La Radio Isanganiro sauve un homme de kabezi accusé d’être sorcier


Deux personnes accusées de sorcellerie ont failli être lynchées ce lundi matin sur la colline Gitenga de la commune Kabezi nous sommes dans la province de Bujumbura.



Par: Isanganiro , lundi 16 novembre 2015  à 18 : 01 : 20
a

Il s’agit d’un quinquagénaire du nom de Zacharie KAMWENUBUSA et son fils NSABIMANA Léonidas du secteur Gitenga de la commune Kabezi dans la province de Bujumbura.

Des sources recueillies sur place indiquent qu’une fouille nombreuse a assiégé ce lundi matin le ménage de la famille de Kamwenubusa sur la sous colline de Ruyaga.

Des jeunes gens armés des gourdins avaient accompagné le neveu de KAMWENUBUSA. Il l’accuse d’avoir ensorcelée sa jeune femme, avec qui il s’est mariée mi-septembre de l’année en cours.

Isaac HATUNGIMANA explique qu’une journée après son mariage, son Oncle paternel est venu demander le briquet à sa belle-fille. Cette dernière lui répond qu’elle n’en avait pas.

Dès le départ de ce vieil homme, sa femme est tombée en syncope ; poursuit Isaac HATUNGIMANA, qui ne veut que sa femme soit guérie.

KAMWENUBUSA et son fils ont été roués de gourdins par des gens en colère et ont failli être lynchés n’eut été l’intervention des Administratifs à la base accompagnés par les forces de l’ordre.
Une réunion de sécurité dirigée par Félix Pascal NSABIMANA, le conseiller technique de l’Administrateur de la commune Kabezi chargé des affaires sociales et administratives a été tenue pour tenter de calmer la situation, mais en vain.

Suite aux menaces de mort prévisibles à Gitenga à l’endroit De Zacharie KAMWENUBUSA ; le conseiller de l’Administrateur communal de Kabezi en collaboration avec l’équipe de la Radio Isanganiro ont décidé de débarquer cet homme dans le véhicule de ladite Radio en destination du chef-lieu de la commune kabezi pour des raisons de sécurité.

La chasse aux personnes accusées de sorcellerie a été signalée dans cette localité de Gitenga en 2013, signale le chef de cette colline, Fabien KENGEREZA.

Les autorités administratives de la commune Kabezi comptent tenir plusieurs réunions de sécurité pour éradiquer ce phénomène de chasse aux personnes accusées de sorcellerie, à l’échelle communale.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

338 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

"Les pays qui hébergeraient ceux qui ont commis des crimes au Burundi n’auront plus de prétexte", dit le ministre de la sécurité



a

Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa



a

Bubanza, Des mineurs "bandits"



a

Santé : Les employés du CNPK menacent d’arrêter le travail



a

Santé : Suspension de toutes les associations des tradipraticiens



a

Bubanza : Des accusations de sorcellerie refont surface



a

Bubanza : La mesure de sécurité "couvre-feu" à Gihanga sème de zizanie



a

La police burundaise présente un des présumés auteurs des massacres de Ruhagarika



a

Des arrestations en cascades des agents de lumitel en grève



a

Des chiens errants à Bubanza, un danger public





Les plus populaires
"Les pays qui hébergeraient ceux qui ont commis des crimes au Burundi n’auront plus de prétexte", dit le ministre de la sécurité,(popularité : 71 %)

Francis Rohero dans le collimateur du SNR,(popularité : 13 %)

Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa,(popularité : 11 %)

Zénon Ndaruvukanye échappe à un attentat, plusieurs armes saisies ,(popularité : 5 %)

Les USA alertent contre les menaces terroristes et attaques criminels au Burundi ,(popularité : 4 %)

Des policiers burundais attendus en Centrafrique ,(popularité : 4 %)

Double assassinat au sein de la FDN : Lt-Col.Darius Ikurakure et Maj. Didier Muhimpundu ,(popularité : 3 %)

Un général burundais à la tete de l’ EASF,(popularité : 3 %)

Bubanza, Des mineurs "bandits",(popularité : 3 %)

Des chiens errants à Bubanza, un danger public,(popularité : 3 %)