La CADHP décide la mise sur pied d’évaluation des droits de l’Homme au Bdi


La Commission Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples (CADHP) reconnait qu’il est impératif d’instituer des mesures de prévention des violations des droits de l’homme au Burundi. Dans sa session ordinaire de ce 17 Novembre, la CADHP a décidé la mise sur place d’une mission qui évaluerait la situation des droits de l’homme.



Par: Isanganiro , mercredi 18 novembre 2015  à 11 : 27 : 26
a

Dans sa Résolution 310 (LVII) 2015 de ce 17 Novembre, la Commission Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples se dit préoccupée par toutes les violations des droits de l’homme, les pertes de vies et l’aggravation de la situation humanitaire causant le déplacement discontinu des personnes et un flux considérable de refugies vers les pays voisins.

La Commission Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples estime donc qu’il est urgent de mettre sur pied une mission d’établissement des faits sur la situation des droits de l’homme au Burundi. Elle appelle le Gouvernement du Burundi à coopérer avec cette commission et à autoriser d’urgence sa mission d’établissement des faits.

Dans la même Résolution, la CADHP prie la Communauté de l’Afrique de l’Est et l’Union Africaine de faciliter la mission de la Commission. Elle demande également la prise des mesures nécessaires pour s’assurer que, dans le cadre des efforts de médiation, il soit mis fin aussitôt à toutes les violations des droits de l’homme. La CADHP appelle le Gouvernement du Burundi et tous les acteurs politiques concernés à répondre positivement à la demande de dialogue pouvant ramener la paix.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

249 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

L’affaire de gribouillage de photos qui conduit trois écolières de kirundo en prison



a

L’office du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme ferme ses portes au Burundi



a

La CNIDH change de "look"



a

L’Ombudsman burundais tranquillise une famille qui crie à ‘’une spoliation de sa parcelle’’



a

En brève : quatre personnes emprisonnées dont Nahum Barankiriza



a

Bujumbura promet des poursuites judiciaires contre la BBC



a

Burundi : Le procureur général de la République apporte un démenti contre une vidéo de la BBC



a

« Le Burundi ne respecte pas les droits de l’homme pour satisfaire la communauté internationale », selon le ministre Nivyabandi



a

Mgr Jean Louis Nahimana remet sa veste à Ndayicariye à la tête de la CVR



a

Le gouvernement burundais décide une fermeture définitive du bureau du Haut-Commissariat de l’ONU aux droits de l’homme au Burundi





Les plus populaires
La liste des demandes d’extradition de burundais à l’étranger s’allonge,(popularité : 10 %)

Les prisonniers de Mpimba visités par l’Ombudsman burundais,(popularité : 9 %)

Démocrate relâché par la justice à Cibitoke ,(popularité : 9 %)

Le verdict des auteurs du putsch manqué est tombé,(popularité : 8 %)

Justice :Un militant du parti au pouvoir condamné à 3 ans de prison pour tenue de propos haineux,(popularité : 7 %)

CVR : La commission ad hoc agirait dans l’ombre,(popularité : 7 %)

Assassinat Agnès Dury : L’honorable Moise Bucumi devant la commission rogatoire française en mars,(popularité : 7 %)

Massacre à l’Université du Burundi : Gaston Hakiza, Recteur, témoin et lobbyiste ,(popularité : 7 %)

Comparution en audience publique des présumés putschistes,(popularité : 5 %)

Massacre des Banyamulenge : L’ancien porte-parole du Palipehutu-Fnl convoqué ,(popularité : 4 %)