Le président de l’OLUCOME dément les rumeurs contre sa personne


Cela faisait bien de jours que circulaient sur les réseaux sociaux des messages qui faisaient état d’un revirement de Gabriel Rufyiri, décrit comme une marionnette du parti au pouvoir pour casser l’opposition en exil. Il était donné comme successeur de Mohamed Rukara à la tête de l’institution de l’ombudsman. Pour y mettre un terme Gabriel Rufyiri réagit.



Par: Isanganiro , lundi 23 novembre 2015  à 11 : 49 : 35
a

Dans un communiqué de presse sorti le lundi, 23 novembre 2015, le président de l’Observatoire de Lutte contre la Corruption et les Malversations Economiques qualifie de rumeurs tout ce qui est véhiculé par les réseaux sociaux à son sujet. « Le président de l’OLUCOME possède des principes et des valeurs qu’il défend », peut-on lire dans ce communiqué.

Gabriel Rufyiri souligne qu’il n’est pas membre d’un parti politique, encore moins du parti au pouvoir. Le leader de l’OLUCOME explique qu’il ne peut pas servir les intérêts d’un parti qui le traite comme bête noir du pouvoir. Il rappelle que le 28 mars 2015 à Muyinga, le vice-président du CNDD-FDD l’avait comparé aux assassins de Ndadaye Melchior et le Prince Louis Rwagasore pour ses initiatives contre la vie chère et le troisième mandat.

Le président de l’OLUCOME conclut qu’il ne peut pas travailler sans assumer ce qu’il fait. « il ne l’a pas fait et il ne fera jamais » insiste-il .




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

768 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La demande d’Agathon Rwasa rejetée



a

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais



a

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » !



a

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni



a

Arusha : Ouverture solennelle du dialogue à l’absence du gouvernement



a

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC



a

« Dialogue » ou « Monologue » ?



a

Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !



a

Certains invités au 5ème round du dialogue inter burundais affichent un recul



a

La province Gitega décide d’enlever les pancartes de Nyambeho controversées





Les plus populaires
La demande d’Agathon Rwasa rejetée,(popularité : 6 %)

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais,(popularité : 4 %)

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » ! ,(popularité : 4 %)

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni,(popularité : 4 %)

Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !,(popularité : 3 %)

Bujumbura voudrait amender quels articles dans la constitution ?,(popularité : 3 %)

L’uprona, aile de la réhabilitation, soutient l’appel à la grève lancé par la société civile sur la vie chère,(popularité : 3 %)

Burundi : Le président Domitien NDAYIZEYE dans le viseur de parti présidentiel,(popularité : 2 %)

Burundi : La CENI proclame les résultats provisoires du récent référendum ,(popularité : 2 %)

La commission ad hoc de la CVR en panne ,(popularité : 2 %)