Lycée Bururi : La vie reprend


Près d’un tiers des élèves du lycée Bururi s’étaient présentés aux cours ce vendredi 20 nov. 15 jours après leur renvoi temporaire décidé le 11 novembre 15. Le Directeur Provincial de l’Enseignement à Bururi qui a fait ce constat ce matin rappelle à ceux qui ne sont pas encore arrivés que les enseignements ont repris ce 19 novembre courant.



Par: Isanganiro , vendredi 20 novembre 2015  à 10 : 40 : 49
a

Depuis 7h30 du matin de ce jeudi 19 novembre 2015, les cours sont dispensés comme à l’accoutumée au Lycée Bururi selon un syndicaliste du CONAPES de la place contacté. Cet enseignant dit que c’est à la suite d’une réunion ce mercredi entre certains parents d’élèves temporairement renvoyés, le DPE Bururi, le DCE Bururi, l’Administrateur communal de Bururi, un membre du COGES, la direction du lycée Bururi et tout le personnel de cette école.

Des informations obtenues parmi certains participants dans cette réunion indiquent que les parents présents ont reconnu la légalité du renvoi définitif décidé contre 22 élèves et qui a été à l’origine du renvoi temporaire du reste de l’établissement, excepté l’ECOFO, pour avoir manifesté leur soutien aux élèves définitivement renvoyés. Les parents ont accepté de ramener leurs enfants à l’école tout en demandant qu’il n’y ait pas d’autres poursuites, et les cours devraient ainsi reprendre ce jeudi matin.

Sur 655 élèves temporairement renvoyés, près de 200 suivaient les cours ce vendredi matin selon un enseignant relayé par Firmin Bucumi, DPE Bururi, après son passage à cette école ce matin. Pour lui, ceux qui ne sont pas encore arrivés rattraperont le train en marche.

Les enseignants à cette école avaient suspendu les activités jeudi 5 novembre 2015.La veille, Le gouverneur de Bururi avait annulé le renvoi définitif de ces 22 élèves, ce qui a révolté les enseignants qui voyaient en ce geste un dénigrement inacceptable, par le gouverneur de Bururi, du conseil de discipline de cette école selon leurs propos.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

206 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents scolaires



a

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative



a

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo



a

Bubanza : plus de 500 enseignants inscrits de force dans des syndicats



a

Moins de 10% de taux de réussite à l’examen d‘état au lycée Bubanza.



a

Burundi : Vers une délimitation définitive des zones de frayère dans le lac Tanganyika



a

Rumonge : Le Burundi célèbre la journée internationale dédiée à la fille



a

Le Japon finance la CFP/OPDE à plus de 140 millions de francs burundais



a

Le parlement burundais recommande la prolongation du mandat de la CVR



a

Education : les universités privées n’ont qu’un taux de réussite de 21 %





Les plus populaires
Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents scolaires ,(popularité : 16 %)

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative,(popularité : 7 %)

Le Burundi se dote d’un premier centre de traitement d’Ebola,(popularité : 3 %)

Bubanza : plus de 500 enseignants inscrits de force dans des syndicats,(popularité : 3 %)

Karusi : Un hôpital équipé mais qui manque de médecins spécialisés,(popularité : 3 %)

BURUNDI/SOCIETE : Le Centre Humura au service de la nation,(popularité : 3 %)

Muyinga : Les chrétiens doivent s’engager dans la politique,(popularité : 3 %)

Le gouvernement américain soutient la réinstallation des réfugiés congolais,(popularité : 3 %)

Renvoi des étudiants du campus Kiriri de l’Université du Burundi,(popularité : 3 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 3 %)