Le Journaliste de la Radio Isanganiro Blaise Célestin NDIHOKUBWAYO de nouveau arrêté


Le journaliste Blaise Célestin NDIHOKUBWAYO est arrêté pour la deuxième fois en une semaine. Il est victime de son métier de journaliste.



Par: Isanganiro , vendredi 6 novembre 2015  à 17 : 55 : 52
a

Selon des informations recueillies dans l’après-midi de ce samedi, Le journaliste de la Radio Isanganiro a été arrêté par les militaires de l’armée burundaise au niveau du Bar Restaurant dit NONOKA en commune Mugongomanga dans la province de Bujumbura aux environs de 12 heures 30.

Lors de son arrestation, Blaise Célestin NDIHOKUBWAYO a pu parler avec son chef direct. Sans toutefois nous communiquer le mobile de cette arrestation, on l’a rappelé mais ses deux téléphones étaient éteints.

Vers 14 heures, les responsables de la Radio Isanganiro apprennent que Blaise Célestin NDIHOKUBWAYO et son Chauffeur, sont dans le cachot de la commune NYABIRABA.

L’on alerte le porte-parole de la FDN, le Colonel Gaspard BARATUZA. Ce dernier nous répond, que ce n’était pas toujours une affaire de l’armée que le journaliste et son chauffeur sont dans les mains de la police.

Vers 16 l’on apprend que le journaliste Blaise et son chauffeur sont acheminés vers le bureau du Service National de Renseignement, sans toutefois connaitre le mobil de l’arrestation.

C’est la deuxième fois en une semaine que le journaliste Blaise Célestin NDIHOKUBWAYO est arrêté en train de faire son travail de journaliste.

Le 27 du mois d’Octobre dernier il a été arrêté par les jeunes du parti au pouvoir à Kamenge, lorsqu’il faisait le reportage au centre jeune Kamenge qui avait été la cible d’une attaque armée la veille. Il a été libéré dans l’après-midi avec son confrère Bernard BANKUKIRA.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

2323 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par   ce  samedi 7 novembre 2015   à 08 : 23 : 47

Verifiez bien si ce n’est pas la reedition de Hassan Ruvakuki. Il est trop melange a l’insecurite. Il risque de ternir votre image. Donnez lui un autre poste le temps de se reposer.



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Des dossiers « ayant fait couler beaucoup d’encre et de salive » !



a

Télécommunication : Des bureaux de LUMITEL presque déserts



a

Droits de l’Homme : Des effectifs pléthoriques dans les prisons du Burundi



a

Droits de l’homme : Le Burundi dans la persistance des violations de droits humains selon l’ONU



a

Le parquet général met en place une commission d’enquête sur le carnage de Ruhagarika



a

Buta : 21 ans après l’assassinat des 40 séminaristes



a

Justice :Un militant du parti au pouvoir condamné à 3 ans de prison pour tenue de propos haineux



a

Droits l’homme l’homme : Le cimetière de Mpanda inondé



a

Kayanza : 5 ans de prison ferme contre une dizaine d’enseignants de Murambi



a

Dossier PARCEM, « l’affaire loin d’être terminée »





Les plus populaires
Justice pour Ernest Manirumva : La société civile au front ,(popularité : 5 %)

Muyinga /CVR Les agents de déposition sont déjà désignés sur les collines,(popularité : 3 %)

Frédéric Bamvuginyumvira conduit à la prison centrale de Mpimba ,(popularité : 3 %)

Bamvuginyumvira auditionné puis reconduit en prison ,(popularité : 3 %)

Des dossiers « ayant fait couler beaucoup d’encre et de salive » ! ,(popularité : 3 %)

Burundi : L’hémicycle de Kigobe remplace 3 commissaires de la CVR,(popularité : 2 %)

Le président du Parcem libéré : déterminé à combattre la corruption,(popularité : 2 %)

Affaire Ruvakuki : Les avocats condamnent le transfert de leur client de Ruyigi vers Muramvya,(popularité : 2 %)

Les avocats rejettent les agents de la documentation comme témoins dans l’affaire Gatumba,(popularité : 2 %)

Le BNUB regrette de la peine prononcée contre lui,(popularité : 2 %)