Rumonge : Flambée des prix des denrées alimentaires


Un kilogramme des principales denrées alimentaires a été revu à la hausse de l’ordre de 100 à 300fbu ces derniers jours. Les commerçants évoquent des taxes élevées de l’OBR, ce que nie cet office.



Par: Isanganiro , lundi 9 novembre 2015  à 11 : 42 : 22
a

Au marché central de Rumonge, les commerçants ont revu à la hausse le prix du kilo de plusieurs produits alimentaires de base. Le haricot, le maïs, le riz, le blé, le sorgho, la colocase et l’éleusine ont vu leurs prix au kilo augmenter entre 100fbu et 300fbu ces derniers jours.

Les consommateurs se lamentent. De leur côté, les vendeurs expliquent que les taxes élevées pratiquées par l’Office Burundais des Recettes sur l’importation notamment des grains de maïs et du riz doublées de la régression des stocks burundais sont à l’origine des flambées des prix en cette période.

Une commerçante explique que l’essentiel du haricot consommé actuellement sur le marché de Rumonge provient des stocks de Ngozi. Le prix du transport qui varie selon la praticabilité de la Route Nationale 3 reliant Bujumbura à Rumonge doit être récupéré sur la vente, poursuit-elle.

Du côté de l’OBR, on s’en défend. Félix Nkurunziza, Directeur des Opérations Douanières à l’OBR, indique qu’aucune loi en la matière n’a été jusqu’ici modifiée. Si les commerçants cherchent à spéculer, qu’ils n’indexent pas cet office, conclut-il.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

255 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Economie : "Le secteur minier doit être régulé"



a

Burundi : Une faible inclusion financière inquiète le RIM



a

Initiatives porteuses d’un probable redressement du secteur minier au Burundi !



a

Bubanza : Une chute des prix de certains produits vivriers, un signe de la surproduction



a

Banque pour les jeunes : un rêve ou une réalité ?



a

Gihanga : les cultivateurs du village 2 demandent la levée de la mesure de la SRDI



a

Transport : Kenya Aiways cède pour Air Tanzania à Bujumbura ?



a

Commerce : « Niet, plus d’accès au marché de Gatunguru-Karama »



a

Economie : La mise en application effective de la convention « Orts-Milner » tombe à l’eau



a

Transport : Le Sénat burundais fustige l’état des routes construites ces derniers jours





Les plus populaires
Les victimes de l’incendie appelées à contacter le réseau des institutions des micros finances ,(popularité : 8 %)

Economie : "Le secteur minier doit être régulé",(popularité : 5 %)

BURUNDI- Salubrité : Les services techniques municipaux asphyxiés par la Mairie de Bujumbura,(popularité : 3 %)

Culture de la Stevia : Près de 200 emplois perdus et des milliards d’investissement en danger ,(popularité : 3 %)

SOSUMO : Le sucre produit en abondance mais reste insuffisant,(popularité : 3 %)

Kahawatu, un autre partenaire du secteur café ,(popularité : 2 %)

Ouverture solennelle des six marchés réhabilités en Mairie de Bujumbura,(popularité : 2 %)

Le Burundi désormais le pays le plus pauvre du monde,(popularité : 2 %)

L’eau thermale de Mugara, une source d’attraction touristique,(popularité : 2 %)

Commerce : « Niet, plus d’accès au marché de Gatunguru-Karama »,(popularité : 2 %)