Lycée Bururi : Tous les élèves renvoyés temporairement


Le Directeur Provincial de l’Enseignement à Bururi a décidé ce mercredi 11 novembre 2015 de renvoyer tous les élèves de l’internat du Lycée Bururi. Pour lui, c’est dans l’optique de désamorcer la crise qui mine cet établissement secondaire depuis le 5 novembre 15.



Par: Isanganiro , mercredi 11 novembre 2015  à 19 : 32 : 00
a

Cette décision est tombée de la DPE Bururi vers 10h de ce mercredi et elle a été remise à la police de Bururi selon une source au lycée Bururi. Ladite mesure a été aussitôt remise aux élèves qui s’étaient rassemblés pour une seconde fois consécutive au terrain de football de cette école en signe de soutien à leurs 22 camarades récemment définitivement renvoyés de l’école de façon injuste selon eux.

Après analyse de cette mesure du DPE Bururi les invitant à choisir entre regagner les salles de cours pour continuer les enseignements ou rentrer chez eux pour continuer à soutenir leurs camarades renvoyés, ils ont choisi de rentrer chez eux. Vers midi, ils commençaient à sortir de l’internat pour regagner leurs familles respectives. Certains élèves murmuraient entre eux qu’ils ne reviendront que si leurs camarades sont rétablis dans leurs droits selon des témoins sur place à Bururi.

De son côté, Firmin Bucumi, Directeur provincial de l’enseignement à Bururi, dit qu’il s’agit d’une mesure prise pour renormaliser les activités qui sont au point mort depuis jeudi de la semaine passée. Selon lui, seuls ceux qui veulent étudier reviendront lundi prochain en compagnie de leurs parents.

La mesure de renvoyer définitivement ces 22élèves pour avoir été à la tête d’une insurrection survenue dimanche 1er novembre courant au réfectoire de ce lycée oppose toujours les autorités scolaires à l’administration provinciale de Bururi. Celle-ci s’est rangée du côté des élèves renvoyés, ce qui a compliqué la situation.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

411 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative



a

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo



a

Bubanza : plus de 500 enseignants inscrits de force dans des syndicats



a

Moins de 10% de taux de réussite à l’examen d‘état au lycée Bubanza.



a

Burundi : Vers une délimitation définitive des zones de frayère dans le lac Tanganyika



a

Rumonge : Le Burundi célèbre la journée internationale dédiée à la fille



a

Le Japon finance la CFP/OPDE à plus de 140 millions de francs burundais



a

Le parlement burundais recommande la prolongation du mandat de la CVR



a

Education : les universités privées n’ont qu’un taux de réussite de 21 %



a

Bubanza : Classes pléthoriques, indicateur d’une forte croissance





Les plus populaires
Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative,(popularité : 18 %)

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo ,(popularité : 8 %)

SOS : Plus de 40 millions à payer à l’hôpital pour libérer un enfant victime d’un incendie,(popularité : 3 %)

Malversations à la RTNB, le Syndicat SYRT dénonce un détournement d’1.5 milliards chaque année,(popularité : 3 %)

Les étudiants bénéficiaires des bourses d’amitié sont mécontents,(popularité : 3 %)

Bras de fer entre déplacés et la CNTB sur le retour vers leurs collines d’avant 1993,(popularité : 2 %)

La route Makamba-Bururi encore impraticable,(popularité : 2 %)

Le Burundi accueille plus de 37 000 rapatriés dès le début du mois de mai,(popularité : 2 %)

Rutana a enterré plus de 30 victimes du VIH Sida depuis juin 2011 ,(popularité : 2 %)

Le poisson frais motive le sit in devant les bureaux HCR,(popularité : 2 %)