La crise actuelle affecte les services de la Mutuelle de la Fonction Publique


La crise politico-sociale que traverse le Burundi occasionne des conséquences sur tous les secteurs de la vie nationale, incluse la santé. Actuellement, la Mutuelle de la Fonction Publique n’est plus à mesure d’assurer la fourniture des produits pharmaceutiques au personnel du ministère de la santé public œuvrant dans les hôpitaux à autonomie de gestion.



Par: Isanganiro , mardi 3 novembre 2015  à 17 : 55 : 27
a

Suite aux arriérées que le gouvernement burundais doit à la Mutuelle de la Fonction Publique qui se chiffre à 997 048 595 francs burundais, la Mutuelle de la Fonction Publique n’est plus à mesure de continuer à assurer la fourniture des produits pharmaceutiques au personnel des hôpitaux publics à autonomie de gestion.

Dans une correspondance adressée au ministère de la santé et aux services de la présidence, la Mutuelle de la Fonction Publique indique qu’elle va fournir les produits pharmaceutiques à crédit au personnel de ce ministère représentant les frais du ticket modérateur.

Le vice-président du syndicat des infirmiers SYNAPA NIYONKURU Fidèle explique que le ticket modérateur représente les 20% que le malade paie pour complément à côté des 80% que la Mutuelle de la Fonction Publique prend en charge et ce pour le personnel soignant.

Ce ticket modérateur est payé par le ministère de la santé public pour son personnel depuis la signature des accords entre syndicats et gouvernement en 2004 poursuit Fidèle NIYONKURU.

Alors que 2015 touche à sa fin, le syndicat SYNAPA déplore que jusqu’à présent, la Mutuelle de la Fonction Publique n’a pas encore validé les cartes mutuelles du personnel des hôpitaux à autonomie de gestion pour cette année.

Ces derniers sont, la Clinique Prince Régent Charles, la Clinique Prince Louis Rwagasore, l’Hôpital Roi Khaled, le Centre National de Transfusion Sanguine, le Centre Neuro-Psychiatyrique de Kamenge, et l’institut National de Santé Publique.

Le syndicat SYNAPA demande à tous les concernés de régulariser cette situation pour alléger les souffrances de ses membres dont certains se font soigner à 100% ces derniers jours.

Photo : iwacu-burundi.org




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

603 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Bubanza : Les femmes réclament une sensibilisation sur l’égalité de genre



a

Burundi : le ministère de l’Intérieur menace de retirer l’agrément de certaines églises



a

Burundi - ONGs : le ministère de la Solidarité invite les ONG partenaires d’allers sur terrain



a

Muyinga : des familles inquiètes suite à un verdict de la CNTB



a

Bubanza:15 élèves définitivement renvoyés de l’école



a

Journée internationale des réfugiés : Plus de 70 milles réfugiés burundais sont déjà rentrés



a

Rumonge : À quand les factures de l’électricité ?



a

Bubanza : pandémie du paludisme



a

Muyinga : halte à la démographie galopante



a

Chômage : des députés souhaitent des conventions d’embauche à l’étranger





Les plus populaires
Bubanza : Les femmes réclament une sensibilisation sur l’égalité de genre,(popularité : 33 %)

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo ,(popularité : 26 %)

Burundi : La réhabilitation de la RN3 pour bientôt,(popularité : 22 %)

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative,(popularité : 21 %)

Burundi-Education : Un nouveau campus de l’ENS s’ouvre à Mugara,(popularité : 21 %)

Santé : Manque de devises, pas de médicaments,(popularité : 20 %)

Ex-Etat : pas de défis majeurs sauf quelques absences et retards ,(popularité : 20 %)

Commémoration du 22e anniversaire de l’assassinat des élèves du Lycée Kibimba,(popularité : 20 %)

Rupture de Bactrim : RBP+ s’inquiète ,(popularité : 20 %)

Echec d’un projet d’élevage de poules suite aux fêtes de fin d’année,(popularité : 19 %)