Ruyigi : trois morts dans une attaque armée à Gisuru


Trois personnes, dont un policier, un directeur d’une école primaire et un assaillant, ont été tués dans une attaque armée menée par un groupe armé non identifié. Le commissaire de police en province de Ruyigi demande à la population de rester vigilants.



Par: Isanganiro , mardi 24 novembre 2015  à 17 : 30 : 00
a

C’était ce lundi 23 novembre 2015, à la tombée de la nuit quand un groupe de trois hommes munis d’un fusil ont attaqué 4 hommes qui étaient autour d’un verre devant un kiosque sis à la colline Gacokwe en zone Ndemeka Commune Gisuru de la province Ruyigi.

Selon les habitants de cette colline qui donnent ces informations, ce groupe armé a directement tiré sur les 4 hommes, faisant 2 morts à savoir un policier d’une position de police de la place et un Directeur de l’Ecole Primaire Kavumwe. Deux autres ont été grièvement blessés et se trouvent actuellement sous surveillance médicale.

Selon les mêmes sources, un policier alerté par les tirs de ces malfaiteurs est vite intervenu et a tué un homme qui serait de cette bande qui venait de commettre ce forfait. En prenant fuite, ce groupe armé a pris en otage 3 hommes de la localité et est passé par la colline Musha jusqu’à leur entrée en Tanzanie. Ces hommes pris en otage étaient obligés de leur montrer l’itinéraire à suivre jusqu’à la frontière burundo-tanzanienne où ils ont été relâchés.

Ces informations sont confirmées par le commissaire provincial de la police à Ruyigi qui demande à son tour à la population de rester toujours vigilante et de communiquer à temps à la police toute présence suspectée n’importe où.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

429 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

"Les pays qui hébergeraient ceux qui ont commis des crimes au Burundi n’auront plus de prétexte", dit le ministre de la sécurité



a

Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa



a

Bubanza, Des mineurs "bandits"



a

Santé : Les employés du CNPK menacent d’arrêter le travail



a

Santé : Suspension de toutes les associations des tradipraticiens



a

Bubanza : Des accusations de sorcellerie refont surface



a

Bubanza : La mesure de sécurité "couvre-feu" à Gihanga sème de zizanie



a

La police burundaise présente un des présumés auteurs des massacres de Ruhagarika



a

Des arrestations en cascades des agents de lumitel en grève



a

Des chiens errants à Bubanza, un danger public





Les plus populaires
"Les pays qui hébergeraient ceux qui ont commis des crimes au Burundi n’auront plus de prétexte", dit le ministre de la sécurité,(popularité : 79 %)

Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa,(popularité : 16 %)

Un général burundais à la tete de l’ EASF,(popularité : 4 %)

Santé : Suspension de toutes les associations des tradipraticiens ,(popularité : 3 %)

Les dessous d’un triple meurtre ,(popularité : 3 %)

Muyinga/Incendie du marché de Karama en commune Gasorwe ,(popularité : 3 %)

Santé : Les employés du CNPK menacent d’arrêter le travail ,(popularité : 3 %)

Bubanza, un écolier tué par une grenade dans les enceintes de l’école ,(popularité : 3 %)

Bubanza, Des mineurs "bandits",(popularité : 3 %)

Francis Rohero dans le collimateur du SNR,(popularité : 2 %)