Encore des morts et des blessés dans la capitale Bujumbura


Une personne a été retrouvée morte dans la matinée du mercredi 25 novembre à Kanyosha, deux autres ont été découvertes à Nyakabiga. Elles ont toutes été tuées par balles selon des témoins.



Par: Isanganiro , mercredi 25 novembre 2015  à 12 : 49 : 33
a

Le porte-parole adjoint de la police nationale fait savoir qu’à Nyakabiga, les personnes tuées faisaient partie d’un groupe de criminels qui avaient attaqué le quartier dans la nuit de mardi à mercredi. Moïse Nkurunziza indique encore que trois policiers ont été blessés.

Des tirs à l’arme automatique et des explosions de grenades avaient en effet été entendus dans ce quartier du centre de Bujumbura. Le porte-parole adjoint de la police précise en outre que quatre fusils de type kalasnikov ont été saisis à Nyakabiga III.

Lors des affrontements entre ces groupes et la police, un bistrot, un atelier de menuiserie et un kiosque en bois ont été incendiés à la sixième avenue à Nyakabiga II.

Au sud de la capitale, cette fois dans le quartier Kanyosha en commune Muha, un corps sans vie d’un homme a été retrouvé ce mercredi 25 novembre dans la localité de Busoro-Kajiji. Les auteurs du crime n’ont pas été identifiés selon l’administrateur communal Jean-Bosco Girukwishaka.

Il estime que ce sont des perturbateurs de la sécurité qui veulent déplacer leur problème en provenance des quartiers où ont été observés des mouvements de contestation contre la troisième candidature du président de la République.

Au moins douze personnes ont été tuées par des individus armés dans cette seule localité de Busoro-Kajiji du quartier Kanyosha depuis le 07 novembre.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

515 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

"Les pays qui hébergeraient ceux qui ont commis des crimes au Burundi n’auront plus de prétexte", dit le ministre de la sécurité



a

Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa



a

Bubanza, Des mineurs "bandits"



a

Santé : Les employés du CNPK menacent d’arrêter le travail



a

Santé : Suspension de toutes les associations des tradipraticiens



a

Bubanza : Des accusations de sorcellerie refont surface



a

Bubanza : La mesure de sécurité "couvre-feu" à Gihanga sème de zizanie



a

La police burundaise présente un des présumés auteurs des massacres de Ruhagarika



a

Des arrestations en cascades des agents de lumitel en grève



a

Des chiens errants à Bubanza, un danger public





Les plus populaires
"Les pays qui hébergeraient ceux qui ont commis des crimes au Burundi n’auront plus de prétexte", dit le ministre de la sécurité,(popularité : 55 %)

Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa,(popularité : 12 %)

Santé : Suspension de toutes les associations des tradipraticiens ,(popularité : 6 %)

Bubanza, Des mineurs "bandits",(popularité : 6 %)

Francis Rohero dans le collimateur du SNR,(popularité : 4 %)

Crise à l’église de pentecôte de Nyanza-Lac, le Ministère de l’intérieur et l’EPBU à couteaux tirés,(popularité : 4 %)

Santé : Les employés du CNPK menacent d’arrêter le travail ,(popularité : 3 %)

Le Burundi déclare une épidémie de Paludisme,(popularité : 2 %)

Bubanza : La mesure de sécurité "couvre-feu" à Gihanga sème de zizanie,(popularité : 2 %)

Un général burundais à la tete de l’ EASF,(popularité : 2 %)