Actualité thématique

Economie


Burundi : Vers le démarrage de construction des barrages hydroélectriques de Jiji et Murembwe

Environnement


Sud du Burundi : vers la disparition de la réserve naturelle forestière de Vyanda ?

Justice/Droits de l’homme


Rumonge : le nouveau directeur du centre de formation professionnelle de Gatete incarcéré

Nouvelles de l’EAC


1 million de dollars américains sur 25 millions de dollars que le Burundi doit à l’EAC

Politique


Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?

Santé


Un don de 45 millions d’euros a été octroyé au ministère de la Santé par l’Union européenne

Sécurité


Bubanza : un détenu tabassé par un OPJ à Musigati

Société


Burundi : le ministère de l’Intérieur menace de retirer l’agrément de certaines églises

Sport et culture


Nkazamyampi organise la première édition de marathon pour la paix à Bujumbura


Nos émissions

Culture


Agashitsi, 31 ntwarante 2019

Débat


Ku nama, 17 ruheshi 2019

Diaspora


Karadiridimba, 9 Ruheshi 2019

Economie


Umuyange, 16 ndamukiza 2019

Emissions musicales


Uburundi buraririmba, 6 rusama 2019

Environnement


Tahura utahuze abandi, 25 Ndamukiza 2018

Feuilleton radiophonique


Murikira Ukuri, 22 Rheshi 2016

Gouvernance


Kebuka wibaze, 9 rusama 2019

Jeunesse


Tweho, 8 nzero 2019

Justice


Nkingira, 10 rusama 2019

Mugona iki ?


Aho iwanyu havugwa amaki, 27 rusama 2019

Société


Ukuri gushirira mu kuyaga, 19 rusama 2019 (Ngendanganya Adrien), 1ere partie


La vie économique de la zone Cibitoke tourne au ralenti




Par: Isanganiro , mardi 10 novembre 2015  à 20 : 06 : 35
a

“ Je vais au marché vendre ces deux bidons vides pour pouvoir manger aujourd’hui” dit un rabatteur “kokayi” rencontré sur la route communément appelée Dorsal entre la zone Kinama et Cibitoke précisant que sa femme et ses 2 enfants ont fui à la zone Buyenzi. Ces rabatteurs sont obligés de travailler un à un à tour de rôle en se relayant, une fois tous les deux jours puisque les gens qui prennent des bus dans cette partie de la capitale sont peu nombreux.

Un des chauffeurs de bus précise qu’ ils font le triple du temps habituel pour arriver à avoir les 30 clients par bus guettant à chaque coin d’une allée la venue probable d’un client.

Les motards et les chauffeurs de taxis “Bajaj”, ont fait des affaires pendant les 3 derniers jours de la semaine passée lorsque les gens fuyaient. Mais aujourd’hui, ils n’ont presque rien car les quartiers sont vides. Ils brulent du carburant à la recherche des clients sans succès et rentrent sans versement, ce qui provoque la colère de leurs patrons.

A la 3è avenue de la zone Cibitoke une seule boutique est ouverte. Le vendeur dit que les clients viennent un à un et certains articles comme le riz, le haricots ne sortent plus de sa boutique. Les hommes qui achètent ces produits préfèrent acheter des biens directement consommables comme les beignets, les biscuits, du pain, des cacahouètes, des limonades etc. même si les producteurs des beignets et le pain ont fui.

Au Centre de santé, au Carrefour des quartiers Kinama, Cibitoke, et Mutakura à 9h, seule une dizaine de femmes était venue faire vacciner leurs bébés au lieu d’une centaine qui venait chaque jour. A 200 mètres de là, au lycée Cibitoke, un élève boycotte les cours à 10h car, dit-il, seuls 21 élèves sur 60 sont en classe. Il préfère donc rentrer à la maison pour préparer la nourriture puisque ses deux sœurs et sa maman ont fui le quartier




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

258 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : le ministère de l’Intérieur menace de retirer l’agrément de certaines églises



a

Burundi - ONGs : le ministère de la Solidarité invite les ONG partenaires d’allers sur terrain



a

Muyinga : des familles inquiètes suite à un verdict de la CNTB



a

Bubanza:15 élèves définitivement renvoyés de l’école



a

Journée internationale des réfugiés : Plus de 70 milles réfugiés burundais sont déjà rentrés



a

Rumonge : À quand les factures de l’électricité ?



a

Bubanza : pandémie du paludisme



a

Muyinga : halte à la démographie galopante



a

Chômage : des députés souhaitent des conventions d’embauche à l’étranger



a

Urbanisme : OBUHA, au service des villes burundaises





Les plus populaires
Burundi : le ministère de l’Intérieur menace de retirer l’agrément de certaines églises,(popularité : 26 %)

Commémoration du 22e anniversaire de l’assassinat des élèves du Lycée Kibimba,(popularité : 7 %)

L’OIM plaide pour des rapatriés Burundais,(popularité : 7 %)

Muyinga : L’enseignement post fondamental prêt à l’examen d’État nouveau système,(popularité : 5 %)

Bujumbura : introduction d’un nouveau cahier de ménage,(popularité : 5 %)

Bubanza : pandémie du paludisme,(popularité : 5 %)

Urbanisme : OBUHA, au service des villes burundaises,(popularité : 5 %)

Bubanza:15 élèves définitivement renvoyés de l’école,(popularité : 5 %)

Le gouvernement américain soutient la réinstallation des réfugiés congolais,(popularité : 5 %)

Muyinga- Les élèves de l’ECOFO fiers des sections et filières choisis pour l’enseignement après le collège,(popularité : 4 %)