Un weekend d’attaques à la grenade et à l’arme automatique à Bujumbura


Encore de la violence à Bujumbura. De Ngagara jusqu’à Kanyosha, la nuit de samedi a été un cauchemar. Ce dimanche, les résidents du quartier asiatique pensaient à un coup d’état quand ils ont entendu pendant la journée des explosions près de la RTNB.



Par: Isanganiro , dimanche 22 novembre 2015  à 19 : 46 : 51
a

Depuis samedi soir, 21 novembre 2015, jusque ce dimanche, la ville de Bujumbura et certains coins de l’intérieur du pays sont le théâtre de la violence. Le bilan : 5morts, 2 blessés et plusieurs arrestations.

Ce dimanche, 4 grenades ont été lancées sans faire de dégâts près de l’antenne de la Radiotélévision Nationale dans le quartier asiatique. Les sources officielles disent que les auteurs de cette attaque ne sont pas encore connus.

Le samedi à Ngagara en mairie de Bujumbura, les explosions et les tirs à l’arme automatique ont commencé vers 17h. La fusillade a éclaté dans un cabaret du quartier 4 après que la police y ait fait éruption. Bilan, un mort sur le champ et une arrestation d’une dizaine de jeunes dont un journaliste de la radiotélévision renaissance.

Comme une trainée de poudre, des explosions de grenades et des tirs à l’arme automatique se sont propagés dans plusieurs quartiers des 3 communes qui composent la capitale Bujumbura. Selon le porte-parole adjoint de la police, la fusillade a fait 2 autres morts et 2 blessés dans la zone de Ngagara.

La fusillade dans la zone Kanyosha a coûté la vie à une personne, faisant en tout 4 morts et 2 blessés dans la capitale Bujumbura pour la seule nuit de samedi. Moïse Nkurunziza a indiqué à nos confères de la radio nationale que la police a procédé à une arrestation d’une trentaine de personnes, 22 à Ngagara, 7 à Cibitoke et 3 autres qui seraient des criminels en possession d’armes.

A l’intérieur du pays, au chef-lieu de la province Kirundo, un cabaret a été attaqué la nuit de ce samedi. Les sources sur place indiquent que New Top Ten a été attaqué vers 20h par des personnes jusqu’ ici inconnues. Le bilan : un mort. Après l’attaque, la police a procédé à 5 arrestations, nous ont confié les mêmes sources.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

414 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa



a

Bubanza, Des mineurs "bandits"



a

Santé : Les employés du CNPK menacent d’arrêter le travail



a

Santé : Suspension de toutes les associations des tradipraticiens



a

Bubanza : Des accusations de sorcellerie refont surface



a

Bubanza : La mesure de sécurité "couvre-feu" à Gihanga sème de zizanie



a

La police burundaise présente un des présumés auteurs des massacres de Ruhagarika



a

Des arrestations en cascades des agents de lumitel en grève



a

Des chiens errants à Bubanza, un danger public



a

Gatumba : Une attaque à bilan « compliqué » !





Les plus populaires
Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa,(popularité : 42 %)

Bubanza, Des mineurs "bandits",(popularité : 16 %)

MUTAMBU : Trois personnes armées de fusils tuées et 4 fusils saisis,(popularité : 3 %)

Crise à l’église de pentecôte de Nyanza-Lac, le Ministère de l’intérieur et l’EPBU à couteaux tirés,(popularité : 3 %)

La 45ème promotion de l’ISCAM est crédible ,(popularité : 2 %)

"Plus jamais ça à l’endroit des journalistes", implore le CNC,(popularité : 2 %)

Santé : Suspension de toutes les associations des tradipraticiens ,(popularité : 2 %)

Bubanza : La mesure de sécurité "couvre-feu" à Gihanga sème de zizanie,(popularité : 2 %)

Zénon Ndaruvukanye échappe à un attentat, plusieurs armes saisies ,(popularité : 2 %)

Des soldats burundais tués en Somali : L’armée burundaise demande plus de prudence vis-à-vis des informations de toile ,(popularité : 2 %)