La crise actuelle affecte les services de la Mutuelle de la Fonction Publique


La crise politico-sociale que traverse le Burundi occasionne des conséquences sur tous les secteurs de la vie nationale, incluse la santé. Actuellement, la Mutuelle de la Fonction Publique n’est plus à mesure d’assurer la fourniture des produits pharmaceutiques au personnel du ministère de la santé public œuvrant dans les hôpitaux à autonomie de gestion.



Par: Isanganiro , mardi 3 novembre 2015  à 17 : 55 : 27
a

Suite aux arriérées que le gouvernement burundais doit à la Mutuelle de la Fonction Publique qui se chiffre à 997 048 595 francs burundais, la Mutuelle de la Fonction Publique n’est plus à mesure de continuer à assurer la fourniture des produits pharmaceutiques au personnel des hôpitaux publics à autonomie de gestion.

Dans une correspondance adressée au ministère de la santé et aux services de la présidence, la Mutuelle de la Fonction Publique indique qu’elle va fournir les produits pharmaceutiques à crédit au personnel de ce ministère représentant les frais du ticket modérateur.

Le vice-président du syndicat des infirmiers SYNAPA NIYONKURU Fidèle explique que le ticket modérateur représente les 20% que le malade paie pour complément à côté des 80% que la Mutuelle de la Fonction Publique prend en charge et ce pour le personnel soignant.

Ce ticket modérateur est payé par le ministère de la santé public pour son personnel depuis la signature des accords entre syndicats et gouvernement en 2004 poursuit Fidèle NIYONKURU.

Alors que 2015 touche à sa fin, le syndicat SYNAPA déplore que jusqu’à présent, la Mutuelle de la Fonction Publique n’a pas encore validé les cartes mutuelles du personnel des hôpitaux à autonomie de gestion pour cette année.

Ces derniers sont, la Clinique Prince Régent Charles, la Clinique Prince Louis Rwagasore, l’Hôpital Roi Khaled, le Centre National de Transfusion Sanguine, le Centre Neuro-Psychiatyrique de Kamenge, et l’institut National de Santé Publique.

Le syndicat SYNAPA demande à tous les concernés de régulariser cette situation pour alléger les souffrances de ses membres dont certains se font soigner à 100% ces derniers jours.

Photo : iwacu-burundi.org




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

589 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Le Burundi plaide pour l’augmentation de quantité des vivres destinés aux cantines scolaires



a

Les travailleurs de l’Ecole Indépendante réclament une réunion extraordinaire



a

La décision de faire payer 300 fbu chez les dockers du marché dit chez Sion reste inchangée



a

Le secteur de l’éducation "en ruine" !



a

« Je ne vois pas comment le directeur ne nous...



a

Neuf institutions universitaires interdites d’enrôler de nouveaux étudiants



a

Bubanza : le lycée kanura de Gihanga, confrontée à plusieurs difficultés



a

Buyenzi : Les filles et femmes face à l’éducation conjugale !



a

Le plan innovant de la ville de Bujumbura 2020-2045 : Les habitants de Gihanga s’inquiètent



a

Burundi-Education : Un nouveau campus de l’ENS s’ouvre à Mugara





Les plus populaires
Une guerre de mots entre Sérapion et Pontien,(popularité : 6 %)

Une association chrétienne lance l’assurance vie pour motards et taxi vélo du Burundi ,(popularité : 6 %)

La décision de faire payer 300 fbu chez les dockers du marché dit chez Sion reste inchangée,(popularité : 5 %)

Une prochaine guerre que nous devons combattre tous : celle d’ordre économique,(popularité : 5 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 4 %)

Les étudiants bénéficiaires des bourses d’amitié sont mécontents,(popularité : 4 %)

Invectivé par la CNTB,(popularité : 4 %)

Université du Burundi : La commémoration des massacres reportée à la dernière minute ,(popularité : 3 %)

Le projet de loi sur la presse contre ‘’une génération sans Sida’’,(popularité : 3 %)

La culture des œuvres de la diaspora se cherche encore ,(popularité : 3 %)