Le président du Sénat Burundais appelle à la fin des violences


Lors de sa visite de courtoisie à son homologue Kenyan Ekwee Ethuro, le Président du Sénat burundais Révérien Ndikuriyo a appelé au dialogue ceux qui veulent plonger le pays à nouveau dans la guerre civile.



Par: Isanganiro , jeudi 19 novembre 2015  à 12 : 44 : 05
a

« Le pays a fait de grands progrès dans le rétablissement de la paix. Seuls quelques quartiers de la capitale connaissent l’instabilité depuis les élections », a indiqué le numéro un de la chambre haute du parlement burundais. « Le problème est que nous luttons contre des personnes dont la cause n’est pas connue » a ajouté le président du sénat

Selon l’agence de presse chinois Xhinua qui rapporte cet entretien, Révérien Ndikuriyo estime que l’assassinat des personnes innocentes dans la capitale Bujumbura est un acte de terrorisme. Il rappelle que le gouvernement a déjà lancé une campagne de collecte des armes détenues illégalement, et qui sont utilisées pour commettre des violences.

M. Ndikuriyo fait savoir que la paix est revenue sur une bonne partie du territoire national. « Le pays est calme, sauf quatre quartiers où nous nous concentrons maintenant ».

Le président du sénat Kényan Ethuro qui préside le Forum des parlements des États membres de la Conférence Internationale sur la Région des Grands Lacs (FP-CIRGL) a noté que le conflit au Burundi a des répercussions sur l’ensemble de la région.« A la CIRGL, nous comprenons que ces questions touchent tous nos 22 Etats membres ».

Il déclare en outre qu’une équipe est déjà envoyée sur terrain en vue d’aider les initiatives de réconciliation pour mettre fin au conflit burundais.Le président du sénat Kényan soutient l’idée que le conflit burundais n’est pas ethnique mais politique, estimant que cela nécessite des solutions politiques.

Photo : mobile.bwiza.com




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

566 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par   ce  jeudi 19 novembre 2015   à 20 : 44 : 43

Ah bon il a vu que ce n’est pas possible de raser.



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La demande d’Agathon Rwasa rejetée



a

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais



a

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » !



a

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni



a

Arusha : Ouverture solennelle du dialogue à l’absence du gouvernement



a

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC



a

« Dialogue » ou « Monologue » ?



a

Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !



a

Certains invités au 5ème round du dialogue inter burundais affichent un recul



a

La province Gitega décide d’enlever les pancartes de Nyambeho controversées





Les plus populaires
La demande d’Agathon Rwasa rejetée,(popularité : 13 %)

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais,(popularité : 9 %)

L’uprona, aile de la réhabilitation, soutient l’appel à la grève lancé par la société civile sur la vie chère,(popularité : 7 %)

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni,(popularité : 5 %)

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » ! ,(popularité : 4 %)

Des voix s’élèvent contre Richard Sezibera au dialogue inter-burundais ,(popularité : 4 %)

L’Eglise catholique a soif de connaitre la verité ,(popularité : 4 %)

Des coups de feu melés de la confusion au Burundi ce matin,(popularité : 4 %)

Burundi : Le président Domitien NDAYIZEYE dans le viseur de parti présidentiel,(popularité : 3 %)

Certains invités au 5ème round du dialogue inter burundais affichent un recul,(popularité : 3 %)