Le président du Parcem libéré : déterminé à combattre la corruption




Par: Désiré Nimubona , mercredi 22 février 2012  à 15 : 19 : 30
a

Quelques secondes après sa remise en liberté sous caution ce mardi, le président du Parcem, Faustin Ndikumana, se croit « plus déterminé à aider le pays à sortir du mal de la corruption ».

« Faustin Ndikumana se sent plus déterminé à lutter contre la corruption, jusqu’à son éradication totale », a-t-il souligné, ajoutant que son séjour de deux semaine dans la prison centrale de Mpimba n’a fait qu’augmenter sa colère contre la corruption qui gangrène le pays.

Selon l’avocat de Parole et action pour le réveil des consciences et l’évolution des mentalités, Parcem, Me Lambert Nsabimana, son client a payé 1.000.000 FBU de caution.

« On a dû verser un million de francs comme caution et le procès va désormais suivre le cours normal », a souligné Me Nsabimana, confiant que ce dossier sera, d’ici peu, clôturé, car, a-t-il estimé, aucun élément ne peu jusqu’ici justifier l’ouverture d’un procès contre le président du Parcem alors qu’il n’a fait que répéter ce que même les autres avaient dénoncé, y compris les hauts cadres de l’Etat, depuis un certain temps.

Faustin Ndikumana avait été arrêté le 7 février 2012, après six heures d’audition par le juge, après sa correspondance au Ministre de la Justice du gouvernement burundais, pour dénoncer des pots de vin présumés dans le recrutement de nouveaux magistrats.

Plusieurs organisations de la société civile, de même que les partis politiques, avaient condamné cette incarcération.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

814 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

L’affaire de gribouillage de photos qui conduit trois écolières de kirundo en prison



a

L’office du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme ferme ses portes au Burundi



a

La CNIDH change de "look"



a

L’Ombudsman burundais tranquillise une famille qui crie à ‘’une spoliation de sa parcelle’’



a

En brève : quatre personnes emprisonnées dont Nahum Barankiriza



a

Bujumbura promet des poursuites judiciaires contre la BBC



a

Burundi : Le procureur général de la République apporte un démenti contre une vidéo de la BBC



a

« Le Burundi ne respecte pas les droits de l’homme pour satisfaire la communauté internationale », selon le ministre Nivyabandi



a

Mgr Jean Louis Nahimana remet sa veste à Ndayicariye à la tête de la CVR



a

Le gouvernement burundais décide une fermeture définitive du bureau du Haut-Commissariat de l’ONU aux droits de l’homme au Burundi





Les plus populaires
Démocrate relâché par la justice à Cibitoke ,(popularité : 13 %)

CVR : La commission ad hoc agirait dans l’ombre,(popularité : 9 %)

Attaques de Cibitoke : Une famille reconnait son fils « victime d’exécution »,(popularité : 7 %)

Comparution en audience publique des présumés putschistes,(popularité : 6 %)

Muyinga/Un containeur sert de cachot clandestin à Gasorwe,(popularité : 5 %)

L’Ombudsman est désavoué par certains des siens ,(popularité : 5 %)

Fidèle Nsengumukiza arrêté à la RPA ,(popularité : 5 %)

Evaluation de la situation des droits de l’homme à Genève en janvier en 2013 ,(popularité : 5 %)

Bientôt un projet de loi pour lutter contre les violences basées sur le genre,(popularité : 5 %)

Le verdict des auteurs du putsch manqué est tombé,(popularité : 4 %)