Les sites touristiques de Mwaro négligés


Les sites touristiques de la Province Mwaro ne sont pas aménagés. Pourtant, ces derniers pourraient apporter beaucoup de recettes dans les caisses des communes d’après le Conseiller Socio-Culturel du Gouverneur de cette Province.



Par: Isanganiro , dimanche 8 novembre 2015  à 06 : 37 : 10
a

La Province Mwaro dispose de beaucoup de sites touristiques qui ne sont pas malheureusement aménagés.En Commune Rusaka se trouve la forêt de Mpotsa qui servait de cimetière pour les reines-mères sous le système monarchique. Aujourd’hui, cette réserve peut susciter la curiosité des touristes tout comme les étudiants des différentes universités qui préparent leurs travaux de fin d’Etudes peuvent venir la visiter. Dominique NDAGARAZA, Conseiller Socio-Culturel du Gouverneur de la province Mwaro dit qu’elle est menacée par des gens qui coupent certains arbres à l’intérieur de cette réserve.

Aussi,sur la rivière Kayokwe, près du chef-lieu de la province Mwaro se trouvent les chutes de Gasumo,un lieu associé à l’ancienne pratique de Kubandwa.Cet endroit n’est pas non plus aménagé.Même la cloture en bois qui se trouvait autour d’une maison de type traditionnel construite près de ces chutes a été détruite. Le Conseiller Socio-Culturel du Gouverneur de Mwaro souligne que ce site a failli être menacé par le Quartier qu’on a aménagé à Gatare.Il dit que 26 parcelles qui se trouvaient près de cette rivière ont été déplacées vers un autre endroit sur demande de l’administration provinciale de Mwaro.Il dit que des mesures de sauvegarde de cet endroit devraient être prises car les résidus des ménages risquent de se déverser dans la rivière car le site se trouve sur une pente.

Un autre site est l’« Urubugu » de Nsoro et Jabwe situé sur la colline Kiganda en commune Bisoro. Ce dernier n’est pas réhabilité.D’autres endroits peuvent attirer les touristes comme les chutes de Kaburungu en commune Gisozi,les chutes situées à la confluence des rivières Waga et Kayokwe en commune Nyabihanga si des barrages y étaient érigés .Il dit que la réhabilitation de ces sites pourrait amener beaucoup de revenus dans les caisses des communes mais nécessite beaucoup de moyens qui ne peuvent pas être trouvés sur place.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

445 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message