Les personnes vivant avec le handicap demandent le respect de leur droit pour une autonomie effective


L’association des femmes handicapées du Burundi appelée les Vaillantes organise ce 27 Novembre 2015 une table ronde pour la commémoration de la journée mondiale des personnes vivant avec un handicap , célébrée le 3 Décembre de chaque année. Selon Anne Marie Nduwimana présidente de cette association, il faut une autonomie de vie et une inclusion dans la société des personnes handicapées.



Par: Isanganiro , vendredi 27 novembre 2015  à 15 : 37 : 26
a

Pour une autonomisation de vie des personnes handicapées et leur inclusion dans la société, l’association les Vaillantes demande au gouvernement burundais de mettre en application la convention internationale du droits des personnes handicapées.

En effet, avoir l’accès à des droits dont l’accès à l’éducation, à la santé ou à la mobilité devrait être garanti pour parler d’une autonomie effective des personnes vivant avec un handicap. Le Directeur du centre des services à l’Union des Personnes Handicapées du Burundi (UPHB) Vianney Kirajagaraye explique que c’est loin d’être le cas pour les personnes vivant avec un handicap au Burundi.

D’après toujours Vianney Kirajagaraye, les femmes burundaises handicapées sont particulièrement vulnérables à l’autonomisation vis-à-vis de la culture burundaise. Elles sont considérées comme incapables de faire les travaux ménagers et plus encore de procréer. Les familles ayant des personnes handicapées sont appelées à ne pas marginaliser ces individus, il faut plutôt les encourager.

Dans son exposé, Vianney Kirajagaraye estime, qu’ en matière d’emploi, il faudrait considérer les potentialités qu’ont les personnes vivant avec le handicap aux lieux de considérer leurs déficiences. Kirajagaraye estime que les quotas doivent être instaurés sans oublier un aménagement des lieux pour leur permettre d’accéder à leurs lieux de travail.

Selon les données de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) ,15 % de la population mondiale présentent un handicap. Selon les statistiques de l’Organisation onusienne pour l’enfance (Unicef), 1% des filles handicapées sont alphabétisées, ajoute-t-il.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

226 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par Rose Hakizimana   ce  dimanche 29 novembre 2015   à 02 : 47 : 12

Muriko musaba kwubahwa mubisaba abatagira ico bubaha Ndizigiye ko ibintu bizohinduka hakaboneka Inzego zihagaze ku mategeko zubaha kandi zubahiriza Abarundi mu vyabo no mu babo
Ico gihe ABAMUGAYE bazoba bafise amategeko abubahiriza murubwo BUMUGA bwabo Nobabarira relo nti nimugwanire amahoro gurtyo amategeko abubahiriza azoheza aboneke umurundi wese agire iteka n Itekane mu GIHUGU CIWE



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

« Je ne vois pas comment le directeur ne nous...



a

Neuf institutions universitaires interdites d’enrôler de nouveaux étudiants



a

Bubanza : le lycée kanura de Gihanga, confrontée à plusieurs difficultés



a

Buyenzi : Les filles et femmes face à l’éducation conjugale !



a

Le plan innovant de la ville de Bujumbura 2020-2045 : Les habitants de Gihanga s’inquiètent



a

Burundi-Education : Un nouveau campus de l’ENS s’ouvre à Mugara



a

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques



a

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative



a

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo



a

Bubanza : plus de 500 enseignants inscrits de force dans des syndicats





Les plus populaires
Neuf institutions universitaires interdites d’enrôler de nouveaux étudiants,(popularité : 69 %)

« Je ne vois pas comment le directeur ne nous...,(popularité : 45 %)

CNTB : La date du 24 courant devrait être prometteuse,(popularité : 6 %)

Burundi : Journée internationale des consommateurs sur fond de grogne,(popularité : 6 %)

Le Burundi parmi les prochaines victimes de la famine, parle un rapport ,(popularité : 6 %)

Gitega : Une fillette malformée attend beaucoup de vos gestes charitables,(popularité : 6 %)

La loi vient envenimer davantage la pauvreté des Burundais ,(popularité : 6 %)

Businde : Une autre Zebiya deuxième génération ,(popularité : 6 %)

Buyenzi : Les filles et femmes face à l’éducation conjugale ! ,(popularité : 5 %)

Burundi : La lèpre, une maladie qui frappe encore la population burundaise ,(popularité : 4 %)