Bujumbura : 4 tués, des familles qui fuient dans la commune Ntahangwa


L’insécurité s’impose dans la capitale Bujumbura. Les populations des quartiers dits « contestataires » vivent au rythme de la violence. La nuit de mercredi à jeudi, une fusillade dans les quartiers des zones Cibitoke et Buterere a fait 4 victimes : 3 à Mutakura et une à Buterere. Une partie de la population quitte ces localités vers des quartiers encore paisibles.



Par: Isanganiro , jeudi 5 novembre 2015  à 15 : 03 : 24
a

Deux personnes ont été tuées à la 8ème avenue de Mutakura. Selon les témoignages sur place, une des deux victimes est un infirme qui était dans sa boutique. L’autre était son client. Des voisins trouvés sur place indiquent que les deux victimes ont été sommées de sortir de la boutique avant d’être exécutées par des inconnus. La 3ème personne assassinée est Gabin SUNGURA, un employé de la société assurance Jubilee. Elle est tombée dans une embuscade d’hommes armés sur la route séparant les quartiers Mutakura et Cibitoke. Sa voiture de type Probox a été incendiée. La 4ème personne est un homme tué alors qu’il franchissait le pont Nyabagere séparant le quartier 9 de Ngagara et le quartier Buterere.

« Je n’ai jamais eu aussi peur que maintenant », nous a confié un chef de famille du quartier Cibitoke, qui s’apprêtait à fuir vers une destination inconnue. Sous anonymat, il dit craindre la suite des discours des hautes autorités du pays, se rapportant à l’ultimatum lancé par le Président de la République, sur la remise volontaire des armes à feu, qui prend fin dans deux jours. Un homme qui a évacué sa famille ce matin s’indigne : « la situation est intenable ». Depuis ce jeudi, se remarque un mouvement des populations qui fuient leurs quartiers dits « contestataires », surtout les quartiers Buterere, Cibitoke et Ngagara

Ces quartiers sont devenus des théâtres de violence depuis fin avril 2015, date de début de la contestation d’un autre mandat du président Pierre NKURUNZIZA. Depuis, on enregistre beaucoup de morts et d’arrestations. Les Nations Unies parlent de près de 200 morts.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

399 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par tropicana news   ce  jeudi 5 novembre 2015   à 16 : 03 : 25

Décryptage de la video de France 24 sur les rebelles burundais au Rwanda. http://goo.gl/OIZpVk
QUELLES SERAIENT LES CONSÉQUENCES D’UNE GUERRE ENTRE LE BURUNDI ET LE RWANDA ? http://goo.gl/zGJYi7



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Gihanga : 12 vaches frisonnes du PNSADRIM mortes trois semaines après distribution



a

Burundi : Des accidents de roulage s’amplifient



a

Burundi : Condamnation à perpétuité contre un officier de police qui a tué sa femme



a

Bujumbura : La voierie urbaine rongée par des nids de poule



a

Bujumbura : des poteaux des feux tricolores sont menacés



a

Rumonge : Mugerangabo a débordé



a

"Les pays qui hébergeraient ceux qui ont commis des crimes au Burundi n’auront plus de prétexte", dit le ministre de la sécurité



a

Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa



a

Bubanza, Des mineurs "bandits"



a

Santé : Les employés du CNPK menacent d’arrêter le travail





Les plus populaires
Gihanga : 12 vaches frisonnes du PNSADRIM mortes trois semaines après distribution,(popularité : 8 %)

Burundi : Des accidents de roulage s’amplifient ,(popularité : 4 %)

Cinq Radios se coalisent contre l’insécurité galopante au Burundi,(popularité : 4 %)

Des soldats burundais tués en Somali : L’armée burundaise demande plus de prudence vis-à-vis des informations de toile ,(popularité : 4 %)

La FDN demande des enquêtes impartiales sur la mort d’un journaliste en Somalie ,(popularité : 4 %)

La sécurité manque au Burundi : Le pouvoir interpellé,(popularité : 4 %)

La CIRGL prête à lutter contre l’exploitation illégale des minerais,(popularité : 4 %)

La collaboration entre medias et forces de l’ordre se cherche encore ,(popularité : 4 %)

Francis Rohero dans le collimateur du SNR,(popularité : 4 %)

Expulsion de Pasteur Sosthène Serukiza ; L’Intérieur donne les raisons ,(popularité : 3 %)