"Les pays qui hébergeraient ceux qui ont commis des crimes au Burundi n’auront plus de prétexte", dit le ministre de la sécurité,(popularité : 50 %)

Santé : Suspension de toutes les associations des tradipraticiens ,(popularité : 6 %)

Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa,(popularité : 6 %)

Francis Rohero dans le collimateur du SNR,(popularité : 5 %)

Crise à l’église de pentecôte de Nyanza-Lac, le Ministère de l’intérieur et l’EPBU à couteaux tirés,(popularité : 4 %)

Bubanza, Des mineurs "bandits",(popularité : 4 %)

Santé : Les employés du CNPK menacent d’arrêter le travail ,(popularité : 3 %)

Le Burundi déclare une épidémie de Paludisme,(popularité : 2 %)

Bubanza : La mesure de sécurité "couvre-feu" à Gihanga sème de zizanie,(popularité : 2 %)

Un général burundais à la tete de l’ EASF,(popularité : 2 %)