L’UNICEF cherche 25 millions de dollars pour le Burundi


L’UNICEF lance un appel pour 25 millions de dollars pour soutenir son action humanitaire pour les enfants et les familles touchées par la crise au Burundi. Ces fonds vont faciliter les services de secours pour les enfants au Burundi ainsi que les réfugiés burundais en Tanzanie, au Rwanda et en République démocratique du Congo.



Par: Isanganiro , jeudi 26 novembre 2015  à 10 : 16 : 49
a

Dans une interview accordée au journal East African Business Week, Leila Gharagozloo-Pakkala, Directeur régional de l’UNICEF en Afrique orientale et australe, indique que depuis le début de la crise en Avril, les violations des droits de l’enfant se sont multipliées, et certains sont victimes des affrontements violents.

Selon l’Agence des Nations Unies pour l’Enfance, 17 enfants sont déjà morts, plusieurs autres blessés et plus de 100 enfants sont détenus arbitrairement parfois pendant de longues périodes auprès des prisonniers adultes.

« Les enfants ne doivent pas payer le prix de la crise au Burundi. La loi burundaise montre clairement qu’on doit respecter les droits des enfants et leur protection contre la violence. Ces lois doivent être respectées, "a déclaré Leila Gharagozloo-Pakkala.

L’UNICEF indique qu’il est profondément préoccupé par les effets de la violence et la pauvreté croissante sur les enfants.« Le Burundi connaît déjà des pénuries de médicaments essentiels pour les enfants et les mères. Les prix des denrées alimentaires sont en hausse et de plus en plus de nombreuses familles ne peuvent pas nourrir adéquatement leurs enfants, » précise le Directeur régional de l’UNICEF en Afrique orientale et australe.

Actuellement les organismes humanitaires ont déjà octroyé un quart du budget demandé par UNICEF.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

211 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rutovu : des magouilles dans la distribution des décodeurs de Startimes.



a

Hôpital de Rumonge : Les patients apprécient différemment les services



a

Neuf millions de dollars américains chaque année alloues à la lutte contre le paludisme



a

Rumonge : Plus d’une centaine d’élèves voient leurs notes au concours national annulées



a

Lumitel : la réconciliation de l’inspection générale du travail finit en queue de poissons



a

Rumonge : Les robinets de la Regideso ont tari



a

L’enlèvement des déchets ménagers écarte les pavés de Bwiza



a

Bubanza : La population de Mpanda, yeux fixés sur les 500 millions de la commune



a

Société : Les tailleurs de l’Avenue de la Mission reprennent leurs activités



a

Rumonge : Une trentaine de diplômes annulée au lycée Dama





Les plus populaires
Rutovu : des magouilles dans la distribution des décodeurs de Startimes.,(popularité : 32 %)

Hôpital de Rumonge : Les patients apprécient différemment les services,(popularité : 9 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 4 %)

Neuf millions de dollars américains chaque année alloues à la lutte contre le paludisme,(popularité : 4 %)

Muyinga. Les enfants vulnérables reçoivent une aide en kit scolaire,(popularité : 2 %)

Rumonge : Plus d’une centaine d’élèves voient leurs notes au concours national annulées,(popularité : 2 %)

Rutana a enterré plus de 30 victimes du VIH Sida depuis juin 2011 ,(popularité : 2 %)

Le français sur une pente glissante au Burundi malgré les efforts de la francophonie,(popularité : 2 %)

Le poisson frais motive le sit in devant les bureaux HCR,(popularité : 2 %)

Les étudiants bénéficiaires des bourses d’amitié sont mécontents,(popularité : 2 %)