Burundi : La Belgique rappelle ses ressortissants, le CNDD-FDD conteste


Suite à la recrudescence de la violence au Burundi et les discours menaçants du parti au pouvoir, la Belgique a demandé à ses ressortissants vivant au Burundi de rentrer.Le CNDD-FDD y voit une ruse d’échapper à ses responsabilités dans les crises qu’a connu le Burundi.



Par: Isanganiro , vendredi 20 novembre 2015  à 10 : 24 : 29
a

Dans son communiqué du 19 novembre 2015, le parti au pouvoir au Burundi s’inscrit en faux contre la décision de la Belgique de rapatrier ses citoyens vivants au Burundi. Le CNDD-FDD trouve que c’est une stratégie d’échapper à ses responsabilités alors qu’ elle devrait assumer son rôle dans les crises qu’ a connu le Burundi et les atrocités qu’ elle a infligé à la population burundaise pendant la colonisation.

Vu le temps de colonisation que la Belgique a passé au Burundi, les belges sont devenus des burundais, estime le parti au pouvoir, et par conséquent, doivent participer dans le dialogue inter burundais et dans la commission vérité et réconciliation pour assumer ses responsabilités. Le CNDDD-FDD considère la Belgique comme partie prenante dans la crise burundaise et ce depuis des années.

« Personne ne peut oublier que le héros de la démocratie Melchior Ndadaye et ses proches ont été sauvagement assassinés en 1993, là aussi la Belgique a une main dedans. Ce qui s’est passé depuis 2010 jusqu’en 2015 sur les tentatives de renversement des institutions relevant du CNDD-FDD a été planifié par la Belgique et mis en exécution par une petit groupe marionnette comme cela a toujours été depuis longtemps », lit-on dans ce communiqué.

Le parti présidentiel estime que la Belgique doit comparaître devant le peuple burundais, lui présenter son mea culpa et l’indemniser pour les souffrances encourues. "L’heure de vérité arrive, ce n’est pas le moment de fuir, il faut oser assumer ses responsabilités", souligne le parti au pouvoir , dans son communiqué.

Pour Le CNDD-FDD, seule la commission vérité et réconciliation pourra définir de nouvelles relations entre la Belgique et le Burundi, des relations qui seront basées sur le respect mutuel.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

668 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?



a

CVR : plus de 21 milliards de francs pour le plan stratégique



a

Burundi : L’ombudsman et le ministère de l’intérieur divergent sur l’intolérance politique



a

Burundi - Coopération : le Comesa prêt à rembourser le Burundi



a

Rumonge : Le CNL dénonce l’intolérance politique



a

Bubanza : cinq membres du parti CNL incarcérés



a

Muyinga : des plans communaux de développement indispensables mais onéreux



a

Le CNDD-FDD accuse l’opposition de "provocation"



a

Le parti CNL hausse le ton face au "harcèlement politique" à son encontre



a

Burundi : les églises dans le viseur du ministère de l’intérieur





Les plus populaires
Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?,(popularité : 23 %)

CVR : plus de 21 milliards de francs pour le plan stratégique ,(popularité : 16 %)

Rumonge : Une inauguration qui paralyse les activités économiques,(popularité : 12 %)

Le refoulement d’Alexis Sinduhije serait retardé d’une semaine ,(popularité : 11 %)

La recherche du troisième mandat paralyse l’Assemblée Nationale,(popularité : 11 %)

Burundi : Le parti cndd-fdd accuse Agathon Rwasa d’entretenir un groupe criminel ,(popularité : 10 %)

« La loi a été respectée », dit le directeur de la radio Isanganiro,(popularité : 10 %)

Des coups de feu melés de la confusion au Burundi ce matin,(popularité : 10 %)

Burundi : Suspension pour trois mois de toutes les ONGs non gouvernementales,(popularité : 10 %)

Le Burundi vers 2027 ,(popularité : 9 %)