Les nations unies vont rester aux côtés du Burundi


Lors de la cérémonie de clôture solennelle des activités de la Mission d’observation Electorales des Nations Unies au Burundi MENUB, le Chef de cette mission a-i a indiqué que les Nations Unies vont rester aux côtés du Burundi.



Par: Isanganiro , mercredi 18 novembre 2015  à 20 : 55 : 58
a

Issaka Souna, Chef de Mission a-i de la Mission d’Observation Electorale des Nations Unies au Burundi MENUB, salue l’apport de tous les partenaires nationaux et internationaux pour faciliter MENUB dans sa mission d’observation.

L’allocution de reconnaissance de cet Onusien s’adresse aux citoyens burundais, aux partis politiques, aux organisations de la société civile et aux médias. A ceux-là s’ajoutent les corps diplomatiques, les Agences des Nations Unies, les partenaires bilatéraux et multilatéraux pour leur accompagnement décisif tout au long de cette mission.

Issaka Souna dresse le bilan succinct des activités de MENUB lors des élections de depuis le mois de juin jusqu’au mois d’Aout 2015 :
Il s’agit du déploiement de 24 équipes de 72 observateurs électoraux dans quatre bureaux régionaux, ce qui a permis un maillage de l’ensemble du territoire national et l’observation des différentes phases du processus électoral.

Le Chef de Mission a-i de MENUB tient à préciser qu’en dépit d’un environnement politique et sécuritaire parfois difficile et volatile, il est permis de conclure que MENUB a rempli son mandat de manière professionnelle et impartiale. C’est donc le lieu de féliciter les observateurs électoraux pour le travail accompli ainsi que les résultats obtenus ajoute Issaka Souna.

Malgré la fermeture de ses portes, le Chef de Mission a-i de MENUB a terminé son allocution soulignant que les Nations Unies demeurent au Burundi par le biais de ses agences, Fonds et Programmes.

Le Gouvernement Burundais et l’opposition politique saluent la Mission accomplie par la MENUB avant, pendant et après les élections de 2015. Ceux qui ont représenté l’opposition politique dans cette cérémonie de clôture indiquent cependant que malgré cette action louable de MENUB au cours du processus électoral de 2015, ils ne reconnaissent toujours pas les résultats de tous les scrutins. Ils ont été tenus en violation de la constitution burundaise et de l’accord d’Arusha, ajoutent-ils.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

272 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !



a

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda



a

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke





Les plus populaires
France : Quai d’Orsay sur la poursuite des violences au Burundi,(popularité : 4 %)

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi ,(popularité : 4 %)

Le Service National des Renseignements du Burundi dit non au 3èmè mandat du Président Nkurunziza,(popularité : 3 %)

Quid sur l’Intégration du Burundi dans les ensembles régionaux ,(popularité : 3 %)

Burundi : 6 provinces se dotent de nouveaux dirigeants ,(popularité : 3 %)

Libéré ou pas demain, Bob reste fort et humain ,(popularité : 2 %)

Corruption, protection des droits humains : défis qui menacent le Burundi selon Pamela J. Slutz,(popularité : 2 %)

Les bashingantahe de l’UPRONA jugent inutile la tenue des congrès provinciaux ,(popularité : 2 %)

François Bizimana quotte négativement le parti Uprona ,(popularité : 2 %)

Des appels au dialogue politiques se multiplient : L’ADC Ikibiri tourne les pouces ,(popularité : 2 %)