Le Burundi, désormais éligible aux prêts de IDA




Par: Isanganiro , mardi 17 novembre 2015  à 12 : 44 : 39
a

Le Burundi vient de sortir de la catégorie des pays dits fragiles avec une percée de 0,1 point poussant le pays à bénéficier des dons et des prêts importants de l’Association Internationale de Développement (IDA).

Le Deuxième Vice-Président de la République Joseph Butore indique que le score du Burundi est passé de 3,2 à 3,3 points, c’était lors d’une retraite des groupes techniques de travail en matière de réformes sur l’évaluation des politiques et institutions publiques, retraite organisée par le comité de pilotage du CPIA (un des critères d’allocation des guichets et prêts d’IDA.

Selon Joseph Butore, ce score sur les réformes en matière de l’évaluation des politiques et institutions publiques est dû à l’amélioration de la gouvernance au Burundi notamment la transparence dans le projet de la loi budgétaire et l’accès du public aux informations financières. Cette mesure des politiques économiques et sociales pour accorder des prêts est subdivisée en quatre groupes techniques : Gestion économique, politiques structurelles, politique d’inclusion et d’équité sociale ainsi que la gestion et institutions du secteur public.

Les présidents des deux premiers groupes ont expliqué que le manque d’appui budgétaire de la part des bailleurs internationaux ont fait défaut aux travaux des différents groupes techniques.

Joseph Butore n’a pas manqué de remercier la Banque Mondiale et la Banque Africaine de Développement pour leurs appuis multiformes. Le gouvernement burundais s’engage à remplir d’autres critères du CPIA pour approcher d’autres pays de la communauté de l4 Afrique de Est ayant un score de 3,8 points.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1270 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Banque pour les jeunes : un rêve ou une réalité ?



a

Gihanga : les cultivateurs du village 2 demandent la levée de la mesure de la SRDI



a

Transport : Kenya Aiways cède pour Air Tanzania à Bujumbura ?



a

Commerce : « Niet, plus d’accès au marché de Gatunguru-Karama »



a

Economie : La mise en application effective de la convention « Orts-Milner » tombe à l’eau



a

Transport : Le Sénat burundais fustige l’état des routes construites ces derniers jours



a

Diplomatie : Le Burundi confirme son boycott au 20eme sommet du COMESA



a

Rumonge : Le commerce ambulant s’amplifie



a

Gouvernance : A qui profite l’échec de la politique de « charroi zéro » ?



a

Le président de la République, un professeur sévère face à la corruption





Les plus populaires
Banque pour les jeunes : un rêve ou une réalité ? ,(popularité : 6 %)

Commerce : Salon industriel, une occasion en or pour le pays !,(popularité : 5 %)

Commerce : « Niet, plus d’accès au marché de Gatunguru-Karama »,(popularité : 4 %)

EAC : Les procédures douanières et transitaires doivent être professionnalisées,(popularité : 4 %)

Bujumbura frappé par la pénurie du ciment,(popularité : 3 %)

Barrage Jiji-Murembwe : La BAD accorde 22 millions de dollars,(popularité : 3 %)

Quand la loi bloque les activités commerciales,(popularité : 3 %)

Le budget 2016 voté par le parlement burundais,(popularité : 3 %)

La BRB met la main sur les devises des personnes morales, PARCEM en voit une crise,(popularité : 3 %)

Muyinga : Le crédit warrantage : un moyen de sécuriser la production agricole au Nord du Pays,(popularité : 3 %)