Actualité thématique

Economie


Burundi : Vers le démarrage de construction des barrages hydroélectriques de Jiji et Murembwe

Environnement


Sud du Burundi : vers la disparition de la réserve naturelle forestière de Vyanda ?

Justice/Droits de l’homme


Rumonge : le nouveau directeur du centre de formation professionnelle de Gatete incarcéré

Nouvelles de l’EAC


1 million de dollars américains sur 25 millions de dollars que le Burundi doit à l’EAC

Politique


Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?

Santé


Un don de 45 millions d’euros a été octroyé au ministère de la Santé par l’Union européenne

Sécurité


Bubanza : un détenu tabassé par un OPJ à Musigati

Société


Burundi : le ministère de l’Intérieur menace de retirer l’agrément de certaines églises

Sport et culture


Nkazamyampi organise la première édition de marathon pour la paix à Bujumbura


Nos émissions

Culture


Agashitsi, 31 ntwarante 2019

Débat


Ku nama, 17 ruheshi 2019

Diaspora


Karadiridimba, 9 Ruheshi 2019

Economie


Umuyange, 16 ndamukiza 2019

Emissions musicales


Uburundi buraririmba, 6 rusama 2019

Environnement


Tahura utahuze abandi, 25 Ndamukiza 2018

Feuilleton radiophonique


Murikira Ukuri, 22 Rheshi 2016

Gouvernance


Kebuka wibaze, 9 rusama 2019

Jeunesse


Tweho, 8 nzero 2019

Justice


Nkingira, 10 rusama 2019

Mugona iki ?


Aho iwanyu havugwa amaki, 27 rusama 2019

Société


Ukuri gushirira mu kuyaga, 19 rusama 2019 (Ngendanganya Adrien), 1ere partie


Burundi : L’UA et Washington condamnent la violence et les discours dits « incendiaires »


L’enchainement des discours des hautes autorités du pays sur la gestion musclée de la crise et la recrudescence de la violence à Bujumbura inquiètent la communauté internationale. L’Union Africaine et les Etats-Unis sonnent la sonnette d’alarme.



Par: Isanganiro , vendredi 6 novembre 2015  à 11 : 01 : 02
a

Dans un communiqué de presse du 04 novembre 2015, Nkosazana Dlamini-Zuma note la poursuite des actes de violence et la multiplication des déclarations aux conséquences dévastatrices pour le pays et l’ensemble de la région. Elle condamne des actes de violence, des violations des droits de l’homme et des déclarations qui se multiplient ces derniers jours.

La présidente de l’UA rappelle aux acteurs concernés que le Conseil de paix et de sécurité de l’UA a décidé, lors de sa 551ème réunion tenue le 17 octobre 2015, d’imposer des sanctions ciblées à tous les acteurs burundais dont les actions et les propos contribuent à la persistance de la violence et entravent la recherche d’une solution.

« Seul un dialogue inclusif regroupant l’ensemble des acteurs burundais pourra permettre au Burundi de surmonter les grandes difficultés actuelles et de prévenir une évolution qui remettre totalement en cause les acquis grâce à l’Accord d’Arusha pour la paix et la réconciliation », souligne Nkosazana Dlamini-Zuma qui soutient la médiation conduite par le président ougandais.

La multiplication de la violence et des déclarations de nature à enflammer le pays inquiètent également les Etats-Unis. S’exprimant ce jeudi à l’antenne de nos confrères de la RFI, l’Envoyé Spécial des Etats-Unis pour les Grands Lacs s’est dit préoccupé par l’ultimatum de cinq jours du Président de la République et particulièrement par les propos « incendiaires » du président du sénat qui aurait dit de « pulvériser » et que certaines personnes ne sont bonnes qu’à mourir. Tom Perriello condamne ces propos.

L’Envoyé Spécial des Etats-Unis pour les Grands Lacs condamne également l’action de certaines gens de l’opposition qui attendent la tombé de la nuit pour lancer des grenades à des forces de police.

« Tous ces actes interpellent non seulement les Etats-Unis mais aussi l’UA et l’ONU », a souligné Tom Perriello.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

329 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?



a

CVR : plus de 21 milliards de francs pour le plan stratégique



a

Burundi : L’ombudsman et le ministère de l’intérieur divergent sur l’intolérance politique



a

Burundi - Coopération : le Comesa prêt à rembourser le Burundi



a

Rumonge : Le CNL dénonce l’intolérance politique



a

Bubanza : cinq membres du parti CNL incarcérés



a

Muyinga : des plans communaux de développement indispensables mais onéreux



a

Le CNDD-FDD accuse l’opposition de "provocation"



a

Le parti CNL hausse le ton face au "harcèlement politique" à son encontre



a

Burundi : les églises dans le viseur du ministère de l’intérieur





Les plus populaires
Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?,(popularité : 33 %)

Burundi : L’assemblée nationale renouvelle l’équipe de la CVR,(popularité : 10 %)

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais,(popularité : 9 %)

Investiture des administrateurs communaux issus des élections de 2015,(popularité : 9 %)

La demande d’Agathon Rwasa rejetée,(popularité : 9 %)

La plus belle ambassade des Etats Unis en Afrique est au Burundi ,(popularité : 9 %)

Burundi : 6 provinces se dotent de nouveaux dirigeants ,(popularité : 8 %)

Les collinaires, des élections différentes des autres,(popularité : 8 %)

Rumonge : Une inauguration qui paralyse les activités économiques,(popularité : 7 %)

Le refoulement d’Alexis Sinduhije serait retardé d’une semaine ,(popularité : 7 %)