L’écoute de l’information en groupe désormais interdite à Rumonge


Les groupes d’écoute d’informations qui s’étaient constitués dans différents quartiers de la ville de Rumonge se sont démembrés depuis quelques jours. Des Imbonerakure planifiaient de les attaquer selon certains participants dans ces groupes, ce que rejette en bloc le représentant provincial des Imbonerakure de Rumonge.



Par: Isanganiro , samedi 21 novembre 2015  à 19 : 36 : 55
a

Il s’agit des groupes qui s’étaient constitués après la destruction des principaux médias privés burundais qui sont concernés. Ces groupes qui rassemblaient toutes les personnes désireuses d’écouter les informations surtout de la Radio France Internationale, de la BBC et de la Voix d’Amérique se sont démembrés depuis environ deux semaines notamment sur la route pavée entre le lycée Rumonge et le quartier Rukinga.

Selon un participant dans ces groupes, les Imbonerakure de Rumonge les accusaient de profiter de ces rassemblements pour entretenir après les informations des propos contre le 3ème mandat du président burundais Pierre Nkurunziza. Une réunion des Imbonerakure de Rumonge visant le démantèlement de ces groupes se serait tenue à Cunda sur la colline Mwange de la zone Kizuka en commune et province Rumonge.

Des sources auprès de certains Imbonerakure qui affirment qu’ils étaient dans cette réunion disent que des mesures allant dans le sens de démanteler ces groupes ont été arrêtées. Selon ces mêmes sources, il s’agissait soit de tirer sur les groupes en pleine écoute d’informations, soit enlever certains éléments plus gênants ou encore larguer des grenades sur ces groupes s’ils refusent d’obtempérer.

Après que certains Imbonerakure eurent averti certains participants dans ces groupes de toutes les tendaces politiques, ces groupes ont dû se démembrer malgré eux. Actuellement, chacun reste chez lui sans comprendre pourquoi.

Interrogé à propos, Ntahomvukiye Musafiri, représentant provincial des Imbonerakure de Rumonge, nie en être au courant. Il renvoie la balle aux Imbonerakure qui auraient participé dans la planification de ce coup et qui ont ensuite livré l’information. Au niveau de la police de Rumonge, l’on indique que la sécurité dans la ville et dans toute la province est assurée.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

503 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rumonge : Plus d’une centaine d’élèves voient leurs notes au concours national annulées



a

Lumitel : la réconciliation de l’inspection générale du travail finit en queue de poissons



a

Rumonge : Les robinets de la Regideso ont tari



a

L’enlèvement des déchets ménagers écarte les pavés de Bwiza



a

Bubanza : La population de Mpanda, yeux fixés sur les 500 millions de la commune



a

Société : Les tailleurs de l’Avenue de la Mission reprennent leurs activités



a

Rumonge : Une trentaine de diplômes annulée au lycée Dama



a

Editorial : « Eduquer ou Périr »



a

Rumonge : Pots de vin pour corriger l’Examen d’Etat !



a

Mayengo : Les conditions de vie se détériorent





Les plus populaires
Rumonge : Plus d’une centaine d’élèves voient leurs notes au concours national annulées,(popularité : 29 %)

Lumitel : la réconciliation de l’inspection générale du travail finit en queue de poissons ,(popularité : 17 %)

Rumonge : Les robinets de la Regideso ont tari,(popularité : 9 %)

Société : Les tailleurs de l’Avenue de la Mission reprennent leurs activités ,(popularité : 8 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 7 %)

Bubanza : La population de Mpanda, yeux fixés sur les 500 millions de la commune ,(popularité : 4 %)

L’enlèvement des déchets ménagers écarte les pavés de Bwiza ,(popularité : 3 %)

La polygamie à Muyinga divise la famille des musulmans ,(popularité : 3 %)

Une loi pour mettre fin aux violences basées sur le genre,(popularité : 3 %)

Rumonge : Une trentaine de diplômes annulée au lycée Dama,(popularité : 3 %)